Avertir le modérateur

Guide du Vin de France

  • APPELLATION PAR APPELLATION, LES VINS DE LOIRE INCONTOURNABLES

    DOMAINE GOURON
    CHINON

    Laurent et Stéphane Gouron

    Fondé en 1946 par René Gouron, le DOMAINE se développera avec le soutien de son fils Jacky jusque dans les années 80. Désormais, ce sont les petits enfants LAURENT et STEPHANE qui vinifient et commercialisent ensemble les 28 hectares que compte la propriété familiale. Classé en Appellation CHINON Contrôlée le DOMAINE GOURON est morcelé en de nombreuses parcelles : argilo-calcaire et argilo-siliceux, sur les coteaux et graviers mêlés de sables, en plaine. Cette diversité de sols a permis de ...

    www.vinsdusiecle.com/gouron

     

    CHATEAU DES ROCHETTES
    COTEAUX-DU-LAYON

    Gérant : Yannick Babin

    Si la vigne était déjà présente au XVème, c’est Alphonse Roulleau (1885-1957) qui oriente vraiment la production du Château de Rochettes vers le vin. Déjà présent au Salon de l’Agriculture de Paris avant la guerre de 1914-1918, il y remporte de nombreuses médailles. Suite au mariage de sa fille Raymonde Roulleau avec Louis Douet en 1946, la tradition se perpétue, et la commercialisation s’oriente vers la vente aux particuliers en fûts et en bouteilles. En 1974, c’est leur fils unique Jean Douet ...

    www.vinsdusiecle.com/chateaudesrochettes

     

    CHATEAU DU COING DE SAINT FIACRE
    MUSCADET

    Véronique Günther-Chéreau

    Le Château du Coing de Saint-Fiacre est situé au confluent de la Sèvre et de la Maine. La propriété comprend 42 ha de vignes sur des pentes de 14 % exposées plein sud. C’est une propriété historique du vignoble nantais elle existait au Moyen-Age, elle a été remaniée au 18ème siècle en 1756 puis au 19ème en 1810. Les communs construits en 1810 sont de pur style italiens (dit clissonnais) avec des génoises et des fenêtres géminées très typiques du vignoble nantais.
    Le Château du Coing ...

    www.vinsdusiecle.com/chateauducoing

     

    DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS
    POUILLY-FUME

    Gérard et Bernard Pabiot

    Un domaine familial de 21 ha, dont certaines parcelles de vignes sont âgées de plus de 80 ans, exploité par Gérard et Bernard qui associent les usages traditionnels aux techniques modernes, grâce à leurs connaissances acquises en hauts lieux viticoles : Beaune, Macon et Bordeaux. Le domaine est implanté sur les meilleurs coteaux dominant la Loire, ce qui leur permet d'avoir des sols très représentatifs de la région : calcaire dur ou caillottes, argile à silex, terrasse sableuse et marnes ...

    www.vinsdusiecle.com/domainerogerpabiot

     

    DOMAINE TROTEREAU
    QUINCY

    Pierre Ragon

    Le Domaine TROTEREAU est une propriété familiale qui vit le jour en 1804 quand Etienne Augustin TROTEREAU, issue d'une famille de vignerons vierzonnais, s'installa à Quincy. Depuis, cinq générations se sont succédées. Pierre RAGON qui a repris l'exploitation en 1973 est actuellement le 6ème vigneron de cette longue lignée. Il exploite 13 ha qu'il cultive dans le respect de la nature en pratiquant une lutte raisonnée, la maîtrise des rendements et l'élevage passionné du vin.
    Très ...

    www.vinsdusiecle.com/p-ragon

     

    EARL GUY MALBETE
    REUILLY

    Guy et Florence Malbète

    Domaine familial depuis 4 générations. L'exploitation assume la gestion complète de 4 ha de Sauvignon, 4 ha de Pinot noir et 2 ha de Pinot gris. La culture se fait de façon traditionnelle : buttage, débuttage, incorporation de fumier naturel. Vinification traditionnelle, élevage du vin sur lie fine, filtration sur terre (pas de collage).
    On retrouve tout cela dans de Reuilly Pinot noir 2010, de belle teinte grenat, dense au nez comme en bouche, alliant finesse et charpente, aux tanins à ...

    www.vinsdusiecle.com/guymalbete

     

    CAVE DRUSSE NATHALIE ET DAVID
    SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL

     

    Un domaine de 21 ha. Ces jeunes viticulteurs ont été récompensés en 2005 par le prix Départemental de la Dynamique Agricole. Nous n'utilisons plus de désherbant chimique dans nos vignes, précisent-ils, qui sont enherbées entre les rangs et travaillées en surface aux pieds.
    Très classique du millésime, ce remarquable Saint-Nicolas-de-Bourgueil Vieilles vignes 2013, terroir argilo-calcaire, est un vin où dominent la structure et la finesse, aux notes de truffe et de fraise des bois, de ...

    www.vinsdusiecle.com/drusse

     

    HENRY NATTER
    SANCERRE

    Henry et Cécile Natter

    Domaine de 23 ha, où l’on cultive la chaleur humaine avec le même soin que l’on apporte aux vignes, privilégiant la faune et la flore, les “couvant” pour en extraire leur quintessence et les laisser s’exprimer au mieux, au cours d’un élevage parfaitement maîtrisé et traditionnel. Ces propriétaires passionnés ont en effet à cœur de faire découvrir les subtilités de leur environnement, leur terroir et leur travail, afin que chacune de leur bouteille soit une source de convivialité. Leur fille, ...

    www.vinsdusiecle.com/henrynatter

     

    DOMAINE DE LA GUILLOTERIE
    SAUMUR-CHAMPIGNY

    SCEA Duveau Frères

    Exploité par la famille Duveau depuis plusieurs générations, le vignoble du Domaine de la Guilloterie s'étend aujourd'hui sur 50 hectares. Au sud de la Loire et au bord de son confluent le Thouet, ce terroir bénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables à la culture de la vigne. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépages s'épanouissent pour donner des vins expressifs et de caractère, bien typés.
    Le Domaine de la Guilloterie produit un excellent Saumur blanc issu ...

    www.vinsdusiecle.com/chateaulaguilloterie

     

    DOMAINE DE LA RENAUDIE
    TOURAINE

    Patricia et Bruno Denis

    Des vignerons de père en fils depuis trois générations; c'est en effet, l'arrière grand-père, Albert Denis le premier de la lignée, qui s'est installé sur le Domaine de la Renaudie en 1928. Depuis 1982, Bruno Denis est à la tête du domaine. Il est perfectionniste et passionné par son métier, et depuis qu'il vinifie, la qualité des vins n'a cessé de progresser. Sa femme Patricia Denis a une formation d'onologue, mais elle s'occupe principalement de la commercialisation. L'âge des vignes (35 ans ...

    www.vinsdusiecle.com/domainerenaudie

     

  • LES LALANDE-DE-POMEROL DE REFERENCE

    Château BÉCHEREAU

    Château BÉCHEREAU

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Joël Dupas - Sce Bertrand Jean-Michel
    96, rue des Vignerons
    33570 Les Artigues-de-Lussac
    Téléphone :05 57 24 34 29 et 06 80 75 66 80
    Télécopie : 05 57 24 34 69
    Email : contact@chateaubechereau.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaubechereau
    Site : www.chateaubechereau.com

    Propriété familiale depuis le milieu du XIXe siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 ha dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint- Émilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol.
    Beau Lalande-de-Pomerol cuvée Spéciale 2013, fûts de chêne, avec des nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche d’épices, unvin bien équilibré, charnu. Le 2012 est riche en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche. Le 2011 est tout en harmonie, riche avec ces senteurs de mûre et d'humus, et des nuances de cuir et de pruneau au palais. Plus souple, le Lalande-de-Pomerol rouge 2012, au nez subtil où dominent les fruits très mûrs et le fumé, gras et persistant, allie rondeur et charpente.
    Il y a également le Montagne-Saint-Émilion cuvée Spéciale 2013 fûts de chêne, corsé et savoureux, aux tanins ronds, souples et très bien équilibrés, un vin au nez intense (mûre, groseille, épices...), de bouche persistante. Goûtez le Montagne Saint-Émilion, de couleurrubis profond, qui développe un nez puissant dominé par la cerise noire, aux tanins soyeux.

    Château BELLES-GRAVES

    Château BELLES-GRAVES

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Xavier Piton
    1, allées de Belles-Graves
    33500 Néac
    Téléphone :05 57 51 09 61
    Télécopie : 05 57 51 01 41
    Email : x.piton@belles-graves.com
    Site : www.belles-graves.com

    Situé sur une croupe graveleuse orientée plein sud, le vignoble familial couvre 17 ha, Merlot pour 88% et 12% de Cabernet franc.
    “La qualité du raisin au moment des vendanges, précise-t-on, dépend du travail raisonné de l’homme à la vigne, mais est aussi régie par la climatologie, car c’est encore la nature qui reste maîtresse du jeu. Deux à trois semaines avant la maturation des raisins, des contrôles de maturité sont réalisés à la vigne, deux fois par semaine. Ils consistent à prélever des baies deraisins dans chaque parcelle afin de suivre l’évolution du poids de 100 baies, et de leur teneur en sucre et en acide. L'ensemble du vinvieillit en fûts de chêne français. Les lots sont dégustés préalablement, de manière à adapter la proportion de barriques neuves au potentiel du vin. En effet, il s'agit de ne pas masquer le goût du terroir par un goût de boisé trop prononcé. Les arômes du bois et du fruit doivent former un équilibre. La dégustation, tout au long de l'élevage est notre fil conducteur. C'est en fonction de notre palais que nous intervenons sur le vin. Comme au cours de la vinification, rien n'est donc systématique.”
    Belle réussite avec ce Lalande-de-Pomerol 2012, de couleur rubis soutenu, corsé au nez comme en bouche, équilibré, très parfumé, auxtanins fermes, d’une belle persistance. Le 2011, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une jolie intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d'excellente évolution. Beau 2010, qui associe structure et finesse, de bouche puissante, un vin gras et corsé, très harmonieux, qu’il faut savoir attendre pour mieux profiter de son potentiel. Le 2009, médaille d’Or au concours de Bordeaux 2011, est très parfumé, aux tanins souples et soyeux, au nez subtil dominé par le cassis mûr et l’humus. Le 2008 se goûte vraiment bien aujourd’hui, séveux, ample, développant des senteurs de fraise des bois et de musc.
    Superbe Lalande-de-Pomerol Calypso 2010, robe rubis teinte brillante, aux tanins mûrs et croquants, de bouche fondue et parfumée, intense, au nez complexe, gras, d’évolution remarquable. Chambres d’hôtes.

    Château BOURSEAULALANDE-DE-POMEROL Château BOURSEAU

    Château BOURSEAU

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Véronique et François-Xavier Gaboriaud

    33500 Lalande-de-Pomerol
    Téléphone :05 57 51 52 39
    Télécopie : 05 57 51 70 19
    Email : chateau.bourseau@wanadoo.fr

    “Aujourd’hui, précise François-Xavier Gaboriaud, le millésime 2010 est un millésime qui apparaît comme l’un des plus agréables, ses tanins qui étaient encore un peu fermes, il y a quelques mois, sont maintenant en train de s’arrondir. Les vins sont de plus en plus agréables à boire et peuvent se conserver encore de longues années. Le millésime 2011 commence à s’affiner, lestanins de sa jeunesse se patinent peu à peu, le côté fruité du vin ressort de plus en plus. Ce sont des vins encore assez jeunes et qui demandent encore 2 à 3 années en cave avant de pouvoir en profiter pleinement. Le millésime 2012 est déjà très bon à boire maintenant. Son côté très fruité et ses tanins très ronds lui permettent d’être apprécié dès à présent. Et, grâce à sa belle acidité, il peut aussi se conserver sans problème pendant encore 5 à 10 ans si l’on dispose d’une bonne cave.
    Le millésime 2013 se révèle être très délicat, avec beaucoup de finesse. Notre élevage en barriques de 300l et un plus faiblepourcentage de bois neuf pour privilégier les arômes du vin et moins de notes boisées, nous a permis de conserver la fraîcheur et la délicatesse de ce millésime. Il faudra attendre 1 à 2 ans avant d’ouvrir ces bouteilles, et les consommateurs en seront très ravis.”
    Voilà, en effet, un savoureux Lalande-de-Pomerol 2013, de couleur rubis foncé, aux parfums de cassis et de poivron, de bouche parfumée, un vin souple et ample. Le 2012 est dense, de belle couleur grenat, une cuvée charpentée, au nez de fruits macérés et d’épices, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de prune et musc, d’une belle finale. Beau 2011, charnu et gras, au nezcomplexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d'épices au palais, aux taninsamples mais très fins, un vin complet. Superbe 2010 très parfumé, classique, au nez subtil où dominent le cuir et la griotte, aux taninsprésents et savoureux, légèrement épicé en finale. Tout en bouche, le 2009, aux senteurs d’humus et de cassis mûr, est un vin gras et persistant, riche en arômes (cerise noire, cuir, sous-bois) comme en structure. Le 2008, où s’entremêlent des notes de fruits et de bruyère, riche et parfumé, de belle robe, est un vin très équilibré. Le 2007, d’un rouge profond avec des arômes intenses de fruitsrouges frais, un vin souple, de belle base tannique, se goûte toujours très bien actuellement.

    Château CANON-CHAIGNEAULALANDE-DE-POMEROL Château CANON-CHAIGNEAU

    Château CANON-CHAIGNEAU

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Famille Marin-Audra
    13, Chaigneau - BP 2
    33500 Néac
    Téléphone :05 57 24 69 13
    Télécopie : 05 57 24 69 11
    Email : suzanne.marin@wanadoo.fr
    Site : www.canon-chaigneau.com

    Au sommet. Dès le début du XVe siècle, les moines de la région exploitèrent cette propriété. Un domaine de 21 ha d'un seul tenant sur le plateau de Néac. Terrain maigre argilo-sablonneux sur un tapis de crasse de fer (60% Merlot, 35% Cabernet, 5% Pressac).
    “Ces trois dernières années, nous explique Suzanne Marin, nous avons produit 20% de moins, c’est dû aux aléas climatiques. Les vins ont des degrés d’alcool plus élevés qu’avant, nous avons des vins à 14°, c’est assez difficile à vinifier, nous n’avions pas l’habitude.
    Nous venons de mettre en vente les 2011 et 2012. Le 2011 est un vin très facile à boire, pas de très grande garde, un vin de femme, plein en bouche, vraiment très, très agréable.”
    Superbe Lalande-de-Pomerol 2012, corsé, typé, aux tanins amples, à la fois soyeux et denses, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, alliant rondeur et charpente, d’excellente évolution. Savoureux 2011, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, structuré, avec des tanins ronds, à déboucher avec des feuilletés aux morilles ou un
    filet mignon de porc aux légumes primeurs. 
    Remarquable 2010, charpenté, corsé, de robe soutenue, ample et distingué en bouche, au nez légèrement épicé, avec des nuances deprune et de griotte mûre, aux tanins bien présents et fondus à la fois, très charmeur. 
    Le 2009 est l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins soutenus auxquels il faut donner le temps de se fondre. Un millésime qui a largement mérité sa médaille d’Or à Bordeaux et un coup de cœur en Chine ! Le 2007, charnu, d’une grande finesse, au nez subtil marqué par le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, est un vin très savoureux actuellement, gras en bouche, d’une très jolie finale, à prévoir sur un tournedos aux cèpes ou un jarret de veau printanier.
    Remarquable 2006 au nez complexe où dominent la groseille et l’humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse.
    Beau 2005, vraiment délicieux actuellement, très charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration, aux tanins réels et fins, légèrement épicé comme il se doit.
    Le 2002 est également très bon, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, un vin riche, très équilibré, d’une belle longueur, de bouche puissante. Le 2000 est remarquable, riche et subtil au nez comme en finale, aux senteurs de fruits macérés et de sous-bois, un vin qui demande une cuisine recherchée comme, par exemple, un foie gras de canard pané, poêlé aux poires ou un hachis d'agneau et purée de pommes de terre.

    Château des MOINESLALANDE-DE-POMEROL Château des MOINES

    Château des MOINES

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    GFA Henri Darnajou et Frères
    Musset
    33500 Lalande-de-Pomerol
    Téléphone :05 57 51 40 41
    Télécopie : 05 57 25 04 21
    Email : chateaudesmoines@orange.fr
    Site : www.chateaudesmoines.com

    Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha dont 1,30 ha en Bordeaux. Travail traditionnel (labour, enherbement), techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur...), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% Malbec).
    “Le millésime 2013, nous raconte Patrick Merle, a donné une petite année en volume (- 50%). Ce sera un millésime moyen à boire assez rapidement. Il n’y aura pas de cuvée Prestige. Millésime 2014 : là, tout y est : volume, structure, fruité, concentration, un bon millésime de garde. Cette année, les millésimes à la vente sont les 2012, puis 2013. A noter, en 2014, c'est la première année que leChâteau des Moines a fait du Bordeaux rosé.”
    Superbe Lalande-de-Pomerol Prestige 2012, élevé en fûts neufs, marqué par ces senteurs délicates de fumé, riche en couleur, ample et solide, de bouche puissante, aux nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeux, charnu comme il se doit, de belle charpente. Le 2011 est un vin aux tanins mûrs, très parfumé, dense et persistant, aux senteurs de fruits mûrs (fraise des bois) et d’humus, avec, au palais, des connotations de prune et de cuir. Beau 2010, charpenté, qui sent la framboise cuite, le musc et la cannelle, un vin de bouche riche et fondue à la fois, d’une belle intensité, associant structure et finesse.
    La cuvée Tradition 2013 est un vin rond, franc, bien parfumé (prune, frais), avec une bouche souple et persistante, idéal sur un magret grillé ou un chaud-froid de cailles. Le 2012 est de bouche intense et dominée par la mûre, alliant rondeur et intensité aromatique, derobe brillante.

    Château de ROQUEBRUNE

    Château de ROQUEBRUNE

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Florent Guinjard
    Les Galvesses
    33500 Lalande-de-Pomerol
    Téléphone :05 57 51 44 54
    Télécopie : 09 79 94 86 30
    Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
    Site : www.chateauderoquebrune.com

    Une propriété familiale depuis plus de 5 générations. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Le travail régulier de la terre, dans le respect de l'environnement, est privilégié, excluant tout désherbant chimique et tout traitement chimique systémique. C'est l'observation permanente du vignoble qui détermine les interventions. La faune présente dans le vignoble atteste de l'équilibre naturel obtenu. Sur le terrain, donc, pas de désherbant chimique, l'herbe ne pousse pas parce que son vigneron travaille la terre. Il la retourne plusieurs fois par an, avec des charrues appropriées.
    “D'une étendue de 11,2 ha, précise Florent Guinjard, le vignoble est regroupé autour du chai. Il est situé sur le plateau sablo-limoneux et caillouteux se trouvant au nord-est de Libourne. Nous travaillons aujourd'hui 10.5 ha, avons augmenté la capacité de notre cuverie pour pouvoir vinifier tous les raisinsque nous produisons. En 2009, nous nous sommes équipés d'une thermo-régulation pour mieux maitriser la température de nos fermentations. En 2010, pour améliorer notre qualité et être respectueux de notre récolte, nous avons acheté un nouveau pressoir. En 2012, dans une démarche écologique, nous nous équipions d'une aire de lavage, et de cuves de stockage des effluents. La même année nous remettions en état 1 ha de vignes, en l'arrachant et la replantant. D'ici un ou deux ans nous agrandirons notre chai pour pouvoir stocker toute notre production en bouteilles. En 2014, nous avons remis en état 1 ha de vignes, que nous replantons avec notre propre Merlot sélectionné.
    Ce millésime 2014, poursuit Florent Guinjard, nous a apporté qualité et quantité : 45 hl à l'hectare, nous avons fini les premiers soutirages et ce millésime  donnera toute satisfaction, dans la lignée des 2012, que nous avions particulièrement réussis.”
    Vous apprécierez donc ce Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2012, de belle robe rubis soutenu, un vintrès harmonieux, au nez de framboise et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Le 2011, ample et riche au nez comme en bouche, est d’un bel équilibre, gras, aux tanins fondus, où se marient la griotte et l’humus, un très joli vin, dense, parfait sur un filet d’agneau. Superbe 2010, aux notes de fruitsrouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une grande intensité, aux taninssavoureux et puissants à la fois, d'excellente évolution. Dans la lignée, le 2009, typé, de couleursoutenue, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe de cassis et d’épices, associe rondeur et structure.

    Domaine de VIAUDLALANDE-DE-POMEROL Domaine de VIAUD

    Domaine de VIAUD

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Lucette Bielle

    33500 Lalande-de-Pomerol
    Téléphone :05 57 51 06 12
    Télécopie : 05 57 25 10 14
    Email : bielle@wanadoo.fr
    Site : www.viaud.com

    Un domaine de 16 ha, sur sables et graves, 85% Merlotnoir, 15% Cabernet franc. Labours et vinificationstraditionnels.
    Savoureux Lalande-de-Pomerol 2012, dense et puissant au nez comme en bouche, avec ses tanins savoureux, au nez de fruits mûrs (myrtille). Le 2009 est un vin puissant et structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants decassis et de sous-bois. Le 2011, au nez délicat où dominent la prune et les épices, aux tanins mûrs, d'une jolie finale, est un vin qui a de la charpente mais tout en élégance. Beau 2010, de couleur profonde, avec beaucoup de structure, où prédominent le cassis et les sous-bois, charpenté, ample, d’une belle persistance, dans la lignée du 2009, structuré, bien corsé, ample en bouche, aux nuances de cassiset de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois, de robe pourpre. Le 2008, au nez complexe dominé par la cerise et l’humus, est un vin coloré et complet, de bouche puissante, avec ces senteurs de mûre et de musc en finale, de garde.
    Le 2007, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche corsée, un vin de belle couleur pourpre, bien charpenté, ample, légèrement épicé, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûries. Excellent 2006, de teinte grenat foncé, avec ce nezd’épices et de fruits rouges à noyau très mûrs, parfumé en bouche, aux tanins intenses mais soyeux, un vin persistant et riche.
    Il y a aussi ce 2003, alliant ampleur et parfums, un vin d’une jolie concentration, aux connotations de petits fruits mûrs et de truffe, de bouche souple.

    Château VOSELLE

    Château VOSELLE

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Isabelle Golin-Simon
    15, avenue de Chevrol
    33500 Néac
    Téléphone :05 57 51 61 77
    Télécopie : 05 57 51 56 55
    Email : chateau.voselle@orange.fr

    “Achetée en novembre 1965 par mon père, précise la propriétaire, cette petite exploitation portait le nom de Domaine de Petit Vauzelle, très connu au début du siècle car étant un Premier Cru de Néac médaillé aux expositions de Paris, Liège et Bordeaux. Puis, lors du nouveau dépôt de marque, il est devenuChâteau Voselle. Au fil des ans, de petites parcelles de vignes et de terres sont achetées pour atteindre, en 1990, la superficie de 6 ha. Notre vignoble a toujours été en culture traditionnelle : le travail du sol est effectué mécaniquement par une succession de chaussages et de déchaussages, car chez nous le désherbant est banni. Les vendanges sont manuelles et la récolte est effectuée à sa maturité optimale avec tri sélectif à la parcelle par nos vendangeurs. Depuis 2004, nous avons équipé notre chai pour collecter les effluents vinicoles que nous faisons par la suite retraiter dans une station d’épuration spécifique. Puis, au vignoble, nous effectuons une lutte phytosanitaire la plus raisonnée possible afin de privilégier le développement de la faune auxiliaire tout en diminuant les intrants phytosanitaires.
    Nous sommes des viticulteurs de terrain, ma vie, je l’aurai passée dans les vignes puisque j’ai commencé en 1972, en tant qu’aide familiale avant de reprendre “Voselle” en fermage en 1991, au moment où mon père a pris sa retraite, année très dure car tout a gelé. Notre priorité a toujours été la tenue du vignoble car de là dépend la qualité des raisins. Nous sommes tellement heureux de rentrer une belle récolte, récompense de toute une année de travail.”
    Cette passion explique ce Lalande-de-Pomerol 2013, très réussi, qui développe un nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et de cannelle, très bien élevé, de robe profonde, de bouche classique. Le 2012, mêle puissance et finesse, aux tanins équilibrés, un vincoloré, élégant et intense, très parfumé (petits fruits noirs, humus), avec cette pointe séduisante de poivre en finale, d’excellente évolution. Le 2011 est de couleur profonde aux reflets violacés, avec des arômes aux nuances particulières de petits fruits cuits (cassis, cerise noire…), et de cuir, ample, à servir sur des magrets de canard et petits pois. 
    Excellent 2010, bien caractéristique de ce millésime puissant, de bonne bouche, au nez complexe où dominent le cassis et les épices, riche et souple à la fois, chaleureux, parfait sur une cuisine raffinée. Beau 2009, dense, aux tanins présents et fondus à la fois, parfumé (mûre, humus), ample, généreux et persistant, un vin mêlant rondeur et charpente. 

  • SAVOIE : DE VRAIS VINS DE PLAISIR

    LES CINQ PRODUCTEURS INCONTOURNABLES

     

     

    Denis FORTIN

    Denis FORTIN

    (APREMONT)
    Bernadette et Denis Fortin
    152, chemin de la Mairie - Domaine de Rouzan
    73190 Saint-Baldoph
    Téléphone :04 79 28 25 58
    Télécopie : 04 79 28 21 63
    Email : denis.fortin@wanadoo.fr

    Installés depuis 1991 sur la commune de Saint-Baldoph, jouxtant la commune d'Apremont, ils cultivent la vigne et produisent leurs vins avec passion sur ce domaine de 7 ha, situé sur les bas coteaux du Granier et bénéficiant d'un ensoleillement généreux. Les parcelles sont enherbées afin de limiter le désherbage chimique et de contribuer à la maîtrise des rendements.
    “Nous avons choisi de conserver une dimension artisanale à notre exploitation afin de maîtriser toutes les étapes de la production, précisent-ils. Ainsi, nous travaillons nos vignes et élaborons nos vins dans le respect de l'environnement et de la santé du consommateur pour offrir des produits authentiques et typiques de notre région.”
    Remarquable Apremont Prestige 2014, cépage Jacquère, élevé sur fines lies, de belle robe jaune d’or soutenu, fin et persistant, où l’on retrouve en bouche des notes de fleurs blanches, ample, avec des nuances de chèvrefeuille en finale, vraiment séduisant. Typée, laRoussette de Savoie 2013, au nez de petits fruits et de fumé, ferme et suave, est très équilibrée, richement bouquetée, un vin fin, très persistant.
    Profitez de votre visite pour vous initier à leur “ferme pédagogique”, qui permet de comprendre le métier de vigneron (plusieurs visites dans l'année qui permettront de découvrir le travail de la vigne aux différentes saisons avec : un temps de travail dans la vigne et/ou dans la cave (observation de la végétation, travail différent selon la période); une activité liée à la géographie, l'histoire, les mathématiques, les pratiques artistiques...).

    Domaine Franck PEILLOT

    Domaine Franck PEILLOT

    (BUGEY)


    01470 Montagnieu
    Téléphone :04 74 36 71 56
    Télécopie : 04 74 36 14 12
    Email : franckpeillot@aol.com

    Un domaine de 9 ha et un vigneron passionné qui privilégie les vieux cépages locaux de Savoieque sont l’Altesse et la Mondeuse, et s’attache à laisser s’exprimer cette osmose qui me séduit tout autant que lui entre le sol et le cépage, loin des “vins de mode” insignifiants.
    Le cru Montagnieu est situé sur l’un des derniers contreforts du massif du Jura. En effet, ce dernier “monticule jurassique” meurt au pied du Rhône et le vignoble de Montagnieu s’étend réellement sur ce “balcon sur la haute vallée du Rhône”. Deux types de sous-sol : marneux, ou l’argile rend le terrain lourd et compact, et l’autre très calcaire composé de roches délitées ou le taux de cailloux plats est très important (souvent supérieur à 30 %).
    Superbe Roussette Bugey Montagnieu Altesse 2014, toujours très typée, séduisant par son nez de fruits avec des connotations discrètes de pomme et de tilleul, de bouche nerveuse, un vin chaleureux et fin. Le Bugey Montagnieu Mondeuse 2014, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte), charnu, aux tanins mûrs, un vin très savoureux, ample et persistant. Le Bugey Chardonnay 2014, issu de vignes de 25 ans à faible rendement (50 hl/ha), est toujours vif et frais, de bouche harmonieuse,généreux, d’une grande richesse aromatique en finale. Excellent Bugey Montagnieu Méthode Traditionnelle, Altesse, Chardonnay etMondeuse noire, au bouquet discrètement citronné.


    Michel et Xavier MILLION-ROUSSEAU

    Michel et Xavier MILLION-ROUSSEAU

    (ROUSSETTE DE MONTHOU)

    Monthoux
    73170 Saint-Jean-de-Chevelu
    Téléphone :04 79 36 83 93 et 06 86 95 34 26
    Télécopie : 04 79 36 80 08
    Email : vinsmillionrousseau@orange.fr
    Site : www.vinsmillionrousseau.fr

    Un vignoble (8 ha), dans la famille depuis quatre générations. Vignoble de coteaux, sur sols demarne désagrégée, caillouteux et de dépôts glacières. Xavier et Michel, 4e et 3e génération, sont des artisans-vignerons passionnés.
    Belle Roussette-de-Monthoux Réserve Confidentielle 2011, un pur Altesse, issu de vieillesvignes, de fermentation lente, un vin typé, à dominante de fruits secs (abricot) et de tilleul, élégant, d’une belle persistance en finale, parfait sur des quenelles de brochet ou un soufflé aufromage. “L’Altesse est un cépage typiquement savoyard, précise-t-on, qui a probablement été ramené de Chypre en 1366 par Amédée VI, après ses exploits à Constantinople... ou est arrivé dans les bagages de la duchesse Anne de Chypre un siècle plus tard ! Particulièrement bien adapté aux sols d'éboulis, de graviers, en côtes bien exposées.”
    Belle Roussette de Monthoux 2014, franc, frais, typé et séduisant, aux notes de citronnelle et de lis, de bouche ronde, tout en finale. Le Jongieux Jacquere 2014, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur très agréable, où s’entremêlent des notes de coing et de lis, de bouche fine. Excellent Jongieux Gamay 2014, de bouche ronde et persistante, tout en arômes (cerise, violette). Le Savoie MondeuseSélection de Vieilles vignes 2014, aux notes complexes de griotte et d’humus, aux tanins mûrs, de bouche charnue comme il le faut, mais tout en rondeur, comme le Méthode Traditionnelle rosée, marquée par le Gamay, de belle teinte, fruité, aux notes de framboise et de rose, ample en bouche, est de mousse friande.

    Maison MOLLEX

    Maison MOLLEX

    (ROUSSETTE DE SAVOIE)
    Jean-Luc et Sébastien Mollex
    161, place de L'Église
    01420 Corbonod
    Téléphone :04 50 56 12 20
    Télécopie : 04 50 56 17 29
    Email : maisonmollexsa@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/maisonmollex
    Site : www.maison-mollex.com

    Au sommet. La famille Mollex se consacre à la culture de la vigne et au négoce de ses vinsdepuis 1359. C’est le plus grand vignoble de l’appellation Seyssel, soit 30 ha de vignes, cultivées uniquement avec le cépage Altesse, aussi appelé Roussette de Seyssel.
    Superbe Seyssel Roussette Vieilles vignes 2012, vinifié à basse température à partir de raisins sélectionnés provenant des plus vieilles parcelles (plus de 50 ans), élevage sur lies fines, typé, charmeur et bouqueté, ample et persistant, avec des nuances de fruits jaunes mûrs bien spécifiques, de bouche nerveuse et dense à la fois.
    Remarquable Seyssel Clos de la Péclette 2012, de robe jaune paille, avec des notes de pomme et de noix fraîche, mêlant richessearomatique et persistance, très charmeur. Leur Seyssel cuvée La Tacconnière 2013, fermentation alcoolique très lente, pas defermentation malolactique, de robe or pâle aux reflets argentés, est un vin frais et suave à la fois. “La Tacconnière est la Roussettetypique de Seyssel, précise-t-on ici, un blanc sur le fruit, tout en fraîcheur et avec une pointe de douceur. Une intensité aromatiquepropre au cépage, sur des notes de pêche et de poire associées à une belle minéralité”. La Mondeuse 2012, sols argilo-calcaires et molasses d’alluvions glaciaires, est de bouche charnue, de robe rubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins fondus. 
    Excellent Seyssel Méthode Traditionnelle brut, deuxième fermentation de prise de mousse en bouteilles, celle-ci est réalisée sur lattes, pendant une durée variant 18 à 24 mois alors que la législation n’impose que 9 mois, ce qui va privilégier la finesse, de mousse légère, de bouche charmeuse, riche en arômes (amande, pêche, fleurs...), tout en persistance. Goûtez la Méthode Traditionnelle Extra-Sec, très vive, très fine, aux nuances d’agrumes frais.

    Vins LAMBERT

    Vins LAMBERT

    (SEYSSEL)
    Gérard Lambert
    30, rue de Montauban
    74910 Seyssel
    Téléphone :04 50 56 21 59
    Télécopie : 04 50 59 22 16
    Email : contact@lambert-de-seyssel.com
    Site : www.lambert-de-seyssel.com

    Dès 1856, la Méthode Champenoise de la région fut très appréciée par de nombreux rois et reines. C’est en 1901 que les familles Varichon et Clerc le baptisèrent du nom de Royal Carte Bleu puis Royal Seyssel. En 2007, suite à la fermeture du site de production, le Royal Seysselsemble voué à disparaître.
    Gérard Lambert, dont la famille est originaire du pays depuis cinq générations, va relever le défi et met sur pied un projet d’envergure pour que survive cette Appellation et ce vin qui font partie du Patrimoine Culturel. Le Royal Seyssel renaît de ses cendres et le maître de chai apporte aujourd’hui toute sa passion dans lavinification et l’élevage (36 à 48 mois de vieillissement pour la prise de mousse). Fin 2011, la Cave Lambert a été heureuse de commémorer le 110e anniversaire de ce vin prestigieux.
    Voilà un excellent Méthode Traditionnelle Royal Seyssel cuvée des Artistes blanc 2011, développant des connotations d’abricot et de noix fraîche, de mousse fine, une cuvée qui allie vivacité et distinction, très agréable comme la Méthode Traditionnelle blanc cuvéePrivée 2010, avec ces notes bien caractéristiques de fleurs blanches et de fruits secs. Le Méthode Traditionnelle blanc Royal brutVintage 2010 est une cuvée harmonieuse, d’une bonne rondeur, avec un bouquet aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle.


     
     
     

     

    CE QU'IL FAUT SAVOIR

    Le vignoble de Savoie
     
    - Chignin

    Au sud-est de Chambéry, dans un opulent décor de collines avec des tours millénaires, le vignoble de coteaux s’accroche aux éboulis argilo-calcaires de la face méridionale de sa montagne. Encadré par le cru Saint-Jeoire-Prieur, il rejoint par le sud celui de Montmélian au pied de la falaise de la roche du Guet où veille “la Savoyarde” parée de sa coiffe. On trouve le vignoble renommé de Monterminod dominé par la croix du Nivolet. Il en découle un vin d’Altesse floral et distingué. Chignin s’exprime par une robe brillante, jaune, transparente et une impression fine fleurant la noisette. L’excellent Chignin-Bergeron est récolté à Chignin, Francin, et Montmélian (Roussane). Cette contrée fournit aussi d’excellents rouges ou rosés friands (Gamay, Pinot et Mondeuse).

     
    - La vallée des Usses

    Sur les coteaux ensoleillés des moraines de l’ancien glacier du Rhône, au confluent des Usses et du Rhône, l’Altesse, rapporté de l’île de Chypre sous les croisades, donne sa plénitude dans les appellations Roussette de Frangy et Seyssel. Un vin qui se consomme avec les entrées, poissons de rivière et les gâteaux de Savoie. Associé au cépage Molette, il apporte la typicité du Seyssel mousseux. Grâce à la diversité des alluvions glaciaires, on trouve aussi dans cette vallée d’excellents vins de Savoie rouges (Gamay et Mondeuse).

     
    - La rive du Léman

    Sur la rive gauche du grandiose lac Léman, le Chasselas engendre les appellations : Vin de Savoie avec les crus Marin et Ripaille à Thonon-les-Bains, Marignan à Sciez, Crépy à Douvaine, Loisin, Ballaison. Sec, perlant, fin, léger, à l’odeur d’aubépine avec un fond de noisette et un goût de “pierre à fusil”.

     
    - La vallée de l’Arve

    Dans la vallée de l’Arve près de Bonneville, sur les flancs de la montagne du Môle, le Gringet personnalise le cru Vin de Savoie Ayze. Vin mousseux ou pétillant. Léger et diurétique, il doit être bu brut à l’ancienne.

     

     -La Dent du Chat et Jongieux

    Les portes de la Savoie, sur la rive gauche du Rhône, à l’ouest du lac du Bourget, s’ouvrent à Jongieux sur le vignoble installé sur les contreforts du mont du Chat et de la Charvaz. En blanc : Jacquère, Chardonnay et Altesse, qui donne les Roussette de Savoie avec les crus Marestel et Montoux. Racées, amples, aux senteurs de violette, de miel, d’amande, de noisette, elles s’allient avec les truites, lavarets et ombles chevaliers des lacs. En rouge : Gamay et Pinot noir produisent des vins rouges et rosés légers, parfaits sur un jambon de montagne et des viandes blanches. La Mondeuse noire fait des vins typés aux nuances de framboise et de cassis.

     
    - Abymes et Apremont

    Au sud de Chambéry, Abymes et Apremont, couvrant 5 communes : Apremont, Les Marches, Myans, Saint-Baldoph et Chapareillan. La diversité des terrains (mélange de blocs rocheux marno-calcaires émanant du Granier avec les sols en place) constitue le terroir de prédilection du cépage fondamental pour les blancs secs de Savoie, la Jacquère. Ces vins sont élaborés selon des méthodes traditionnelles et la conservation sur fines lies permet l’obtention du type “perlant”, idéal à l’apéritif. Précoces par excellence, les vins se caractérisent par une robe à peine teintée, une sensation olfactive rappelant le chèvrefeuille, un cachet s’apparentant au goût de “pierre à fusil”, une fraîcheur délicieuse et désaltérante. Il faut les boire frais et jeunes avec des fruits de mer, des poissons et la raclette.

     
    - Le berceau de la Mondeuse

    Sur la rive droite de l’Isère, établies sur des éboulis argilo-calcaires et pierreux, les vignes en AOC des communes d’Arbin, Cruet, Saint-Jean-de-la-Porte, Saint-Pierre-d’Albigny et Fréterive ornent la côte exposée au sud-est contre le bord escarpé du massif des Bauges. Y sont cultivés les cépages Altesse, Aligoté, Chardonnay, Jacquère en blanc ; Gamay, Mondeuse, Pinot noir en rouge, où l’orientation propice de tous ces terroirs les font mûrir à souhait. Aux côtés des Roussette de Savoie, du blanc de Jacquère et du Gamay, c’est la Mondeuse qui règne ici, d’un beau rouge pourpre, au nez de fraise, de framboise et de violette.

     
    - La Chautagne

    De la pointe nord du lac du Bourget entre le canal de Savières (qui sert de dégorgement au lac) et la rivière du Fier se jetant dans le Rhône. Motz, Serrières-en-Chautagne, Ruffieux et Chindrieux y sont classés en AOC avec le nom de cru “Chautagne” (excepté pour l’appellation Roussette de Savoie). Les sols à vignes formés par des éboulis calcaires au bas des pentes de la montagne du Gros Foug conviennent bien aux cépages rouges Mondeuse, Pinot noir et plus spécialement au Gamay. Le vin, appelé “Gamay de Chautagne”, jouit d’une grande réputation depuis le xviiie siècle (il était le vin préféré de la cour de Sardaigne). Sa robe est légèrement purpurine, la discrétion de son arôme floral, sa saveur fruitée constituent autant de qualités qui séduisent ; il faut le servir (entre 14 et 15 °C) entre 2 et 4 ans d’âge. L’encépagement en blanc est encore très varié ici, avec l’Altesse, l’Aligoté, la Malvoisie rose.

     

    Enfin, la rive sud-est du lac du Bourget, près d’Aix-les-Bains, abrite un petit vignoble à Brison-Saint-Innocent avec les cépages de la Chautagne.

     
     
    Les vins et leurs appellations
    - Roussette de Savoie

    Obtenue généralement avec les cépages Altesse (le plus fin), Chardonnay et Mondeuse blanche, la Roussette de Savoie bénéficie pourtant de quatre crus (Frangy, Marestel, Monterminod, Montheux) qui ne doivent être produits qu’à partir de l’Altesse. Parée d’une jolie teinte jaune clair qui se dore en vieillissant, la Roussette exhale un grand arôme de fleurs et de fruits, en devenir, délicate et subtile. Excellent rapport qualité-prix.

     
    - Crépy

    Quelque 100 ha de vignes sont plantées sur la rive droite française du lac Léman entre Thonon-les-Bains et Genève. Bénéficiant d’un sol fertile (moraine calcaire), d’un ensoleillement exceptionnel accentué par la réverbération des eaux du lac Léman et issus uniquement du cépage Chasselas vert (ou roux), les vins de Crépy sont frais, perlants, secs et sentent bon l’aubépine. Des vins diurétiques à déguster pour se ­désaltérer.

     
    - Seyssel

    Le meilleur des vins blancs, souple et racé, de belle teinte jaune paille, dont le parfum évoque la violette. C’est encore plus le Seyssel méthode traditionnelle (cépage Molette et 10 % au moins d’Altesse) qui séduit par sa fine tendresse et son arôme délicat. L’un des meilleurs vins de mousse de France, à boire pour lui-même.

     
    - Abymes et Apremont

    (Vins de Savoie). Ces deux crus bénéficient de l’appellation contrôlée Vin de Savoie et doivent être récoltés sur les parties délimitées des communes d’Apremont, Chapareillan, Les Marches, Myans et Saint-Baldoph. La diversité des terrains est due à un brassage des matériaux par l’éboulement des sols en place (celui du mont Granier en 1248 dont la trace forme aujourd’hui les monticules couverts de vignes que l’on nomme “les Abymes de Myans”) et convient parfaitement au cépage blanc local Jacquère. Celui-ci est vinifié en primeur, c’est-à-dire à basse température, et mis en bouteilles sur lies. Cela permet d’obtenir des vins frais et légers, de type “perlant”. Généralement fruités et peu colorés, au goût très caractéristique de “pierre à fusil”, il faut les consommer dans l’année sur les poissons et truites de torrent.

     
    - Ayse

    Vin blanc issu des cépages Gringet (cousin du Savagnin jaune ou Traminer) et Roussette d’Ayse (ou Mondeuse blanche). Pétillant ou mousseux, selon qu’il est vinifié par la méthode rurale ou traditionnelle, il est aromatique, franc et regorge de fraîcheur. À déboucher sur les fondues savoyardes.

     
    - Vins de Savoie

    (Chignin, Cruet, Fréterive, Montmélian et Saint-Jeoire-Prieuré). Ce sont des vins blancs dont les crus les plus typés (Chignin, par exemple) se caractérisent par une robe brillante et un fruité discret à la nuance de noisette. Il faut les boire frais dans l’année.

     
    - Les vins rouges

    On en distingue de deux types. Ceux provenant du cépage Gamay noir à jus blanc, cultivé généralement près du lac du Bourget sur des sols formés d’éboulis calcaires ou de dépôts glaciaires. Ils sont (pour les bons) les exemples de ce que peuvent être des vins de Gamay, fruités mais corsés, bien charpentés et nerveux. Chautagne en est le cru le plus expressif. Les autres vins rouges sont issus de la Mondeuse, plantée sur des terrains à vignes composés d’éboulis argilo-calcaires et pierreux, entre Chignin et Fréterive. Ce sont des rouges fermes et typés, aux arômes de fraise et de violette, dont le bouquet s’épanouit en vieillissant comme ceux des vins de Pinot, fins et fruités.

  • LES CHABLIS INCONTOURNABLES ET LES PLATS QU'IL LEUR FAUT

    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils

    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils

    (CHABLIS)
    Olivier Heimbourger
    Rue de la Porte-de-Cravant
    89800 Saint-Cyr-Les-Colons
    Téléphone :03 86 41 40 88 et 06 19 58 54 84
    Télécopie : 03 86 41 48 83
    Email : heimbourger@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-heimbourger.com

    La famille Heimbourger exploite la vigne depuis 3 générations, sur un terroir spécifique à la région, de coteaux de nature argilo-calcaire : le kimméridgien.
    “Nous avons restauré notre caveau de dégustation, en faisant un cadre chaleureux avec pierres et poutres apparentes,” précise-t-on.
    Excellent Chablis cuvée Pierre 2014, dont la particularité est, qu'après le pressurage et le débourbage, le jus est descendu directement en tonneaux dans la cave, où il fait sa fermentation alcoolique et malolactique. Les derniers mois, un bâtonnage est effectué une à deux fois par semaine. Après ces 11 mois d'élevage, le vin est filtré puis mis en bouteilles... le tout donnant ce vin rond, floral au nez comme en bouche, avec des notes de rose et d’amande, très persistant, charmeur par sa finesse aromatique, de bouche profonde et intense où se retrouvent le lis et la pêche mûre, un vin parfait sur des noix de Saint-Jacques au fenouil ou une bouillabaisse de lotte.
    Le Chablis 2014, issu du terroir de Chablis, Courgis et Préhy, est marqué par cette vivacité persistante due à ce beau millésimeclassique de l’appellation, associant richesse aromatique et ampleur en bouche, avec des connotations d’aubépine et de pomme, un vintrès charmeur.
    L’Irancy cuvée Pierre rouge 2013, issu d’un élevage de 11 mois en fûts de chêne (Pinot Noir majoritaire et 5% de César), au nez dominé par les petits fruits rouges cuits (griotte, pruneau), de belle robe soutenue, est un vin avec une structure très harmonieuse. L’Irancy 2013, élevage pour 40% en fût de chêne durant 11 mois, est biedn typé, de robe pourpre intense, aux notes classiques de mûre et de sous-bois, avec des tanins souples.

     


    Domaine Alain GEOFFROYCHABLIS Domaine Alain GEOFFROY

    Domaine Alain GEOFFROY

    (CHABLIS)
    Nathalie Geoffroy
    4, rue de l'Equerre
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 76
    Télécopie : 03 86 42 13 30
    Email : info@chablis-geoffroy.com
    Site : www.chablis-geoffroy.com

    Un domaine familial depuis 5 générations, de 45 ha. Alain Geoffroy perpétue un savoir-faire ancestral (45 ha). Il a su s’entourer d’une équipe jeune et passionnée pour faire évoluer et pérenniser ce magnifique patrimoine familial: son épouse, Cathy Geoffroy (directeur général), sa fille, Nathalie (responsable commerciale France), le responsable de cave, Cyrille Mignotte, et le directeur export, Pascal Sailley.
    “En 2015, les jus étaient très beaux, nous explique Alain Geoffroy, il n'y a pas eu de grêle d'où une parfaite concentration, des vinstendres avec peu d'acidité et en quantité traditionnelle, en bref, toutes les conditions étaient rassemblées pour "l'optimal".
    Un bâtiment de stockage pour accueillir une nouvelle mise en bouteilles a été terminé récemment.
    Récompenses obtenues : médaille de Bronze à l’International Wine Challenge pour le Chablis 2014 et Médaille d'Argent au Japan Wine Challenge, Médailles d'Argent encore aux deux mêmes concours pour notre Chablis Beauroy 2014. On poursuit avec une médaille d'Oraux Vignerons Indépendants à Paris et une d’Argent au Burgondia Beaune pour le Beauroy 2013, deux médailles d’Argent (Féminalise et Chardonnays du Monde) pour le Chablis 2013.”
    Beau Chablis Premier Cru Beauroy 2014, élevé en fûts de chêne (vignes de 30 à 45 ans, sol kimméridgien, vinification classique en cuves thermorégulées et élevage en cuves), un vin de jolie robe dorée, est de belle vinosité mais avec cette nervosité persistante, de bonne bouche, aux notes de tilleul et d’agrumes mûrs, que l’on peut déboucher, notamment, sur des petits escargots gris rissolés ou une terrine de volaille en gelée. Le 2013 est intense au nez comme en bouche, charmeur avec ces notes de fruits secs et de coing, très agréable en finale. Le 2012 se goûte toujours très bien, de robe claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, un vin très réussi, où s’entremêlent les fruits et le lis en finale. Le 2011 est distingué, d'un grand classicisme, marqué par des notes de fruitsmûrs et de fleurs blanches. Le Chablis Premier Cru Vau-Ligneau 2014, un vin minéral avec des notes d’amande, de fruits secs et de miel, associe nervosité et souplesse aux papilles.
    Beau Chablis Premier Cru Fourchaume 2013, très caractéristique de son terroir, qui dégage des notes minérales, aux accents de citron et d’agrumes, un vin de bouche puissante et persistante, de belle robe, ferme et suave en bouche, d’une jolie finale, tout en séduction. Le 2013 se goûte toujours très bien, avec cette nervosité qui s’allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, de poire et de fruits secs, tout en persistance. Il y a également le Chablis Vieilles vignes, de bouche florale et subtile, aux arômes de noisette et d’amande grillée, charmeur. 
    Visitez leur musée de la vigne et du tire-bouchon.

     

     

     

    Domaine Guy ROBINCHABLIS Domaine Guy ROBIN

    Domaine Guy ROBIN

    (CHABLIS)
    Marie-Ange Robin
    13, rue Berthelot
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 12 63
    Télécopie : 03 86 42 49 57
    Email : contact@domaineguyrobin.com
    Site : www.domaineguyrobin.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un beau domaine de 15 ha entourant le village de Chablis.
    “J’ai des Vins un peu capricieux, nous dit Marie-Ange Robin, et cela est dû aux vieilles vignes, je les laisse donc se bonifier à leur gré. En Juillet, 10 mois après les vendanges, lors des remontages, on peut vraiment apprécier la qualité. Déjà, quand on ouvre les fûts, lacave est embaumée par les arômes de fruits, de fleurs blanches (pivoine) et d’agrumes, la minéralité est bien présente.
    Nos Vins sont issus de vieilles vignes, c’est ce qui leur donne cette grande qualité de Vins aboutis, très aromatiques et complexes, trèstypés de leur terroir. La régularité de nos Vins est liée au phénomène terroir. Les consommateurs, en effet, ne veulent pas un Chablisclassique, ils veulent se faire surprendre. J’exporte beaucoup mes Vins vers l’Asie car j’ai de la demande, Hong Kong, Taïwan, le Japon et la Chine, mais aussi en Suisse, Allemagne, Suède, Finlande, Norvège, Italie, Belgique et beaucoup en France, à des clients qui commandaient déjà à mes parents et maintenant, ce sont leurs enfants qui s’adressent au Domaine, gage de grande fidélité. C’est gratifiant pour moi que mes efforts qualitatifs soient reconnus et appréciés.
    En 2015, les Chablis Vieilles vignes 2012 sont en vente à la cave, puis nous commençons les Chablis Premier Cru 2013 comme le Montée de Tonnerre et Le Vaillons, encore trop jeunes mais tellement prometteurs, nous avons aussi le Montmains 2012, un vin vraiment très joli, médaille d’or au Féminalise et Tasteviné en 2014. Pour les Grands Crus, Valmur 2008 est extraordinaire, il est tellement linéaire, c’est un régal du début à la fin. Ce n’est qu’avec les années de bouteilles que nous nous rendons compte du qualitatif des vieilles vignes, nous devons être patients pour savourer les 2008 et les 2009. Je vous invite à ouvrir une bouteille de Valmur 2008 ou un Vaudésir 2009, ce n’est que du bonheur !"
    Elle a raison et on s’en aperçoit vite en débouchant ce grandissime Chablis Grand Cru Vieilles vignes Valmur 2008, médaille d’or à Berlin, d’une grande minéralité, au nez très iodé, embruns, puis après aération on perçoit de la rose fraîche et les épices, un grand vin, de belle bouche avec une vivacité rafraîchissante. Le 2007 est un vin racé, d’une belle onctuosité en bouche, toujours minéral et complexe, de belle harmonie, avec ses odeurs caractéristiques d’amande grillée et de fruits jaunes frais, opulent, de garde.
    Sublime Chablis Grand Cru Vaudésir 2012, marqué par ses vieilles vignes, nerveux comme il le faut, aux nuances d’agrumes et de grillé, de bouche ample, complexe, suave, avec des notes de pêche fraîche et de pamplemousse. Le 2011, très équilibré, parfumé, au nezdominé par les fruits jaunes frais et le pain brioché, tout en bouche, vif et fin, un vin classique et distingué, d’une belle harmonie, long, aux nuances délicates au palais (rose, grillé, tilleul). Formidable 2010, de jolie robe dorée, avec cette nervosité qui s'allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, d’abricot frais et de grillé, tout en persistance, avec cette suavité qui lui est propre. Le 2009, beau nez où se marient des notes boisées fines et une grande fraîcheur minérale complétée par une touche épicée poivrée. Impression générale de puissance, de maturité et de fraîcheur, un vin d'une grande finale solaire mûre avec des nuances de caramel. Le 2008, avec ce nez mûr, a des notes de noix fraîche. Après aération, se dévoilent des nuances de thé, de menthol et une dominante florale, de bouche intense, dégageant presque une impression sucrée de bonbon, d’acacia. Le 2007, tout en charpente, parfumé, fin et riche à la fois, avec des notes subtiles de pain grillé et d’agrumes, de garde. Exceptionnel 2006, tout en distinction, riche en arômescomme en charpente, d’une grande ampleur aromatique en bouche (aubépine, pêche, noisette), très typé.
    Le Chablis Grand Cru Blanchot Vieilles vignes 2012 est délicieux, encore très jeune, bien sûr, d’une très grande finesse, bien typé, aunez puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample, de robe jaune clair, parfait sur des crustacés. Très beau 2011, aunez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, de bouche ample, est un grand vin de belle couleur jaune ambré, qui mêle structure et vivacité, harmonieux au palais avec des nuances de pomme, de musc et de miel. Le 2010 est tout en bouche, très parfumé, très fin, d’une belle amplitude au nez comme au palais, un vin minéral. Superbe 2009, dégage un nez beurré de noix, la bouche est plus fraîche que le nez avec une touche d’orange confite. Le 2008, d'une grande finesse, est un grand vin gras et onctueux, très typé, légèrement épicé, avec cette finale impressionnante où s'associent le musc, le silex et les fruits frais. Le Chablis Grand Cru Les Clos2009, issu de vignes de 44 ans situées sur la rive droite du Serein, sol de colluvions argilo-calcaires très caillouteux sur sous-solkimméridgien, sud-sud-ouest. Un grand vin de bouche persistante, avec ces notes de lis, de coing et de rose, alliant fraîcheur et rondeur, équilibré, suave, de très belle évolution. Exceptionnel, le 2007 développe des notes d’abricot frais, de narcisse et de fruits secs,gras mais très frais à la fois, de bouche très équilibrée en acidité, mais dense, intense, savoureuse, d’une belle finesse, d’une grande finale. 
    Son Chablis Premier Cru Montmains 2012, tout aussi savoureux, est issu d’un terroir versant sud et sud-est rive gauche du Serein, solde colluvions argilo-calcaire très caillouteux sur sous-sol kimméridgien. vignes de 30 à 45 ans d’âge. Vendanges manuelles. Décantationnaturelle des Vins sans ajouts d’enzymes pectolytiques, la fermentation alcoolique se fait uniquement avec des levures indigènes. “Un très grand millésime à Chablis, poursuit Marie-Ange Robin, petits rendements de raisins bien sucrés, belle acidités. En bouche, notesvanillées, raisins secs. En arrière plan, notes marneuses d’argile bleue renforçant l’impression boisée, l’ensemble est solaire. Bouche puissante avec une attaque saline, boisé fin et très élégant. Belle fraîcheur pulpeuse de groseille. Vin au très gros potentiel de garde(2020). Délicieux sur les poissons et les viandes blanches en sauce.”
    Le Chablis cuvée Marie-Ange, corsé, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, est tout en bouche, d’une belle finale.
    Le Montée-de-Tonnerre 2014 est tout en nuances et vivacité. “Pour le millésime 2014, la météo a été moins compliquée, poursuit Marie-Ange Robin. Débourrement très précoce, printemps sec et plutôt chaud. En Juin, nous avons eu des températures élevées lors de lafloraison ce qui a occasionné un peu de coulure. Juillet et Août ont été deux mois plutôt frais et pluvieux. Vu la date de floraison, la récolte était initialement prévue début Septembre, mais l'été maussade, a retardé l'évolution. Comme souvent, septembre est beau, sec, avec des vents du Nord. Ce vent du Nord qui permet une belle et lente maturation. Cela donne des Vins plus salivants, toniques, plus iodés, bref, plus sur la minéralité chablisienne que 2013, des Vins bien typés. On se rapproche des millésimes 2005 et 1990”.
    On poursuit avec le Chablis Premier Cru Vaillons 2013, fort bien élevé, gras et complexe au nez comme en bouche, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette, un vin tout en rondeur. Le Chablis Premier Cru Montée de Tonnerre Vieillesvignes 2013, d’une belle onctuosité en bouche, est gras, d’une grande complexité aromatique, riche en arômes comme en charpente, aux notes de tilleul, de brioche et de musc.

    Gérard TREMBLAYCHABLIS Gérard TREMBLAY

    Gérard TREMBLAY

    (CHABLIS)
    Famille Tremblay
    12, rue de Poinchy
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 40 98
    Télécopie : 03 86 42 40 41
    Email : gerardtremblay@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerardtremblay
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerardtremblay

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on s’attache, en famille, à laisser s’exprimer au mieux chaque parcelle, et aucun cru ne ressemble à un autre. Gérard Tremblay, en-dehors d’être devenu une référence incontournable de la région, peut être satisfait d’avoir su transmettre, avec son épouse, Hélène, à leur fils Vincent la même fibre pour élever de grands Vins typés.
    “Le millésime 2015 est issu d’une année assez chaude et sèche, nous explique Vincent Tremblay, il a juste plu avant les vendanges, beaucoup de vignobles ont été grêlés, nous avons eu la chance d’avoir été épargnés, seul un hectare et demi a été touché. Nous avons vendangé rapidement pour conserver la qualité.
    La pluie a été salutaire pour regonfler un peu les raisins qui souffraient de sécheresse. Le 2015 est un vin très gourmand, aux arômesde fruits mûrs, très belle fraîcheur, c’est un vin plaisir, les clients vont adorer.
    Il reste encore très peu à la vente des Premiers Crus 2014, les Vins commencent à bien s’exprimer, très belle typicité Chablis, des Vinscomplets qui ont un bon potentiel de garde. Ils offrent de jolis arômes de fleurs blanches, une bonne minéralité bien présente en bouche.
    Cela fait deux ans que ma sœur Eléonore travaille avec nous, elle s’occupe des vinifications, elle a un bon “professeur” dit-elle, en effet, j’apprends avec mon père, Gérard. Cela se passe très bien, nous formons une bonne équipe avec mes parents.”
    Remarquable Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2014, de bouche subtile avec des nuances d’amande et de narcisse, au nez franc, de bouche délicate, à déboucher sur une tête de veau sauce gribiche, par exemple. “Ce millésime 2014 offre des Vins équilibrés avec une belle matière, précise Gérard Tremblay, des Vins que l’on pourra boire jeunes sur le fruit mais qui sont aussi des Vins de garde grâce à la belle matière. Des Vins fruités, complexes qui présentent une belle fraîcheur, de la minéralité que l’on dégustera après les 2013.”
    Le 2013, puissant et bouqueté, avec des senteurs délicates de poire et de noix, d’une nervosité en bouche certaine, mêle charpente etfinesse. Le 2012, tout en nuances, avec une bouche délicate dominée par des senteurs d’agrumes et de fruits secs, est de belle structure, tout en vivacité. Le 2011, de bouche mûre et très harmonieuse, est un vin aux connotations de fleurs blanches fraîches et defruits, savoureux au palais, parfait, par exemple, sur des petits escargots gris rissolés. 
    Le Premier Cru Montmains 2014 mêle finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de narcisse, de grillé et de pamplemousse, d’une richesse aromatique et persistance, de bouche riche, longue, ample. Le 2013, aux arômes de fruits blancs, avec, en finale, des notes subtiles de miel, de rose et de citron, d'une grande persistance, mêle charme et structure au palais. Le 2012 est tout en nuances, un vin puissant, vineux mais fin, corsé et fruité, équilibré et rond, à découvrir sur des viandes blanches. Très savoureux 2011, associant puissance et distinction, très élégant, tout en finesse, au nez de fleurs et de musc.
    Beau Chablis Premier Cru Fourchaume Vieilles Vignes 2014, d’une grande fraîcheur, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande et de poire, tout en harmonie. Savoureux 2013, aux arômes délicats de fleurs blanches, ample, qui allie charpente et distinction, très fin, tout en bouche, légèrement miellé en finale. 
    Vous aimerez aussi le Chablis Premier Cru Beauroy, avec des nuances de pomme et de chèvrefeuille, de belle robe, tout en harmonie au palais. Le 2011, qui dégage des connotations de petits fruits secs et de poire, commence à très bien s’apprécier, avec cette bouche délicieuse. Le 2010, médaille de Bronze Paris 2012, développe des arômes de fougère, de noix et de fruits frais, d’une grande finesse, c’est un grand vin chaleureux, avec une belle finale. Pour la très bonne bouche, ce formidable Chablis Grand Cru Vaudésir 2011, d'une belle couleur jaune clair, brillant et limpide, au nez d'abricot frais, riche et fin à la fois, aux notes délicates d'épices et de pain grillé, avec beaucoup de moelleux et de persistance, un vin gras et chaleureux, que l’on apprécie sur un feuilleté de blanc de turbot. Splendide 2010, d’une belle harmonie, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (agrumes, aubépine, amande…), d’une grande maturité, un vin très prometteur. Le 2009, un vin où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, est de bouche savoureuse. Le 2008, un très grand millésime, avec un remarquable équilibre entre la puissance et l’acidité,minéral, très racé, avec des connotations de chèvrefeuille et de pomme, de belle garde. Très beau 2007, où la finesse prédomine, fermeet concentré, tout en onctuosité, très parfumé, très fin, tout en nuances aromatiques, de bonne bouche persistante, qu’il faut, évidemment, savoir attendre pour profiter de son véritable potentiel. Remarquable 2006, très typé, riche en arômes de fleurs et de fruitsconfits, d’une belle longueur, d’une grande richesse, complexe, au nez intense, avec ces connotations en finale de lis, de rose et de musc, un vin ample et gras.
    Tout en vivacité, le Petit Chablis 2015, à la robe brillante jaune vert, est franc et sec.

     


    Domaine du CHARDONNAYCHABLIS Domaine du CHARDONNAY

    Domaine du CHARDONNAY

    (CHABLIS)
    E.Boileau, W.Nahan et Ch.Simon
    Moulin du Pâtis
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 48 03
    Télécopie : 03 80 42 16 49
    Email : info@domaine-du-chardonnay.fr
    Site : www.domaine-du-chardonnay.fr

    Étienne Boileau, William Nahan et Christian Simon, exploitent un joli vignoble de 38 ha. Depuis sa création en 1987, le Domaine n'a cessé de se perfectionner, tant en équipements et installations qu'en savoir-faire pour ne privilégier que la qualité.
    Selon Etienne Boileau, “le 2015 a moins d'acidité que le 2014, mais il reste concentré, d'une grande fraîcheur, aromatique, dominé par les fleurs blanches, il est friand, agréable, moins minéral et moins de garde que le 2014. La récolte a été bonne sauf sur les secteurs grêlés.
    Ventes en 2016 : à partir de Mai, les Petits Chablis 2014, en Juin les Montmains et Vaillons 2013, puis les Premiers Crus 2014.”
    Remarquable Chablis Premier Cru Mont de Milieu 2014, élégant, tout en finesse, dense en bouche, avec des connotations persistantes de noisette et d’abricot, un vin ample au palais. “En 2014, la floraison a subi un coup de chaleur qui a provoqué des coulures, d'où vigilance et traitements, nous raconte Etienne Boileau. Végétation restreinte en août, la maturité a été sauvée en septembre. Vendange précoce (du 17 au 30 septembre) avec des jus à 12, 12,6° en sucre et des acidités élevées. Vinification et élevage ont bénéficié d'une attention particulière et d'une adaptation spécifique au millésime, les fermentations malolactiques ont été parfaites et terminées avant Noël. Soutirage mi-janvier, vérification excellente de l'état des lies, d'où reprises des fines lies sans sulfater.
    Nombreuses médailles obtenues sur les millésimes 2012, 2013, et 2014.”
    Le Chablis Premier Cru Montée-de-Tonnerre 2014 (sous-sol argilo-calcaire kimméridgien du Jurassique secondaire), de bouche franche, d'une élégante nervosité et d'une minéralité prononcée, aux agréables notes de roses et de citron. Le 2013, où la finesse prédomine, estonctueux, parfumé, tout en nuances aromatiques, d’une longue finale. Le 2012 est remarquable, à dominante de fleurs blanches et d'amande, charpenté, au fruité complexe, généreux et charmeur. 
    Le Chablis Premier Cru Vaillons 2013, de robe dorée, riche et savoureux, racé et onctueux en bouche, au nez superbe (fleurs, noisette, fougère), comme le Chablis Premier Cru Vosgros 2013, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette.

    Jean-Marie NAULIN

    Jean-Marie NAULIN

    (CHABLIS)

    30, rue de la Voie-Neuve
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 40 95
    Télécopie : 03 86 42 12 74
    Email : domainenaulin@orange.fr

    Belle place dans le Classement pour ce domaine familial de 12 ha. 
    “Le 2015 est de très belle qualité, nous raconte Mme Naulin, épargnée par la grêle, la récolte a été saine jusqu'à la vendange. Ces bonnes conditions réunies ont produit un vin fruité, minéral, un millésime d'une très bonne année mais pas d'une année exceptionnelle.
    En vente en 2016 : quelques 2014 puis des 2015 qui seront mis en bouteille en Mai-Juin.”
    Voilà un remarquable Chablis Premier Cru Fourchaume 2014, aux nuances de noisette grillée, de poire et d’amande fraîche, gras et secà la fois, dense en bouche, avec des connotations de noix et d’abricot frais en finale, parfait sur des anguilles persillées ou des filets de lieu jaune. Le 2013, toujours très typé, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, est un vin où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille. Savoureux 2012, de teinte pâle, fin, ample, aux nuances délicatement citronnées, avec cette pointe de nervosité présente, d'une grande persistance aromatique au palais. Beau 2011, suave, aux connotations de pêche et de narcisse, très bouqueté, vraiment très charmeur. Le 2010 est un vin au nez de fleurs blanches et de noisette, très fruité, très équilibré, de bouche fine et harmonieuse.
    Le Chablis Premier Cru Beauroy 2013 est tout en structure et parfums (genêt, amande, pêche), de finale complexe, ample et persistante, un vin vraiment charmeur. Le 2012, au nez de narcisse, dégage une bouche très parfumée aux nuances florales et légèrement miellées, un vin vif, sur le fruit, opulent. Belle réussite encore avec le 2011, typé, de robe très claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, au bouquet fleuri, avec des notes de noisette et de miel. Excellent Chablis, aux nuances délicates de petits fruitsblancs et d’amande, d’une jolie persistance.

    Sylvain MOSNIER

    Sylvain MOSNIER

    (CHABLIS)

    36, route Nationale
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 96 et 06 68 37 92 99
    Télécopie : 03 86 42 42 88
    Email : sylvain.mosnier@libertysurf.fr
    Site : www.chablis-mosnier.com

    Sylvain Mosnier a d’abord entamé une carrière de professeur de mécanique automobile. Petit-fils et arrière petit-fils de viticulteur, il saisit l'opportunité de s' installer en 1978 (à 34 ans) suite à la retraite de son beau-père qui lui a loué environ 2 ha de vignes en appellation Chablis. Aujourd’hui, Monique, sa femme et Stéphanie, sa fille, gèrent à ses côtés ce domaine de 18 ha, dont les vignes sont situées sur du portlandien ou sur une couche plus ancienne appelée kimméridgien (Premiers Crus et une partie des Chablis).
    Fidèle à lui-même, très typé, ce Chablis Premier Cru Beauroy 2014, de robe or pâle, de bouche puissante, d'une jolie complexitéaromatique avec des connotations de rose, de citron et de grillé, mêle élégance et structure. Le 2013 est parfumé (agrumes, noisette), de bonne bouche, aux notes d’aubépine et de pain grillé au palais. Le 2012, d'une belle robe or pâle, est un vin minéral et racé, avec des arômes de fougère et de fruits frais, riche, savoureux et plein, associe charnu et suavité. 
    Le Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2014, suave comme il se doit, tout en finale avec ces connotations de narcisse, de pomme et de noix, est à déboucher avec un feuilleté de blanc de turbot. Excellent Chablis Vieilles vignes, typé comme nous les aimons, riche et rond, très fin, au nez subtil (fruits frais, amande), tout en persistance d’arômes, d’une belle longueur.

    Domaine Daniel DAMPT et Fils

    Domaine Daniel DAMPT et Fils

    (CHABLIS)

    1, rue des Violettes
    89800 Milly
    Téléphone :03 86 42 47 23
    Télécopie : 03 86 42 46 41
    Email : domaine.dampt.defaix@wanadoo.fr
    Site : www.dampt-defaix.com

    Un domaine de 30 ha, une lignée de vignerons depuis plus de 150 ans, qui tiennent à conserver à leur propriété son caractère familial traditionnel. Le fils Vincent a rejoint son père après avoir fait ses études et un stage en Nouvelle-Zélande. Il est rejoint, à son tour, par son frère cadet Sébastien, qui a terminé des études viti-œno-commerciales à Beaune et effectué un stage en Australie.
    Coup de cœur pour ce Chablis Premier Cru Fourchaume 2014, aux notes florales complexes (rose, acacia...), fondu en bouche avec cette touche de brioché, très aromatique, au nez dominé par les fruits mûrs, à prévoir sur des huîtres chaudes ou des quenelles de saumon. Le 2013, dégage un nez subtil où se retrouvent les fleurs et les fruits secs, un vin dense, tout en nuances, bien persistant ettypé, parfait avec une blanquette de ris de veau.
    Beau Chablis Grand Cru Bougros 2013, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité caractéristique, très persistante au nez comme en bouche, d’une grande finesse, bien typé, au nez complexe et puissant (fruits frais et secs). Tout aussi typé, le Chablis Premier CruVaillons 2013, tout en charpente, aux notes de rose, généreux et charmeur, associant distinction et fermeté, aux notes fruitées subtiles au palais, comme cet autre Premier Cru Beauroy, frais et suave à la fois, un très joli vin qui dégage de subtils arômes d'amande et de tilleul, tout en harmonie, d'une finale ample où se décèle le pain brioché. Excellent Chablis Premier Cru Côte de Léchet, aux nuances complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), un vin riche et très flatteur.
  • LES SIX CORBIERES QU'IL NE FAUT PAS MANQUER

     

    Château du GRAND-CAUMONT

    Château du GRAND-CAUMONT

    (CORBIÈRES)
    Laurence Rigal

    11200 Lézignan-Corbières
    Téléphone :04 68 27 10 82
    Télécopie : 04 68 27 54 59
    Email : chateau.grand.caumont@wanadoo.fr
    Site : www.grandcaumont.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le Château du Grand-Caumont est l’un des plus vastes domaines des Corbières avec 100 ha de vignes sur des sols argilo-calcaires en terrasses et des sols de graves très filtrants (cépages Syrah, Grenache et Carignan de plus de 50 ans). Il existait déjà à l’époque romaine et avait été baptisé Villa Manzanetto. C’est en 1906 que Louis Rigal, fondateur du célèbre Roquefort Rigal l’achète puis le transmet à son fils Louis, son épouse Françoise Rigal prend le relais au début des années 1980. Sa fille Laurence la rejoint en 2003 et assure depuis la gestion du domaine. Depuis 30 ans, des efforts importants ont été effectués afin de moderniser les bâtiments, diversifier l’encépagement, optimiser les cultures, affiner les vinifications...
    Laurence Rigal peut être fière de ce Corbières rouge Impatience 2012 (45% Carignan noir, 45% Syrah et 10% Grenache noir, avec un élevage en barriques durant 12 mois pour 40% de l’assemblage), de couleur profonde, au nez complexe de fruits mûrs avec des notes de fumé, de belle robe soutenue, épicé comme il se doit. 
    Beau Corbières Réserve de Laurence rouge 2013, Carignan noir vieilles vignes vinifié en raisin entiers 25%, Carignan noir égrappé vinification traditionnelle 10%, Syrah vinification raisin entiers 10%, Syrah égrappée vinification traditionnelle 45%, Grenache noir égrappé vinification traditionnelle 10%... le tout donnant ce vin d’une belle structure, aux tanins veloutés, bien charnu comme il se doit, de robe intense, puissant en bouche, aux tanins bien équilibrés, aux notes de fruits noirs mûrs et de cannelle, complexe.
    Le Corbières rouge cuvée Spéciale 2012 est de couleur pourpre intense, au nez présent avec des notes de violette, des nuances de garrigue et de cerise noire. Tout en bouche, le Corbières Château du Grand Caumont Tradition rosé, 40% Syrah, 40% Cinsault, 10%Grenache noir et 10% Grenache blanc, très aromatique, à la fois ferme et friand. Joli Corbières Tradition blanc 2014, 60% Grenacheblanc et 40% Vermentino, de robe jaune clair, complexe avec cette subtile pointe de fruits secs bien caractéristique en finale, tout en rondeur.
    Domaine Les CASCADES

    Domaine Les CASCADES

    (CORBIÈRES)
    Laurent et Sylvie Bachevillier
    4 bis, avenue des Corbières
    11220 Ribaute
    Téléphone :06 88 21 84 99
    Email : domainelescascades@yahoo.fr
    Site : www.domainelescascades.fr

    Vignoble de 6 ha en conversion vers l’agriculture biologique. Des propriétaires passionnés : par leurs ânes et moutons, qui s’occupent de tondre l’herbe, et par la volonté d’élever des vinsfrancs que l’on partage généreusement.
    Beau Corbières rouge cuvée S 2012, pur Grenache, un vin sans sulfites, parfumé (cassis, fraisedes bois, épices), d’une belle structure, ample et volumineux, aux tanins veloutés, bien charnucomme le Corbières rouge cuvée L 2012, pur Syrah, à la fois charnu et soyeux, coloré, au nezintense où prédominent le cassis, le cuir et les sous-bois, de bouche complexe, à prévoir avec des plats relevés comme un tajine de bœuf aux pois chiches ou un civet de sanglier.
    Tout en bouche, le Corbières rouge Le Ribaute 2013, Carignan, Grenache, Mourvèdre, Syrah, un vin qui collectionne les récompenses, associant puissance et finesse, aux tanins équilibrés, très parfumé (petits fruits noirs, humus). Excellent Corbières Cascade rouge cuvée A 2014, cépageCarignan, aux reflets violacés, avec des arômes aux nuances particulières de petits fruits cuits (cassis, cerise noire…).
    Le Corbières Cascades blanc 2014, où se décèlent des nuances de citronnelle et d’abricot frais, est d’une jolie robe or clair. LeCorbières rosé 2014 est fin avec un bel équilibre, un rosé qui a du goût et de la tenue. 
    Gîte sur place, et jolie production de bières artisanales, Blonde, Brune ou Rousse, ce qui est bien sympathique.

     


    Château ÉTANG des COLOMBESCORBIÈRES Château ÉTANG des COLOMBES

    Château ÉTANG des COLOMBES

    (CORBIÈRES)
    Henri, Françoise et Christophe Gualco

    11200 Lézignan-Corbières
    Téléphone :04 68 27 00 03
    Télécopie : 04 68 27 24 63
    Site : www.etangdescolombes.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Propriété familiale depuis 4 générations. Implanté sur une superficie totale de 77 ha devignes, le domaine dispose d'un terroir argilo-calcaire, caillouteux dont la majorité des parcelles est exposée plein sud. Les plus vieilles parcelles ont plus d’une soixantaine d'années et permettent d'élaborer la cuvée Vieilles vignes et la sélection du Bois des Dames.
    “Ce magnifique 2015 est concentré en qualité, riche en bouquet, mais en petite quantité, nous explique Christophe Gualco. Les blancset rosés sont bien parfumés avec une pointe d'acidité, les rouges ronds, souples, aux tanins fondus et seront prêts à boire assez rapidement, de garde moyenne.
    Millésimes en vente en 2016 : les rouges boisés 2012, les rouges non boisés 2014 et les blancs et rosés 2015. Nous avons eu une médaille d'Or pour le Bois des Dames blanc 2014 au Concours des Vignerons Indépendants en 2015.”
    Superbe Corbières Bicentenaire 2012, issu d’un terroir argilo-calcaire caillouteux : Grenache noir, Carignan et Mourvèdre, vieilles vignesde 50 ans, vinification en grains entiers, 8 mois d’élevage en fûts de chêne, très petits rendements (28 hl/ha), un vin d’une jolie robegrenat, avec des arômes de petits fruits rouges macérés et des notes de grillé, aux tanins riches. Le Corbières Bois des Dames rouge 2012, gras et classique, de robe pourpre intense, un vin qui sent bon les petits fruits rouges à noyau frais, légèrement poivré en finale.
    Le Château Étang des Colombes Bois des Dames blanc 2014, provenant d’une macération pelliculaire des Grenache blanc et Bourboulenc, très parfumé avec des nuances de lis, de noix et de pomme, de bouche suave. Joli Corbières blanc 2014, riche enbouquet (agrumes, aubépine, amande...), très harmonieux, de bouche franche comme le Corbières rosé Gris Colombes, tout en fruité, associant nervosité et ampleur, finement épicé, sec et friand à la fois, très aromatique en finale.

    Château GRAND-MOULIN

    Château GRAND-MOULIN

    (CORBIÈRES)
    Jean-Noël Bousquet
    RD 6113 - 6, boulevard Maréchal Galliéni
    11200 Lézignan-Corbières
    Téléphone :04 68 27 40 80
    Télécopie : 04 68 27 47 61
    Email : contact@chateaugrandmoulin.com
    Site : www.chateaugrandmoulin.com

    Un propriétaire passionné par son vignoble, qui s’attache à élever des vins typés comme on les aime. Le domaine s’étend sur 120 ha de vignes avec 8 cépages différents.
    “J’étais fils de négociants, dit-il, et mon père vendait des porcs. Comme tous les gens de ce pays, il possédait une petite vigne (3 ha) pour sa propre consommation. Chez nous on disait : “la buvette”. Dès mon plus jeune âge (8 ans) j’ai su que je ferai ce métier : adolescent je livrais leraisin avec l’envie tenace d’en faire du vin. J'ai acheté mon premier hectare à 17 ans, puis en 1978, j'ai profité d'aides accordées aux jeunes agriculteurs pour prendre en fermage 8 ha. Je portais alors mon raisin à la coopérative. En 1988, j’achète 24 ha et installe ma cave sur le site d’un ancien moulin au bord de la rivière Orbieu. Mais le grand essor, je le dois au coup de pouce québécois ! J’ai été boosté par cenouveau marché qui s’offrait à mes produits.”
    Superbe Corbières rouge Terres Rouges 2012, 80% Syrah et 20% Grenache, issu de 42 jours de cuvaison, puis élevage de 12 mois enfûts de chêne, charnu comme on les aime, velouté, très parfumé, avec ces notes de sous-bois et de fruits mûrs (fraise, myrtille), d’une belle ampleur en bouche, de très bonne évolution. Beau Corbières La Tour Château Grand Moulin (Terrasse de l'Orbieu, galets roulés. Bas de versant de côteaux argilo-calcaire, grès de Boutenac), de robe pourpre, corsé, d’une belle charpente, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, puissant, savoureux, tout en bouche et classique. 
    Le Boutenac rouge 2011 (calcaire dur, 60% Mourvèdre, 40% Carignan), présenté dans une bouteille très réussie, aux notes de sous-bois, d’épices et de myrtille, est un vin aux tanins puissants mais très fins, complet. Goûtez le Corbières Vieilles vignes rouge 2013, élevé en fûts (40% Syrah, 20% Carignan, 20% Grenache et 20% Mourvèdre), bien charnu, aux tanins amples, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau, un vin coloré, avec ces notes de cerise et d’humus au palais.
    Le rosé est l’un des meilleurs de l’appellation, de robe délicate, un vin qui sent la rose et la fraise, séduisant, mêlant nervosité et rondeur, d’une très jolie finale, idéal sur un crabe à l'Antillaise ou des rougets grillés.

     


    Domaine MARTINOLLE-GASPARETSCORBIÈRES Domaine MARTINOLLE-GASPARETS

    Domaine MARTINOLLE-GASPARETS

    (CORBIÈRES)
    Pierre Martinolle
    27, avenue Frédéric Mistral
    11200 Lézignan-Corbières
    Téléphone :04 68 27 10 45
    Email : pierre.martinolle@domaine-martinolle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainemartinollegasparets
    Site : www.domaine-martinolle.com

    Au sommet. Une petite propriété familiale de moins de 10 ha située depuis de plusieurs générations dans le minuscule Hameau de Gasparets au plus profond des Corbières. Pierre Martinolle (83 ans) aidé régulièrement par ses enfants Jean-Pierre et Françoise, y réalise de manière artisanale et raisonnée depuis de nombreuses décennies des vins authentiques et exceptionnels dans le respect des traditions qui lui ont été transmises.
    Sols arides d’origine secondaire et tertiaire avec affleurement de calcaires dolomitiques et grès, exposition ensoleillée des Corbières (etCorbières-Boutenac), balayée par le Cers (un vent du Nord froid, violent et protecteur) et le Marin (en provenance de la mer Méditerranée) qui amène sa douce et chaude humidité.
    Vinification artisanale traditionnelle et biologique en cuves ciments centenaires pour les rouges, en cuves Inox pour les blancs et rosés. Elevage et vieillissement en cuves Inox et partiellement en fût de chêne pour les Corbières-Boutenac. Les rosés sont réalisés parsaignée à température contrôlée. Les blancs sont réalisés par pressurage direct à froid.
    “Difficile de dire si les millésimes 2015 seront aussi extraordinaires que l'on l'espérait, nous raconte Jean-Pierre Martinolle, mais la douceur estivale, qui a duré près de 6 mois sur le terroir de Gasparets, nous a apporté une vendange d'un état sanitaire parfait et desvins rouges, blanc et rosés exceptionnellement aromatiques préfigurant sans nul doute une très belle année.
    Une Carthagène Ambrée (Vermentino et Rolle), un IGP BIO 100% Syrah plein de fraîcheur et un IGP BIO 100% Cabernet-Sauvignon aunez de fraise seront les nouveautés 2015 qui viendront s'ajouter à nos cuvées traditionnelles en Boutenac rouge, Corbières rouge, blanc et rosé ou notre IGP BIO 100% Viognier. Le Corbières Rouge BIO 2014 et le Boutenac 2013 Bio seront disponibles courant 2016, leur élevage est toujours en cours... encore un peu de patience !”
    Pour l’instant, on se fait plaisir avec ce remarquable Corbières Boutenac fût de chêne 2011, de couleur cerise soutenu, aux arômespuissants de fruits cuits et de sous-bois, ferme, aux tanins amples, de bouche mûre. Le 2010, médailles d’Or au concours des Corbièreset d’Argent au concours mondial de Bruxelles et d’Argent SMV Canada, de couleur intense, avec des tanins très présents, d’une structure soutenue, très charnu, aux nuances de fruits noirs confiturés, de cuir, de sous-bois. 
    Le Corbières Boutenac rouge 2012, bien structuré, aux tanins fondus, de robe foncée aux reflets violets, avec ces arômes subtils defruits surmûris et de cannelle. Le Corbières rouge 2012, charnu, sent bon la griotte et les sous-bois, un vin de bouche puissante etsouple à la fois, parfait avec un tournedos aux cèpes ou un
    ragoût de mouton. Goûtez le Corbières rouge Bio 2013 (Médaille d'Or, concours international des vins bio 2016), de couleur cerise soutenu, aux parfums puissants de fruits cuits et de sous-bois, se goûte déjà très bien, aux tanins fermes et fondus à la fois. ExcellentCorbières blanc Bio, Rolle et Bourboulenc, aux arômes bien présents de fruits jaunes mûrs, nuances de chèvrefeuille, un joli vin finement bouqueté, tout en séduction comme le rosé, de bouche friande dominée par l’abricot frais. 

    Château SPENCER LA PUJADECORBIÈRES Château SPENCER LA PUJADE

    Château SPENCER LA PUJADE

    (CORBIÈRES)
    Sébastien Bonneaud
    1 A, rue de l'Eglise
    11200 Ferrals-Les-Corbières
    Téléphone :06 09 04 39 34
    Email : contact@chateauspencer-lapujade.fr
    Site : www.chateauspencer-lapujade.fr

    Niché au cœur d’un cirque de 35 ha, le Château puise sa force dans un sol argilo-calcaire et dans le micro-climat dont bénéficient ses parcelles. Chacune d’elles ayant son identité, on les vinifie séparément avant de les assembler amoureusement pour atteindre l’excellence. De la culture de la vigne à l'élevage, lavinification ne serait rien sans la main de l'homme : macérations et fermentations douces se succèdent, permettant au raisin de s’exprimer pleinement.
    “M. et Mme Spencer ont acheté le domaine en 2009, je suis arrivé en décembre 2011, raconte Sébastien Bonneaud. Nous avons commencé par restructurer le vignoble de 30 ha en production. Nous faisons de gros investissements dans la cave, le chai et le caveau de réception. L’encépagement est constitué de 50% Carignan, 20% Syrah, 20% Mourvèdre et 10% Grenache. L’âge moyen du vignoble est de 40 ans. Sur certaines parcelles, où nous produisons des vins 100% Carignan, il y a de vieilles vignes plantées dans une sorte de cuvette sud sud-ouest.
    Je travaille les vins sur le fruit, surtout pour les cuvées, le P’tit Spencer… ainsi que les rosés. Pour d’autres, je travaille plus sur la structure, l’ossature tannique et l’élevage en barriques.
    La commercialisation s’effectue à 80% à l’export un peu partout, sauf en Asie.
    La récolte 2015 a été exceptionnelle d’un point de vue qualitatif, cela fait bientôt 30 ans que je fais du vin et je n’avais pas encore vu un tel millésime où tout était réuni la climatologie, les raisins magnifiques, l’état sanitaire parfait, cela a été une grande facilité pour vinifier, un millésime qui fera date.”
    Superbe Corbières rouge Le Bosc 2012, 100% Mourvèdre, d’une belle charpente, un vin avec de la matière et des tanins, aux arômesde fruits rouges cuits, de musc et de sous-bois, de bonne évolution. “Un vin gourmand, aux arômes de fruits rouges et noirs, notes d’épices, beaucoup de race.” Le Corbières millésime 2013, 80% Mourvèdre et 20% Syrah, avec ces notes persistantes de fumé, decassis et d’épices, aux tanins puissants mais savoureux, est complet, à déboucher sur un risotto à la tomate, au lard fumé et au basilic. 
    Le Corbières rouge Tradition 2013, est ample et franc, un vin riche et rond, bien équilibré, avec de séduisants arômes de fruits noirs prononcés, corps élégant et racé, forte personnalité, notes de mûre et réglisse persistantes en fin de bouche. “Tradition 2013 est un vinfruité et souple, très agréable à déguster dès à présent; c’est aussi dû au terroir exceptionnel que nous avons au Château Spencer La Pujade. Le vignoble est implanté dans un cirque de 35 ha, les raisins bénéficient d’un micro-climat, nous effectuons une vinificationparcellaire pour ainsi permettre à chaque lot d’exprimer son caractère et son potentiel.”
    Il y a aussi le 100% Carignan Vieilles vignes 2014, un vin issu de vignes de 50 à 70 ans, aux arômes très évolués et gourmands, averc une belle concentration et persistance, d’un très bon potentiel. Excellent Corbières rosé La P’tite Sœur 2015, assemblage 80% Grenacheet 20% Syrah, un rosé de pressée, délicieux, très séducteur. Goûtez le Corbières rouge Le P’tit Spencer 2014, un très joli vin qui s’épanouit en bouteilles, à la bouche souple et fruitée, tout en élégance, et le Corbières rosé Le R de Spencer, développant une bouche ample et fraîche.
  • 10 COUPS DE CŒUR INCONTOURNABLES

    SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


    VERZENAY
    Les origines vigneronnes de la famille Arnould remontent à la fin du siècle dernier. A l’époque, les aïeuls Lefevre exploitent des vignes situées sur le terroir Grand Cru de Verzenay, les raisins étant vendus aux grosses Maisons de Champagne. Les premières bouteilles ont été commercialisées dans les années 30. Au début des années 60, la petite fille de la famille Lefevre se marie avec Michel Arnould et créent ensemble leur propre marque « Michel Arnould ». En 1972, ils commencent l’exportation en Angleterre. Aujourd’hui, leur fils Patrick et leur gendre développent la marque dans un grand nombre de pays. Le vignoble de 12 ha est conduit en lutte raisonnée, dans le respect de l’environnement. La Maison vous propose ce Champagne Tradition Grand Cru, un Blanc De Noirs, particulièrement typé, de mousse fine et persistante, d’une belle complexité en bouche, tout en fruité et finesse, un Champagne très bien dosé, ample et charpenté, qui sent le pain grillé, l’abricot et les fleurs fraîches. Le B 50 Grand Cru Millésimes 2007, délicat mais riche à la fois, avec des senteurs de poire et de noisette, conjugue finesse et fruité, à la fois charpenté et souple, avec cette nervosité équilibrée, de bonne bouche, aux notes de tilleul et de coing en finale. Beau Champagne cuvée Mémoire de Vignes 2007 (pur Pinot Noir issu uniquement de vieilles Vignes), de bouche élégante et intense, avec ces notes de raisins noirs, de fruits frais et de biscuits, un Champagne ample et raffiné, qui mérite une cuisine élaborée. La cuvée Extra Brut Grand Cru un pur Pinot Noir d’une seule année avec 20 % de vin de réserve, pas de liqueur de dégorgement, où puissance, finesse et arômes de fruits s’entremêlent, est un Champagne de robe brillante, avec des bulles fines et persistantes. Le Brut Réserve Grand Cru, assemblage à parts égales de Pinot Noir et de Chardonnay, possède un nez de pomme mûre et une bouche suave, puissant et complexe, où s’entremêlent en bouche les fruits, la bruyère et les fleurs fraîches. Excellent Champagne Brut La Grande Cuvée de Michel Arnould (70 % Pinot Noir, 30 % Chardonnay), ample, de bouche complexe et délicate à la fois. Séduisant Brut rosé Grand Cru, un pur Pinot Noir, ajout de coteaux champenois rouges élaborés en fût de chêne et issus de vieilles Vignes, vieillissement minimum de 24 mois en bouteilles, liqueur de dosage à base de sucre de canne, qui sent toujours bon la framboise, harmonieux, puissant, d’une jolie rondeur en finale.

     

    CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


    RILLY-LA-MONTAGNE
    D’abord vigneron, l’arrière-grand-père Edmond choisit de devenir manipulant dans les années 1920. Sa fille Anne-Marie, puis son petit-fils André (qui fit d'importants travaux en bâtiments, cuverie, caves dans les années 1970) secondé aujourd’hui par, ses deux filles, ses gendres ont modernisé l'outil de travail (pressoir, foudres, carrelage …) et son petit-fils, perpétuent la tradition familiale. Vous pourrez découvrir ce Champagne Dame Palmyre Blanc de noirs Millésime 2006, une cuvée alliant subtilité et complexité, intense au nez, tout en arômes où dominent la rose et les fruits mûrs, de bouche élégante et puissante à la fois. Très beau Champagne cuvée du Fondateur, composé de vieux vins de réserve de Chardonnay, une grande réussite, une cuvée qui associe richesse aromatique et persistance, dense en bouche, avec des nuances de noisette et d’abricot sec, tout en charme, idéal à l’apéritif comme sur du saumon fumé. La cuvée du 21e Siècle allie intensité et puissance, un vin d’une belle ampleur, de très bonne bouche, où l’on retrouve des notes de citronnelle et de miel, un Champagne suave, vineux et fin à la fois, de robe dorée. Beau Champagne cuvée Transparence, assemblage de Pinot noir et de Pinot meunier, au nez minéral dominé par les agrumes frais, ample et bouqueté, de mousse abondante, tout en rondeur, de bouche fruitée et persistante, idéal au cours d’un repas, tout en harmonie. Riche et complexe, la cuvée Royale, issue d’un assemblage à parts égales de Pinot noir, Pinot Meunier, et Chardonnay, associe fraîcheur et charpente à une finale persistante, un Champagne de table, de bouche puissante. La cuvée Royale rosée sent la fraise des bois mûre, un Champagne vineux et fin à la fois. Et puis, il y a aussi cette cuvée Sublime (30% Pinot noir, 30% Pinot meunier, 15% Chardonnay, 25% de vins de réserve), où l’on retrouve des nuances de pêche, de noix et de miel, de mousse très abondante, tout en structure, équilibré, complexe, un vin généreux et harmonieux, très fin, d’une belle finale.

     

    CHATEAU SAINT-MARTIN-DES-CHAMPS


    SAINT-CHINIAN
    Situé au cœur du Languedoc à quelques kilomètres de la Mer Méditerranée et sur les premières pentes des Cévennes, le Château Saint Martin des Champs, fut bâti au XVIIe siècle à proximité d'un Hermitage du VIIe siècle, où faisaient halte les pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques de Compostelle. Les magnifiques bâtiments s'intègrent depuis leur origine dans le vignoble. Témoins de l'histoire, les immenses écuries et les cuves à vins construites en pierre de taille, datent de 1752 et sont toujours en services dans les chais. Les propriétaires, Pierre et Michel Birot, sont vignerons de père en fils depuis 1675. Ils cultivent de façon raisonnée et avec amour, leur vignoble de 98 ha, implantés sur des sols argilo-calcaires idéalement exposés plein sud. Ils élèvent avec passion et rigueur ces grands vins, satisfaisant ainsi l'amour qu'ils portent à leur métier. On se fait plaisir avec ces Saint-Chinian « esprit de Famille » : tout d’abord avec la cuvée Mathieu (prénom du fils de Pierre), issue d’une sélection à la souche agrémentée d’une vinification intégrale en barrique demi-muid, vraiment LA cuvée du Château un voyage extraordinaire. Mais aussi la cuvée Camille rosé 2015 (prénom de la fille de Pierre), toujours dans le peloton de tête des meilleurs vins rosés de la région, un vin plein en bouche, frais, bien équilibré, avec des arômes de groseille et d’épices, d’une belle persistance. Remarquable sélection parcellaire, Saint-Chinian Rouge Les Terrasses de Fontenille 2012 (dominante Syrah), tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins présents et mûrs à la fois, un vin intense qui mêle puissance et ampleur, où dominent les fruits cuits en finale. Le Saint-Chinian Sélection Rouge 2013, bien expressif de son terroir schisteux, est intense au nez comme en bouche, de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, très bien équilibré, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le Saint-Chinian Rouge Vieilles Vignes 2013 est un nectar de fruits rouges, surmonté d’un léger élevage sur des barriques de chênes, un vin ample et gourmand. Coup de cœur pour le duo « l’Hermitage » rouge & blanc, élevé uniquement en fûts de chêne durant 12 mois pour le rouge et sur des fûts de chêne et d’acacias pour le blanc. Un vin riche, puissant en bouche, aux tanins présents et savoureux à la fois, d'une finale persistante. Le 2013 rouge, de couleur grenat, est d’une belle concentration, aux notes de fruits rouges mûrs et d’épices, alliant distinction et richesse, très représentatif de ce grand millésime. Le blanc 2014 issue d’un assemblage de Chardonnay & de Viognier est surprenant par sa fraîcheur et son élégance, un blanc travaillé avec un bel élevage comme on les aime en Languedoc. Coup de cœur également pour la nouvelle cuvée du domaine qui voit le jour sur ce nouveau millésime 2015. Il s’agit de la cuvée CRI des Hirondelles, issue d’un assemblage de Colombard et d’Ugni-Blanc peut commun en Languedoc. C’est un vin blanc doux très lumineux avec des reflets or. Au nez on est transporté par cette complexité de fruit exotique, en bouche on garde des notes fraiches très agréable surmontées par cette gourmandise qu’ont voulu dégager Pierre & Michel, très jolie vin blanc qui plaira à coup sûr à la gent féminine. Profitez-en pour prendre le temps de faire la visite gratuite des chais avec dégustation, balade pédestre, circuit VTT, expositions de peinture... et de profiter de leurs gîtes, remarquablement situés.

     

    DOMAINE COMTE PERALDI


    VIN DE CORSE
    Beau domaine de 50 ha de vignes, nichées sur les coteaux de Mezzavia, fleuron de la viticulture insulaire. Ce vieux domaine (les premières vignes y furent plantées au XVIème siècle) a été totalement restructuré en 1965 par le Comte de Poix-Peraldi. Il est actuellement le plus important vignoble de l’appellation contrôlée « Ajaccio », et les cépages y sont des plus classiques (Sciaccarello, Cinsault, Carignan, Niellucciu, Vermentino). Superbe Ajaccio Comte Peraldi rouge 2009, de belle robe soutenue, aux notes de mûre et d’épices, alliant charpente et souplesse en bouche, aux tanins riches, auquel il faut laisser le temps de se fondre, à ouvrir avec un gigot à la ficelle, d’excellente évolution. Remarquable Comte Peraldi rosé 2011, de belle teinte, ample, friand, riche, avec ce nez de rose et de lis, et cette pointe d’épices caractéristique. Le Comte Peraldi blanc 2011, aux notes de pêche avec en finale une pointe de pamplemousse, vif et rond à la fois, est ample, tout en arômes. Très beau blanc cuvée Clémence 2010, l’un de mes meilleurs souvenirs gustatifs de l’année dans cette appellation, de jolie robe, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, tout en suavité, de bonne bouche, aux notes de fruits mûrs, vraiment très charmeur. Il y a aussi cette cuvée Clos du Cardinal rouge 2009, élevée en fûts, marquée par son terroir, un vin d’un beau rubis profond, ample et ferme, volumineux en bouche avec des connotations de cassis, réglisse, épices, charnu, riche, concentré, aux tanins soyeux mais puissants, de garde.

     

    CHATEAU MACQUIN


    SAINT-GEORGES-SAINT-EMILION
    Le Château Macquin s'étend sur une superficie de 30 hectares plantés à 80 % de Merlots, 10% de Cabernets-sauvignon et 10 % de Cabernets-francs. Ses sols sont argilo-calcaires et son terroir remarquable par son exposition et sa composition lui permettent de produire des vins souvent plus estimés que beaucoup de grands crus de Saint-Emilion. Le vignoble compte 5500 pieds de vignes à l'hectare dont l'âge moyen varie de 15 à 60 ans. Il est enherbé au milieu du rang pour diminuer la production et augmenter la qualité des sols en développant l'humus naturel. Le cuvier qui date de 1885 a été entièrement réaménagé dans les années 80. Tout en conservant les cuves en chêne, doublées d'inox, Denis Corre-Macquin a fait construire une cuverie moitié acier inoxydable, moitié béton. Les températures de fermentation sont contrôlées par un système de thermorégulation automatisée et la vinification surveillée par deux oenologues réputés. Denis Corre-Macquin accorde un intérêt tout particulier à la culture de la vigne; un intérêt écologique et constant qui est le premier et indispensable maillon, à ses yeux, pour l'élaboration d'un grand cru. Aujourd'hui,on oublie trop souvent que l'excellence d'un vin commence avec une vigne saine et épanouie. Afin d'améliorer encore la qualité de notre production, les vendanges s'effectuent à la machine depuis 1980. Car en choisissant précisément la date de début des vendanges de chaque parcelle et en adaptant le ramassage à la pluviométrie, le raisin arrive au cuvier le plus rapidement possible, dans un état parfait de maturité. Il est ensuite trié sur deux tables de tri avant d'être mis en cuve. Après une longue macération, le vin est écoulé et mis en cuve puis en barriques. Le chai abrite 246 barriques de chêne remplacées par tiers tous les ans. Le vin repose de douze à dix huit mois en barriques avant d'être mis en bouteilles où il attendra au moins dix ans pour être dégusté à son apogée.

     

    LA BASTIDE BLANCHE


    BANDOL
    La restructuration du Domaine par la famille Bronzo remonte au début des années 1970. L'encépagement constitué pour plus de la moitié de Mourvèdre ce qui confère au vin ces arômes si profonds. Le vignoble de 28 hectares est planté tout en coteaux sur des parcelles aménagées en restanques pour une partie, sur des sols très profonds graveleux et caillouteux de type argilo-calcaire. Les méthodes de culture restent très traditionnelles avec des labours fréquents, une fertilisation organique et aucun emploi de désherbant chimique. Les vendanges entièrement manuelles s'effectuent dans de petits bacs pour que le raisin parvienne intact à la cave. Le terroir très fracturé produit de faibles rendements, ce qui permet d'obtenir des vins à forte personnalité, très concentrés avec des arômes puissants tout à fait exceptionnels. Le vin est riche associant structure et finesse, charnu et racé en bouche, d'une belle persistance aromatique, de très belle garde.

     

    DOMAINE DE TOASC


    BELLET
    Une propriété de 12 ha, dont 7 ha de vignes et 2 ha d’oliviers. Le Bellet est l’une des plus petites Appellations d’Origine Contrôlée de France, qui a obtenu son label il y a plus de 70 ans. Ici, le vent de terre, de mer et la tramontane maintiennent l'état sanitaire des vignes et permettent une culture raisonnée. Sur les pentes où le dénivelé atteint 180 m, le travail est souvent pratiqué manuellement et rythmé par une taille courte, un effeuillage et des vendanges vertes limitant le rendement à 35 hl/ha. Les sols issus des alluvions du Var au quaternaire sont constitués du “poudingue”, agglomérat d'argile, sable et galets roulés, riche en éléments minéraux. Depuis 2012, les vins du Domaine sont agréés Ecocert en culture biologique. Découvrez le Bellet rouge 2008, composé de 65% Folle noire, 30% Grenache et 5% Braquet, fort bien élevé 12 mois en barriques, aux tanins enrobés, charnu comme il se doit, riche et classique, de robe pourpre intense, parfumé (fruits rouges à noyau frais, humus...), légèrement poivré en finale. Le Bellet blanc 2014, cépage Rolle majoritaire avec un soupçon de Chardonnay (5%), est tout en finesse aromatique, harmonieux, bien équilibré en acidité, très élégant, aux senteurs de rose et d’amande, de bouche souple et flatteuse comme le Bellet rosé 2010, 60% Braquet et 40% Grenache, très expressif, avec des nuances de pêche, d’abricot, et une note épicée, mêlant fraîcheur et rondeur, de belle teinte. Cette année encore, le Blanc AOP Bellet 2014 a obtenu la Médaille d’Or au Concours Général Agricole et l’AOP BELLET Rosé 2014 la Médaille d’Or au Concours des Vignerons Indépendants 2015

     

    CRU LAMOUROUX


    JURANCON
    Le Cru Lamouroux a été acheté en 1895 par l’arrière-grand-père de l’actuelle propriétaire, Mme Ziemek-Chigé. Ce très joli vignoble est situé sur des coteaux de terrain argilo-siliceux assez profonds avec des pentes exposées sud-sud-ouest, bien abritées du vent par des talwegs boisés, à une altitude de 300 m. Certaines vignes sont plantées sur des terrasses disposées en amphithéâtre. L’encépagement est constitué de 3,50 ha de Petit Manseng et de 1,77 ha de Gros Manseng, 0,51 ha de Cabernets franc et Sauvignon. Les vendanges se font par tris successifs. Les raisins, pour l’élaboration du Jurançon sec, sont récoltés à parfaite maturité vers le 30 octobre, alors que les vendanges surmûries pour le Jurançon débutent après le 15 novembre jusqu’à Noël. Les vendanges de raisin rouge débutent vers la 2e semaine d’octobre. La vinification fait l’objet de soins très attentifs (la pressée se fait à faible pression, grande maîtrise des températures…). Les vins sont ensuite élevés en cuves Inox pour les vins secs ou en barriques de chêne pour les autres. Certaines cuvées restent entre 1 an (cuvée Amélie-Jean) et 2 ans (cuvée Nathalie) en vieux fûts. Formidable Jurançon moelleux cuvée Amélie-Jean 2005, en hommage à leurs parents, pur Petit Manseng, issu de vignes sans désherbage, sans foulage, élevé durant 1 année en vieux fûts de chêne, un vin superbe, aux notes de rose et de petits fruits confits, un vin d’un très bel équilibre, riche et fin à la fois, savoureux, dense et bien velouté, dominé en bouche par des nuances de brioche, de grande évolution. On se fait tout autant plaisir avec ce Jurançon moelleux 2006, (80% Petit Manseng et 20% Gros Manseng), un vin suave, très parfumé, de bouche flatteuse et persistante, tout en bouquet, mêlant puissance et distinction vraiment remarquable. Superbe Jurançon cuvée Nathalie 2004, pur Petit Manseng, à la bouche fondue, un vin ample, aux notes discrètes de citron et de fleurs blanches, tout en bouche, tout en finesse, de jolie robe dorée, dominé par des effluves de petits fruits confits et de noisette en finale, de garde. Le 2003, d’une belle persistance et complexité aromatique au palais, subtil au nez comme en bouche, est un vin de jolie robe brillante, très séduisant avec ces nuances d’acacia, de fruits confits et de fleurs blanches. Le Jurançon Tradition sec est une réussite, de jolie teinte soutenue, très frais, avec des notes de fruits blancs et d’amande, à ouvrir sur une langouste grillée.

     

    CHATEAU DE CHANTEGRIVE


    GRAVES
    Grâce aux patients efforts de remembrement accomplis par Françoise Lévêque depuis quarante ans, le Château de Chantegrive est devenu un superbe vignoble doté d'excellents terroirs constitués de graviers roulés mélangés à des sables fins s'appuyant sur une structure argilo-calcaire. Les vignes de plus de 30 ans d'âge sont plantées en majorité sur des terrasses et de légères croupes orientées au sud et bénéficient d'un excellent ensoleillement et d'une bonne ventilation. Des atouts qualitatifs indispensables pour faire du bon vin. C'est aussi une superbe exploitation dotée des meilleurs équipements inspirés à la fois par la tradition et les techniques modernes. Le Château Chantegrive est enfin conduit par une famille sympathique et passionnée par le vin, soucieuse du travail bien fait, respectueuse du client et responsable de la qualité des vins qu'elle produit. "Nous aimons produire des vins typés, précise Françoise Lévêque, élégants et de très grande qualité, nous sommes d'ailleurs fiers de retrouver nos vins dans les palmarès, c'est un encouragement pour continuer". Leur Cuvée Caroline est prestigieuse. On est très vite envoûté par ce vin riche et intense, élevé en fûts neufs, à la belle robe dorée, au nez, très élégant et intense, avec des notes de vanille, de citron, de beurre frais, d'amande grillée et de tilleul. Le vin est suave, avec une attaque en bouche franche, dominée par le fruit et le gras.

     

    DOMAINE CRET DES GARANCHES


    COTE-DE-BROUILLY
    Au sud du Mont Brouilly, Sylvie Dufaitre-Genin, viticultrice, produit du Brouilly et Côte-de-Brouilly et cultive avec conviction ses 11,60 ha de vignes, cépage Gamay noir à jus blanc. Elle élève patiemment son vin pour obtenir des millésimes dignes de ses aïeuls vignerons, présents à Odenas depuis 1752. Le vin prend alors sa robe rubis et ses arômes de fruits rouges et de fleurs dans la cave. L’attention permanente et la passion de Sylvie Dufaitre-Genin font le reste. “Depuis plusieurs années, précise-t-elle, le Crêt des Garanches s’est engagé dans une démarche respectueuse de la nature en supprimant l’utilisation des insecticides sur son exploitation. Afin de garantir le bon développement des vignes de Gamay noir à jus blanc qui produisent le vin du domaine, c’est la régulation naturelle de la faune et la flore locale qui remplit son œuvre. Tous les ans, les vignes, d'une moyenne de 40 ans d’âge, sont vendangées à la main. Ensuite ces raisins sont vinifiés selon la méthode traditionnelle beaujolaise, ce qui confère au Brouilly et Côte-de-Brouilly leurs caractères si particuliers.” Voilà un bien beau Brouilly 2011, provenant de vignes de 40 ans vendangées manuellement, il est élevé 7 mois en cuves, de couleur soutenue, équilibré, parfumé, au nez de cassis et d’épices, un vin opulent aux tanins soyeux. Le 2010 est excellent, de couleur profonde, ample, au nez où prédominent les fruits cuits, aux tanins mûrs, tout en persistance, un beau vin classique, intense et charmeur au palais. Excellent Côte-de-Brouilly 2009, aux arômes subtils où dominent les fruits mûrs et la violette, tout en structure, très typé, alliant finesse et charpente, un vin de bouche puissante, d’excellente évolution comme en atteste le 2006, un vin de très belle robe pourpre soutenu, aux notes de mûre et de cuir, légèrement épicé, poursuit une fort belle évolution. Le Brouilly 2009, Sélection du Tastevinage d’Automne 2010, au nez dominé par la fraise et la mûre, est riche, structuré, d’une jolie finale, un vin classique, aux tanins mûrs mais bien présents. Goûtez aussi le Brouilly 2009, production limitée à 500 bouteilles, élevé 18 mois en fûts de chêne français (neufs), pas filtré, degré naturel 14,4°, un vin de couleur soutenue, de bouche corsée et puissante, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins étoffés, qui mérite de la patience.

     

  • DE BUZET A MADIRAN. DE CAHORS A GAILLAC..., LES VINS INCONTOURNABLES

     

    Les VIGNERONS de BUZETBUZET Les VIGNERONS de BUZET

    Les VIGNERONS de BUZET

    (BUZET)
    Directeur : Pierre Philippe
    Avenue des Côtes-de-Buzet
    47160 Buzet-sur-Baïse
    Téléphone :05 53 84 74 30
    Télécopie : 05 53 84 74 24
    Email : buzet@vignerons-buzet.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/buzet
    Site : www.vignerons-buzet.fr

    Deux mille ans d’histoire ont sculpté ce terroir afin qu’un jour de 1953, les vignerons des Buzet décident de s’unir pour redonner à leur vin la place qui devait être la sienne. Vingt ans plus tard, ils obtiennent l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et s’affichent depuis sur toutes les bonnes tables d’Europe.
    Quelque 94% de l’Appellation Buzet, 1870 ha, offrent 10 millions de bouteilles aux amateurs gourmands. Ce vin est élaboré dans deux sites de vinification extraordinairement modernes. L'un est à Buzet, l'autre à Espiens, sur les berges de la Baïse. Un chai d’élevage hébergeant plus de 2 000 barriques instillant mille saveurs à ce grand vin que 120 000 visiteurs viennent chaque année goûter à la cave et dans leschais (1ère entreprise française agroalimetaire à avoir été évaluée ISO 26000). Ainsi, la cave desvignerons de Buzet est-elle devenue le site touristique le plus visité du département du Lot-et-Garonne.
    Leur Buzet rouge Château de Gueyze 2012, avec ce nez complexe de groseille et d’humus, est un vin puissant et persistant, aux tanins harmonieux et riches, très classique, charpenté, alliant structure etvelouté, d’excellente garde. Le Buzet rouge La Tuque de Gueyze 2014 est tout en bouche, rond, charmeur, aux tanins mûrs. “Pour ce millésime 2014, raconte David Bidegaray, après un été anormalement frais et humide, nous avons eu un mois de septembre et un début d’octobre particulièrement ensoleillés et chauds. Cela a permis de modifier radicalement une vendange qui s’annonçait compliquée en termes de maturité et d’état sanitaire. Résultat: autant en rosé et blanc, qu’en rouge, les vins sont aromatiques, équilibrés et flatteurs. Pour les rouges de Buzet, les structures tanniques sont assez “soft” mais suffisantes avec un enrobage assez étonnant sur des vins si jeunes. Dans l’ensemble, millésime de bon niveau.”
    Remarquable Buzet Oniric 2012, avec une étiquette superbe, pur Cabernet-Sauvignon, un vin savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, très chaleureux, aux nuances de fraise cuite, de truffe et d’humus, à prévoir sur une poularde truffée aux légumes ou des feuilletés de cèpes au foie gras.
    Fidèle à lui-même, le Baron d’Ardeuil Vieilles Vignes 2012 mêle concentration aromatique, finesse des tanins et puissance, avec desarômes de fruits mûrs, de bouche harmonieuse, le Château La Hitte 2012, aux nuances complexes de fruits des bois et de fumé, savoureux, aux tanins mûrs, le Buzet rouge Château Ribeau 2012, charnu, parfumé, avec ces notes de sous-bois et de myrtille, de bouche épicée, et le Buzet Domaine de Michelet 2013, 60% Merlot, 40% Cabernet franc, très classique, élégant, avec de la matière, auxarômes de fruits rouges intenses, d’une finale riche. Jolie cuvée Sans Sulfites Ajoutés Buzet rouge 2014, tout en fruité, généreux, à boire jeune. 
    Excellent Buzet blanc Château Loustalet 2014, 65% Sémillon, 25% Sauvignon et 10% Muscadelle, parfumé, bien rond, de bouche savoureuse, un vin tout en fruité comme le Buzet Baron d’Ardeuil blanc 2014, Sémillon 55% et Sauvignon 45%, sols de graves et argilo-calcaires, de belle teinte, au nez dominé par les fruits jaunes et les fleurs, de bouche vivace, parfait sur un soufflé au fromage.


    Château BOVILA

    Château BOVILA

    (CAHORS)
    Pascal et Olivier Pieron
    Scea P.-O. Pieron - Rouffiac
    46700 Duravel
    Téléphone :05 65 36 54 27
    Télécopie : 05 65 36 44 14
    Email : vignoblespieron@orange.fr

    Le château surplombe la vallée du Lot, sur un terroir argilo-calcaire blanc type champenois et de marnes du tertiaire lacustre d’une superficie de 12 ha. Les vignes, plantées à plus de 250 m d’altitude, bénéficient d’une exposition sud-ouest sur les crêtes et plateaux du Quercy.
    Remarquable Cahors les 4 Clochers 2013, pur Malbec, nouvelle cuvée qui est le reflet du patrimoine historique local car elle s’inspire de la présence de quatre églises au sein de la commune de Fargues, appelée “commune aux quatre clochers”. Le vin possède sa propre spécificité, charnu, aux tanins biens fermes, au nez complexe dominé par la cerise et le musc.
    Exceptionnel Cahors Prieuré de Bovila 2012, 100% Malbec, toujours, élevé en fûts de chêne durant 12 mois,qui doit son nom au prieuré de Bovila cité au XIVe siècle comme propriété du prieur de Catus puis des clarisses de Cahors, typé, classique, ferme et épicé, de couleurprofonde, structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruitsbien mûrs (cassis, griotte...), un vin gras, charnu, au nez subtil où se devinent la prune et les épices, de très bonne évolution, qui demande une cuisine savoureuse comme, par exemple, un rôti de veau farci aux truffes ou un civet de marcassin.
    Le Château de Bovila vin Noir du Diable 2011, 100% Malbec, élevé en fûts de chêne neufs durant 18 mois, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, corsé et très équilibré, ample et tannique, est un vin de garde qui se marie parfaitement avec un jambonneau aux lentilles ou un rôti de veau farci aux truffes.
    Le Cahors Malbec 2014, sol argilo-calcaire, vinification traditionnelle (sans filtration ni collage systématique), élevage en cuves béton durant 12 mois), a des tanins enrobés, un vin harmonieux, dominé par le cassis et les sous-bois, parfait sur omelette aux truffes ou unecuisse de canard confite.


    Château LA CAMINADE

    Château LA CAMINADE

    (CAHORS)
    Dominique et Richard Ressès

    46140 Parnac
    Téléphone :05 65 30 73 05
    Télécopie : 05 65 20 17 04
    Email : resses@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-caminade.com

    “En 1895, précise-t-on, notre arrière grand-père Antonin Ressès hérite du domaine. Ce lieu est chargé d’histoire puisqu’il appartint jusqu’à la Révolution Française au clergé. Ces moines savaient choisir les meilleurs terroirs. En 1973, au lendemain de l’officialisation de l’AppellationCahors Contrôlée, notre grand-père Marcel et notre père Léonce décident de commercialiser toute leur production en bouteille. Le domaine s’impose comme l’une des références de l’Appellation, un succès attesté par de nombreuses médailles et récompenses. Aujourd’hui, les deux frères (Dominique et Richard), 4e génération, sont à la tête de ce domaine de 35 ha.”
    Fidèle à lui-même, ce Cahors La Commandery 2011, 97% Cot et 3% Tannat, très bien élevé durant 12 mois en fûts de chêne dont 18% de neufs, riche en couleur comme en arômes, qui développe un nez concentré de cassis et de sous-bois, avec ces notes de prune mûre et de poivre au palais, intense, de belle évolution.
    Le Cahors Esprit 2011 (très belle étiquette), avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices au palais, aux tanins puissants mais très fins, est un vin complet. Goûtez aussi leCahors La Caminade 2014, 70% Malbec, 25% Merlot et 5% Tannat, aux notes de sous-bois, d’épices et de mûre, un vin intense et classique, de bouche riche, réussi.


    Clos la COUTALE

    Clos la COUTALE

    (CAHORS)
    Philippe Bernède

    46700 Viré-sur-Lot
    Téléphone :05 65 36 51 47
    Télécopie : 05 65 24 63 73
    Email : info@coutale.com
    Site : www.coutale.com

    Étalé sur les terrasses alluviales des méandres de la vallée du Lot, le vignoble de 60 ha est planté sur un sol particulièrement propice à la culture de la vigne : graves et silices argilo-calcaires. L'exposition Sud-Ouest et la topogra- phie du terrain protègent des grands froids du Causse. Un micro-climat qui génère une remar- quable précocité de la vigne. Le Malbec est le cépage de base à 80%. Son grain rond, sa pelli- cule épaisse, riche en matière colorante et en tanin confèrent du caractère à ce vin de garde. Le Merlot à 20% arrondit la dureté de jeunesse du Cahors et affirme son bouquet.
    Valmy et Philippe Bernède ont hérité leur savoir-faire de six générations de viticulteurs : “Traditionnellement, le raisin est égrappé et comme l'exige un bon vin de garde, la fermentationest conduite à 28° avec une cuvaison longue de 15 à 18 jours. Chaque parcelle est vinifiée séparément ; ceci produit des vins soigneusement sélectionnés avant l'assemblage début janvier qui donnera une seule qualité régulière de chaque millésime. Après le froid de l'hiver, le vin va être mis dans le bois pendant de nombreux mois. Là, les tanins vont s'affiner, devenir soyeux et produire un bouquet expansif, éclatant de finesse.”
    Tout en bouche, toujours bien typé, ce Cahors 2014, puissante et dense, aux connotations de petits fruits mûrs (griotte, cassis...) et d’épices douces. Le 2012 se goûte particulièrement bien actuellement, de bouche savoureuse où se retrouvent ces notes de fumé, deprune et de poivre rose bien spécifiques.

    Château CROZE de PYSCAHORS Château CROZE de PYS

    Château CROZE de PYS

    (CAHORS)
    Scea des Domaines Roche

    46700 Viré-sur-Lot
    Téléphone :05 65 21 30 13
    Email : chateau-croze-de-pys@wanadoo.fr
    Site : www.chateaucrozedepys.com

    “En 1773, raconte-t-on, Joseph Roche cultivait desvignes d'Auxerrois à Saint Médard Catus lieu-dit “Causse de Cahors”. C'était l'âge d'or du Cahors, le vignoble atteignait 4000 ha. Le Lot, qui était navigable à cette époque, permettait aux gabarres de transporter les fûts jusqu'à Bordeaux d'où ils partaient pour l'Angleterre. En 1877, Auguste Roche vit toutes ses vignes complètement détruites par le Phylloxéra. Pour beaucoup devignerons ce fut l'exode mais il décida de rester. Son fils Emest, marié à une fille de vigneron de Crayssac, décida de replanter de l'Auxerrois greffé sur un porte greffe américain résistant auxparasites, mais un malheur n'arrivant jamais seul, en 1956 les grandes gelées prirent le relais et détruisirent à leur tour de nombreuses parcelles. René ne se découragea pas et décida de reprendre en 1966 un vignoble abandonné situé sur la commune de Viré-sur-Lot : le Château Croze de Pys. Il va replanter Auxerrois,Merlot et Tannat. Sur ce terrain constitué d'une épaisse couche de gravier et de sable l'Auxerrois va très vite exprimer le meilleur de lui-même. Oenologue de Bordeaux et après avoir dirigé pendant plusieurs années une entreprise vinicole, Jean décide en 1987 de poursuivre l'action de ses ancêtres et de développer le domaine.” Le vignoble, depuis janvier 2002, s'est engagé dans une démarche de certification dans le cadre du Référentiel QUALENVI (QUALité, ENvironnement, Vigneron, Indépendant).
    “Le terroir, précise Jean Roche, se caractérise par une association d'alluvions anciennes et modernes : les alluvions anciennes de la vallée ont été arrachées par le Lot au socle primaire du massif central; elles sont faites de galets de quartz et de sable ferrugineux mêlés d'argile mais surtout de silice, dont on sait l'influence sur la finesse du vin. Elles sont souvent recouvertes d'éboulis du Causse et sont accumulées en monticules qui forment des terrasses et des coteaux allongés, toujours bien drainants et le plus souvent exposés au sud. Les alluvions modernes plus près de la rivière restent très favorables à la vigne, car le limon de surface recouvre une épaisse couche de graviers et de sable.”
    Pour François Drougard, “ce 2015 est un millésime excellent mais inférieur à 2014. Ce vin a bénéficié d'une météorologie clémente,tanins bien maîtrisés, beaux volumes, fermentation malolactique parfaite, un vin facile nécessitant fort peu la main de l'homme.
    Millésimes à la vente en 2016 : peu de 2011, 2012 et 2014. Médaille d'or pour le Prestige 2012 aux vignerons Indépendants en 2015,Prix des Vinalies pour le Tradition 2014, et, A Mille et une Dégustation, 1 Etoile pour le Tradition 2012 et 2 pour le Prestige 2011.
    Nous sortons une nouvelle cuvée L’Ephémère pour 2016 en rouge, à base de 100% Merlot, ce vin est le résultat du travail effectué sur 1/2 hectare sur un seul cépage défini qui changera chaque année (d'où son nom), ainsi le vin ne sera jamais le même…”
    Remarquable Cahors cuvée Révélation 2011, pur Malbec, raisins issus de sélection parcellaire dont le rendement est limité à 35 hl/ha, vendange égrappée, vinification en cuves Inox thermorégulées, élevage 12 mois en fûts de chêne neufs, un vin avec une structure dense, très équilibré, au nez complexe où prédominent le cassis et le cuir, aux tanins bien fondus, ample et franc, charnu, tout en bouche. 
    Le Cahors Prestige 2012, où se mêlent la truffe, le cassis et la cannelle, bien équilibré avec ses tanins denses et savoureux, un vind’une belle harmonie, de couleur profonde, de très belle garde. Le Cahors Tradition 2014  au nez de petits fruits cuits, allie puissance, typicité et souplesse, un vin de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, classique.

    Château GAUTOUL CAHORS Château GAUTOUL

    Château GAUTOUL

    (CAHORS)
    Propriétaire : Éric Swenden
    Copropriétaire : Comte Aimery de Padirac
    46700 Puy-L’Évêque
    Téléphone :05 65 30 84 17
    Télécopie : 05 65 30 85 17
    Email : gautoul@padirac.com
    Site : www.gautoul.fr

    Une magnifique chartreuse du plus pur style XVIIe siècle en parfait état de conservation et ayant gardé son authenticité, qui offre une vue imprenable sur le village de Puy-l'Evêque et sur le Lot. Son vignoble de 30 ha exposé plein sud est conduit en culture raisonnée. Le terroir argilo-calcairepermet une parfaite maturité de l'Auxerrois et du Tannat, cépages typiques de l'appellation, adoucis par le Merlot. Eric Swenden, ex-Président du Groupe Vandemoortele et de la fédération de l'industrie alimentaire en Belgique, a racheté le Château Gautoul en 1998. Les sols sont d’une diversité rare, principalement sédimentaires, nivelés par les alluvions des terrasses d’anciens cours d’eau. L’exploitation rassemble des sols avec pas moins de 5 caractéristiques majeures de granulométrie : limoneux, caillouteux, calcaire, argileux, siliceux.
    Pour Thierry Mèze, Régisseur, “ce 2015 est une année exceptionnelle. Un millésime d'équilibre, de finesse et de complexité pour les blancs et les rouges. Un millésime réussi par ceux qui ont sû maîtriser les attaques du mildiou. Ici, c’est la continuité d'une sévère sélection sur le 2012, pour aller toujours vers une qualité supérieure; par exemple, sur 40 barriques neuves, seules 7 sont retenues. Notre objectif : améliorer sans cesse la qualité, sans pour autant participer à des concours.”
    Ces efforts se retrouvent, en effet, dans ce remarquable Cahors 2012, fûts de chêne, charnu, savoureux et complexe, de bouche ample et persistante où dominent la groseille , la réglisse et l'humus, associant puissance et finesse, très harmonieux et très équilibré. SuperbeCahors cuvée Exception 2010, élevé en fûts de chêne, qui mêle concentration aromatique, finesse des tanins et puissance, avec des notes de fruits cuits, de bouche harmonieuse et intense.

    Domaine de LAVAURCAHORS Domaine de LAVAUR

    Domaine de LAVAUR

    (CAHORS)
    Yves Delpech

    46700 Soturac
    Téléphone :05 65 36 56 30 et 06 15 16 56 07
    Email : domaine.de.lavaur@orange.fr
    Site : www.domainedelavaur.fr

    La restructuration du vignoble du domaine de Lavaur s'est opérée en même temps que la renaissance de l'appellation Cahors dans les années 1960-1970. Quatre générations plus tard, Séverine et Yves perpétuent avec passion la tradition familiale. Le vignoble s’étend sur 15 ha de vignes plantées en terrasses sur un sol caillouteux de rocailles argilo-calcaires. L’encépagement est constitué principalement de Malbec. Soucieux du respect de la nature, Yves Delpech travaille les sols, utilisant des produits qui préservent l’écosystème. Le Malbec en cépage unique, concourt à l’élaboration d’un grandvin avec toutes les qualités requises pour un Cahors : couleur rouge grenat intense, reflets noirs, riche en tanins, nez complexe, aptitude au vieillissement…Nous essayons de lui donner de la rondeur et de lafinesse de par une vinification et un élevage adaptés.
    “Le millésime 2015 est une très bonne année, nous explique Yves Delpech, qui aurait pu approcher de "l'exceptionnelle" s'il n'y avait pas eu trop de pluie au moment où il ne le fallait pas, notamment pour les rouges, qui sont peu structurés. Les blancs ont bénéficié d'un temps plus clément, jusqu'à mi-Août mais le potentiel s'est amenuisé ensuite à cause du temps.”
    Vous allez aimer ce Cahors Prestige 2012 (étiquette noir et or), 100% Malbec, sol argilo-calcaire, issu de la 3e terrasse, élevage 1 an en fûts de chêne français, un beau vin typé, qui associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d'humus, bien charnu comme il le faut. Superbe 2011, qui dégage des notes de fruits noirs et des touches finement épicées, riche, aux tanins amples et bien présents, un vin qui poursuit une évolution prometteuse, comme le 2010, avec un nez complexe où dominent la prune, la groseille et l’humus, mêlant puissance et distinction, un vin charnu, aux tanins denses, qui mérite une cuisine riche. Excellent Cahors Tradition 2012 (étiquette pastel Domaine sur fond brun), charnu comme on les aime, aux tanins très élégants mais très riches également, d'une belle harmonie avec ces notes defruits rouges mûrs. 
    Gîtes sur place, idéalement situés pour partir à la découverte des charmes de la région (Rocamadour, Cahors, Gouffre de Padirac, Villages de Saint Cirq Lapopie, Montcuq...).

    Château de MERCUÈS

    Château de MERCUÈS

    (CAHORS)
    Bertrand-Gabriel Vigouroux
    Route de Toulouse
    46003 Cahors
    Téléphone :05 65 20 80 80
    Télécopie : 05 65 20 80 81
    Email : vigouroux@g-vigouroux.fr
    Site : www.g-vigouroux.fr

    Une propriété de 35 ha et un majestueux château du XIIIe siècle, construit au Moyen-Âge par les Comtes-Evêques de Cahors.
    Georges Vigouroux est l’une des grandes figures de la région et poursuivit son aventure vigneronne avec l'acquisition du château de Mercuès dans les années 1980. Il s'employa à restructurer le vignoble sur les croupes graveleuses environnantes, sur les communes de Caillac et de Mercuès et à replanter en cépage Malbec les parcelles acquises sur ce terroir argilo-calcaire idéal à la culture de la vigne. Parallèlement au vignoble qui s'étend sur 32 ha, il entreprit la construction d'un monumental chai de vinification et de vieillissement souterrain sous les jardins du château... Aujourd'hui Bertrand-Gabriel Vigouroux, vigneron et œnologue de formation, poursuit l'oeuvre de son père. Mercuès est également un hôtel exceptionnel, et un restaurant incontournable.
    Très beau Cahors 2012, très parfumé avec des notes de mûre et de griotte, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux et très équilibrés, ample et riche, bien charnu, de garde. Le 2011, particulièrement réussi, est tout en couleur et en matière, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en charme. Le 2010, avec des tanins riches et une charpente solide, aunez dominé par les petits fruits rouges macérés, de robe pourpre, est chaleureux et charnu au palais, de garde comme ce 2009, de belle charpente, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance, avec ces nuances très caractéristiques de prune et de fumé, un vin de couleur pourpre, riche et élégant, tout en bouche, de garde.

    Château NOZIÈRES

    Château NOZIÈRES

    (CAHORS)
    Famille Maradenne Guitard
    Bru
    46700 Viré-sur-Lot
    Téléphone :05 65 36 52 73
    Télécopie : 05 65 36 50 62
    Email : chateaunozieres@wanadoo.fr
    Site : www.chateaunozieres.com

    La famille Maradenne Guitard exploite un vignoble d'une cinquantaine d'hectares, réparties sur les terrasses ensoleillées de la commune de Viré-sur-Lot, qui figurent parmi les plus beauxterroirs du vignoble de Cahors. “Sur une mosaïque de parcelles, nous cultivons notre cépageancestral et identitaire le Malbec, encore appelé Côt ou Auxerrois, qui donne la typicité de nos vins de Cahors. Notre objectif reste de comprendre au mieux nos terroirs pour que le Malbec puisse exprimer pleinement son potentiel. Nous proposons des vins d'artisans, élaborés avec le plus grand soin, de la culture de la vigne au conditionnement, en passant par les vinifications et l'élevage des vins.” Les vins collectionnent les récompenses.
    C’est bien, et l’on retrouve cette passion dans ce Cahors cuvée Ambroise de l'Her 2012, 90% de Malbec et 10% Merlot (sols argilo-siliceux, élevage en barriques de 1 et 2 vins 12 mois), avec une structure solide en tanins, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, un vin de belle couleur, ample et parfumé. 
    Le Cahors Château Nozières 2011 (80% Cot, 20% Merlot sur sol argilo-calcaire, élevage en cuves inox), coloré et typé, aux notes de mûre et de pruneau, développe des tanins fermes et savoureux à la fois. Excellent Cahors L’Élégance 2012, pur Cot sur sol argilo-siliceux, issu de la plus vieille parcelle, cuvaison longue, élevage en barriques neuves durant 12 mois, de couleur soutenue, au nez defruits cuits et d’humus, de bouche à la fois puissante et ronde.

    Château PAILLAS

    Château PAILLAS

    (CAHORS)
    Famille Lescombes
    Scea de Saint-Robert
    46700 Floressas
    Téléphone :05 65 36 58 28
    Télécopie : 05 65 24 61 30
    Email : info@paillas.com
    Site : www.paillas.com

    Les vignes, plantées sur une parcelle de 27 ha, s’étendent en demi-cercle autour du chai (82% de Côt, 16% de Merlot et 2% de Tannat) et ont une moyenne d’âge de 36 ans. Formé auJurassique (il y a 150 millions d’années), le sol du vignoble s’est dégradé en surface sur une trèsfaible épaisseur au fil des millénaires pour devenir de la pierraille calcaire peu friable enrobée d’argile parfois recouvert de “terres rouges” venant du massif central, très riches en fer. Puis grâce à son micro climat : le Château Paillas, par sa position sur le plateau, bénéficie des effets du vent (qui concentre les raisins), et évite les brouillards matinaux de la vallée. En légère pente au sud, les vignesprofitent au maximum de l’ensoleillement ce qui permet un affinement de la maturité. Après 18 mois, toutes les cuves sont assemblées en une seule cuvée avant la mise en bouteilles.
    Coup de cœur pour ce Cahors 2012, dense et bien charnu, qui associe couleur et structure, avec ces notes caractéristiques de cerise et d’humus, charpenté, aux tanins mûrs, à ouvrir sur une pintade limousine ou des rognons sauce madère.
    Le 2011 associe finesse et concentration, aux tanins puissants et soyeux à la fois, au nez intense où s’entremêlent des notes de petitsfruits rouges bien mûrs et de réglisse.

    Domaine de POUYPARDIN

    Domaine de POUYPARDIN

    (CÔTES DE GASCOGNE)
    Stéphane Picarelli
    Grazimis
    32100 Condom
    Téléphone :05 62 68 34 77 et 06 80 02 75 97
    Télécopie : 05 62 28 27 18
    Site : www.pouypardin-vin-gers.com

    Vignoble de 6,5 ha. Exclusion de toute aromatisation et de toute correction du vin. Les rares insecticides mis en œuvre sont dorénavant tous homologués en Agriculture Biologique. Domaine repris par Stéphane Picarelli, qui souhaite poursuivre la politique qualitative menée sur le domaine depuis l’origine et maintenir la qualité et la typicité des vins.
    “Parce qu'il n'existe pas de grands vins sans grand raisin, explique-t-il, nous apportons tous nos soins à l'obtention d'un raisin de qualité irréprochable. Nos vignes sont donc cultivées en petitsrendements et atteignent leur idéale maturité. Les vendanges soigneuses et traditionnelles demeurent entièrement manuelles: les grappes et les raisins sont triés à la parcelle même, et lesfruits intacts, récoltés en cagettes ventilées de faible hauteur, rejoignent le chai dans des conditions optimales. Egrappés, puis légèrement foulés, les raisins sont ensuite encuvés, sans pompage, par simple gravité. Des fermentations douces et des cuvées élevées au domaine pour un vin de haute lignée.”
    Très séduisant, cet IGP Gers blanc sec Messire Géraud 2012, de robe claire et brillante, au nez de rose, est de bouche friande. L’IGP Gers rouge Montée de Pouypardin 2012, 100% Merlot, élevé 18 mois en barriques (pas de barriques neuves), est harmonieux, avec ces nuances se définissant par des arômes de framboise et de fraise des bois, un vin de couleur profonde aux reflets violacés.
    L’IGP Gers rouge Geraldus 2012, pur Syrah, 25 hl/ha, est riche en couleur comme en arômes, aux connotations de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche, comme le ouge Les Lionceaux 2013, Fer Servadou, Cot et Merlot, élevé en barriques 12 mois, au nez persistant (griotte, violette), tout en bouche, aux tanins denses.

    Château BOURGUET

    Château BOURGUET

    (GAILLAC)
    Jean et Jérôme Borderie
    Les Bourguets
    81170 Vindrac-Alayrac
    Téléphone :05 63 56 15 23
    Télécopie : 05 63 56 15 23
    Email : chateaubourguet@orange.fr
    Site : www.chateaubourguet.fr

    Au sommet de leur appellation. Un vignoble de 21,50 ha, cultivé depuis quatre générations avec la même passion, et situé sur les terres les plus au nord de l’aire AOC Gaillac, grâce à la cité médiévale de Cordes-sur-ciel. Terrain argilo-calcaire très caillouteux (moyenne d’âge des vignesde 40 ans).
    Le meilleur Gaillac rouge 2012, 60% Braucol, 25% Syrah et 15% Cabernet-Sauvignon, d’un rouge profond avec des arômes intenses de fruits rouges frais, un vin souple, de belle basetannique, corsé et charpenté. Le 2011 est charnu, aux tanins mûrs, au nez complexe dominé par la cerise et le musc. 
    Parfait sur terrine de foie gras mi-cuit aux figues rôties ou des poires à la crème de Roquefort, ce remarquable Gaillac blanc doux 2014, 100% Loin de l’Œil, tout en finesse aromatique, associant nervosité et gras, au nez marqué par des notes de fleurs blanches et de brioche. Le MousseuxBulles d’Alayrac, une cuvée à la fois vineuse et fine, corsée et fruitée, est d’une jolie ampleur en bouche.
    Le Gaillac blanc sec 2014, 40% Sauvignon, 35% Muscadelle et 25% Mauzac, de robe jaune clair, complexe avec ces notes de petits fruits secs et de tilleul, est séduisant par sa structure et sa persistance d’arômes, très plaisant comme le Gaillac rosé, 60% Braucol, 20% Duras et 20% Syrah, de bouche vive, fruitée et gourmande, qui posssède du caractère.

    Manoir de l'ÉMMEILLE

    Manoir de l'ÉMMEILLE

    (GAILLAC)
    Charles et Jeanine Poussou

    81140 Campagnac
    Téléphone :05 63 33 12 80
    Télécopie : 05 63 33 20 11
    Email : emmeille@wanadoo.fr
    Site : www.manoir-emmeille.com

    Troisième génération de vignerons pour ce domaine de 42 ha, situé sur des terrains argilo-calcaires et pierreux. Culture raisonnée.
    Remarquable Gaillac blanc sec Fleur de Mauzac 2014, 100% Mauzac, tout en fraîcheur, qui sent bon les fruits, d’une attaque franche et finement acidulée, parfait sur une fricassée d'écrevisses à l'ail ou un velouté de cresson. Le Gaillac blanc Perlé, tout en bouquet, est d’un bel équilibre, aux notes florales subtiles. Excellent Gaillac cuvée Sarah rouge 2011, élevé en fûts, charnu, tout en bouche, de charpente à la fois puissante et souple.
    Excellent Gaillac rouge Tradition 2012, Braucol, Syrah, Duras, Cabernet et Merlot, médaille d’Or, de bouche puissante et dense, auxtanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse. Le Gaillac blancdoux 2014, Mauzac et l’Enc de l’El, de bouche puissante, est un vin suave, subtil et très aromatique, d’une belle finale. Goûtez le Gaillacblanc Perlé 2014, médaille de Bronze à Gaillac, de mousse légère, tout en fruité, tout en charme.

    Domaine de LABARTHE

    Domaine de LABARTHE

    (GAILLAC)
    Jean Albert et Fils

    81150 Castanet
    Téléphone :05 63 56 80 14
    Télécopie : 05 63 56 84 81
    Email : labarthe@vinlabarthe.com
    Site : www.vinlabarthe.com

    Dans la même famille depuis 1550. Domaine de 68 ha exposés au sud sur des coteaux argilo-calcaires très caillouteux. Le sol est engazonné, afin d’éviter le ravinement et l’emploi de désherbants résiduels. Culture biologique.
    Coup de cœur pour ce Gaillac rouge cuvée Guillaume 2014, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet ample, riche, aux arômes de réglisse et de mûre. Le Gaillac blanc doux Vendanges Tardives Les Grains d’Or 2012, d’une onctuosité raffinée, tout en arômes (pain d’épices, pomme mûre), est subtil et complexe, persistant.
    Très joli Gaillac blanc sec Premières Côtes 2014, qui allie richesse aromatique et persistance en bouche, avec des nuances de pomme et de lis, tout en fraîcheur. Goûtez le Gaillac Méthode Ancestrale Gaillacoise, ample et dense, avec des connotations de fleurs blanches et de noisette.
    Savoureux IGP Prunelart 2011 (Le Prunelart, cépage rouge presque oublié, était cultivé à Gaillac voilà 400 ans. Olivier de Serres, pionnier de l’Agriculture Raisonnée, affirmait au XVIe siècle qu’il donnait “l’un des meilleurs vins du Royaume”), mêlant structure etcharnu, des arômes de griotte et de fumé, aux tanins équilibrés, un vin corsé mais de bouche fondue, où s’entremêlent des notes decannelle et de fruits mûrs, d’une belle longueur.

    Cru LAMOUROUXJURANÇON Cru LAMOUROUX

    Cru LAMOUROUX

    (JURANÇON)
    Richard, Monique et Pierre-Yves Ziemek-Chigé
    La Chapelle-de-Rousse
    64110 Jurançon
    Téléphone :05 59 21 74 41
    Télécopie : 05 59 21 74 41
    Email : chige.jean@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/crulamouroux
    Site : www.crulamouroux.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on est reçu avec la convivialité et le dynamisme de Monique et de son époux, fers de lance de l’appellation depuis des années.
    Le Cru Lamouroux a été acheté en 1895 par l’arrière-grand-père de l’actuelle propriétaire, Mme ­Ziemek-Chigé. Ce très joli vignoble est situé sur des coteaux de terrain argilo-siliceux assez profonds avec des pentes exposées sud-sud-ouest, bien abritées du vent par des talwegsboisés, à une altitude de 300 m. Certaines vignes sont plantées sur des terrasses disposées en amphithéâtre. L’encépagement est constitué de 3,50 ha de Petit Manseng et de 1,77 ha de GrosManseng, 0,51 ha de Cabernets franc et Sauvignon. Les vendanges se font par tris successifs. Les raisins, pour l’élaboration du Jurançon sec, sont récoltés à parfaite maturité vers le 30 octobre, alors que les vendanges surmûries pour le Jurançon débutent après le 15 novembre jusqu’à Noël. La vinification fait l’objet de soins très attentifs (la pressée se fait à faible pression, maîtrise des températures). Les Vins sont élevés en cuves Inox pour les Vins secs et enbarriques de chêne pour les autres.
    “Vendange 2015 : nous avons commencé le 8 novembre il y avait un bel équilibre entre sucre et acidité, nous raconte Richard Ziemek. Les Vins devraient être très réussis, ils sont encore à l’élevage. Nous vendons les 2006 et 2005. Nous sortons le 2007, belle longueur en bouche qui me fait penser au 2006, il y aura un peu plus de fruité pour les moelleux. Blanc sec 2013 : nous n’en faisons pas tous les ans, là c’était l’occasion nous avons produit moins de moelleux et une partie de la récolte est passé en blanc sec cela tombe bien car nos clients en réclament ! Belle couleur brillante, un vin sur le fruit car il y a beaucoup de Petit Manseng, arômes de fruits exotiques (fruit passion, kiwi) un blanc sec idéal pour accompagner des fruits de mer, iodé, une bonne fraîcheur associée à des arômes de fruits en font un vin gourmand.”
    En effet, leur Jurançon sec 2013, 80% de Gros Manseng et 20% de Petit Manseng, est tout en charme, avec de subtiles senteurs defruits blancs, de bouche ronde et dense, avec une finale d’une bonne longueur, un vin fin. 
    Formidable Jurançon moelleux cuvée Amélie-Jean 2006, en hommage à leurs parents, pur Petit Manseng, issu de vignes sans désherbage, sans foulage, élevé durant une année en vieux fûts de chêne, au nez complexe et puissant, équilibré, au bouquet de petitsfruits confits et de pain brioché, tout autant parfumé en bouche, d’une grande persistance, de grande évolution. Le JurançonTraditionnel 2007, avec ces notes de fumé spécifiques, très bien vinifié, associe la fraîcheur à l’élégance, de robe brillante et limpide, de bouche dense, très typé.
    Splendide Jurançon moelleux 2006 (80% Petit Manseng et 20% Gros Manseng), de bouche concentrée et d’une belle vinosité mais tout en fraîcheur, ample et suave, qui sent le pain grillé, les fleurs fraîches et la pêche jaune, de garde.
    Le Jurançon cuvée Pierre-Yves 2005 (récolté le plus tardivement, fin décembre, début janvier), la cueillette manuelle se fait exclusivement sur des pieds de Petit Manseng en exposition Sud avec une concentration de sucres pouvant atteindre 340 g/l.vinification : 100% Petit Manseng, la maturation est suivie d’un repos stabilisateur en cuves Inox d’environ 2 ans. Cette cuvée est finalisée par un élevage de deux ans en barriques de chêne neutre), avec ces nuances où s'entremêlent les agrumes confits et la brioche, de bouche savoureuse, avec cette finale au palais dominée par le citron et le miel, de grande évolution. Cette cuvée se savoure entre 10 et 12°C, en apéritif, sur des escalopes de foie gras et poires poêlées, du Bleu de Bresse, un savarin au rhum, un gâteau aux amandes et aux abricots.

    Château BARRÉJATMADIRAN Château BARRÉJAT

    Château BARRÉJAT

    (MADIRAN)
    Denis Capmartin

    32400 Maumusson
    Téléphone :05 62 69 74 92
    Télécopie : 05 62 69 77 54
    Email : deniscapmartin@laposte.net
    Site : www.chateaubarrejat.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un domaine qui est l’archétype de ce que doit être un Madiran, un vin à la fois très puissant et épicé, mais aussi parfumé et souple, selon les millésimes. Un vin de garde en tout cas, qui n’a pas besoin devinifications très sophistiquées quand il est issu d’un terroir digne de ce nom. Un vignoble de 27 ha totalement enherbé depuis 1960 et travaillé de façon traditionnelle avec des apports d’amendements organiques. Ebourgeonnage, effeuillage et Vendange En Vert sont pratiqués afin de limiter les rendements à 55hl/ha maximum.
    La réception de la récolte, effectuée manuellement, se fait dans des conditions optimales depuis 1996, année de construction d’une réception de vendange et d’un nouveau chai souterrain àbarriques.
    “Probablement originaire du Béarn, le Tannat, issu de la famille des Cotoides, est présent dans leSud-Ouest depuis les Romains, précise-t-on. Le terme Tannat vient de la langue d’Oc : tan “tanin”, c’est-à-dire tanné. Il se compose de grappes compactes, cylindriques avec deux ailerons, aux baies sphériques, de taille moyenne, bleu-noir à peau épaisse, colorée. C’est un cépagetardif et productif qui se complait et s’épanouit merveilleusement sur les terroirs de Madiran.”
    Pour Denis Capmarftin, “le 2015 est assez hétérogène, les vignes ont manqué d'eau, se sont stressées, ce millésime sera plus souple que le 2014 et se rapprochera du 2013. Les Vins seront répartis en 2 parties : Vins de Pays et Madiran.
    Ventes en 2016 : en Mars, le Madiran 2014, les blancs et rosés, le Pacherenc. Le Madiran Cuvéede l’Extrême 2013 a obtenu une médaille d'or à Paris en 2015.”
    Denis Capmartin a repris, l'an dernier, des vignes en location, et s’attache à renouveler le matériel ancien par du plus performant.
    Vous allez exciter vos papilles avec ce superbe Madiran Rouge Extrême 2013, aux notes defruits cuits (griotte, fraise des bois), de bouche dense, corsé, structuré, aux tanins amples, puissants et savoureux, de robe grenat foncé, un vin bien typé. Le 2012, de couleur intense, au nez puissant marqué par des notes de fruits très mûrs (groseille, griotte) et de truffe, d’un grand équilibre, de garde. Le 2011 est charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, au nez complexe où dominent la cerise noire et les épices, un vin tout en harmonie, gras et corsé. Exceptionnel 2010, de couleur pourpre, au bouquetdéveloppé avec des nuances fruitées et giboyeuses, de bouche dense qui développe des connotations de prune cuite et de cuir, un vin complet, aux tanins harmonieux, et d’excellente garde. 
    Le Madiran rouge Cuvée des Vieux Ceps 2014, parfumé, charpenté comme il se doit, au nez subtil et intense, avec des notes de cerise mûre, est de bouche fondue et puissante à la fois. 
    Beau Pacherenc-du-Vic-Bilh doux 2012, pur Petit Manseng, élevé en fûts de chêne, associant nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, marqué par des notes de fleurs blanches et de brioche. Très joli Pacherenc-du-Vic-Bilh sec 2014, tout en subtilité, où s’entremêlent des connotations d’amande, de poire et de bruyère, un vin très équilibré, d’une belle harmonie, de robe jaune clair. Goûtez le Pacherenc-du-Vic-Bilh mœlleux Cuvée Passion, avec cette finale dominée par les agrumes confits, et le Pacherenc-du-Vic-Bilh mœlleux 2013, et le Côtes-de-Gascogne rosé, vif, franc, au nez de fraise fraîche.

    Cru du PARADIS

    Cru du PARADIS

    (MADIRAN)
    Jacques Maumus

    65700 Saint-Lanne
    Téléphone :05 62 31 98 23
    Télécopie : 05 62 31 93 23
    Email : cru.du.paradis@wanadoo.fr
    Site : www.madiran-cruduparadis.fr

    Domaine fondé en 1918 par Albert Pemilhe, grand-père de Jacques Maumus. C’est l’un des plus anciens vignobles de Madiran et, depuis trois générations, ce sont des gênes d’amour et de passion qui se transmettent ici. Le vignoble de 27 ha s'étale sur les communes de Saint-Lanne etMadiran, sur des sols argilo-calcaires et gravettes avec une exposition sud- sud-ouest pour la majeure partie des parcelles.
    Voilà un grand Madiran 2011, concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, avec ces notes de sous-bois et de griotte, légèrement épicé en finale, tout en bouche, qui associe charpente et distinction, parfait sur un curry d'agneau ou des magrets de canard à l’échalote. Le 2010, charnu, complexe et subtil à la fois, aux tanins puissants, au nez où dominent le cassis bien mûr et des nuances de fumé.
    Superbe Madiran Réserve Royale 2006 (mis en bouteilles après un élevage de 3 ans, provenant de vieilles vignes à dominante deTannat, macé- ration longue), coloré et charpenté, de bouche puissante, avec des tanins très équilibrés, gras et persistant, un vinintense qui associe puissance et distinction, où dominent les fruits cuits et le poivre.
    Beau Pacherenc-du-Vic-Bilh moelleux Réserve Royale 2012, 100% Petit Manseng, gras, aux senteurs persistantes, onctueux, tout enfinesse aromatique (brioche, pêche cuite).

    Domaine PICHARDMADIRAN Domaine PICHARD

    Domaine PICHARD

    (MADIRAN)
    Jean Sentilles et Rod Cork

    65700 Soublecause
    Téléphone :05 62 96 35 73
    Télécopie : 05 62 96 96 72
    Email : pichard65@orange.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainepichard

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un domaine où l’exposition plein sud à mi-coteau (au sol maigre, silico-argileux, très caillouteux) permet d’obtenir desVins de très grande qualité. Le sol est composé de gros galets de l’Adour, liés avec de l’argile, qui assurent un drainage optimal des vignes en cas de pluie et restituent la chaleur accumulée durant la journée pour aider à la maturation du raisin.
    “Je présente des millésimes matures, j’ai mon franc-parler et je suis mon éthique, nous dit Jean Sentilles. Volontairement, nous gardons les Vins 4 à 5 ans dans nos chais avant de les mettre sur le marché. Ces Vins nous apprennent le plaisir de l'attente, la patience et au final la découverte des sensations intenses, ils ne se livrent pas toujours les premières années. Ils sont le reflet de leur terroir, ils ont l'accent du sud-ouest, un peu rocailleux sur la langue mais d'un cœur généreux quand ils s'expriment à leur pleine maturité. Nous réalisons ainsi un vieillissement optimal de nos crus pour le plus grand plaisir de nos clients.
    Millésime 2014 : nous sommes très contents de ce vin mais nous n’allons pas le mettre sur le marché avant deux ou trois ans. Nous avons fait deux cuvées, Tradition 55% Tannat et 45% Cabernet franc. Nez de fleurs et de fruits qui se mélangent, notes de narcisse et groseille sur un fond de fumé. Milieu de bouche gourmand qui laisse la place à une finale persistante et équilibrée. Tanins déjà soyeux. Et la cuvée Pichard 2014 : 100% Tannat. Nez harmonieux de réglisse et de tabac froid sur un fond minéral. Très belle concentration. LesTanins encore marqués, devraient montrer dans le temps leur puissance phénoménale. Belle finale tout en finesse et d’une grande complexité.”
    Remarquable cuvée Aimé 2012, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois...), d’épices, aux Tanins bien enrobés mais très équilibrés, un vin typé et complet, idéal sur unj poulet fermier au foie gras ou un ragoût de fèves aux gésiers confites. Le 2011, de belle couleur, au Nez de petits fruits rouges (fraise, griotte), de violette et de sous-bois, légèrement poivré, est structuré, d’excellente évolution. Le 2010 dégage des senteurs persistantes d’humus et de pruneau, riche encouleur, mêlant finesse et complexité, de garde comme en atteste le savoureux 2007, velouté, aux arômes puissants de fruits noirs et de sous-bois, un vin ample et très chaleureux, dense et bien charnu. Le Pacherenc-du-Vic-Bilh est délicieux, de robe or pâle, avec des senteurs florales et grillées au Nez, très aromatique.

    Château PÉROUDIER

    Château PÉROUDIER

    (MONBAZILLAC)
    Famille Loisy

    24240 Monbazillac
    Téléphone :05 53 58 30 04 et 06 07 21 83 97
    Télécopie : 05 53 24 55 20
    Email : chateauperoudier@wanadoo.fr
    Site : www.chateauperoudier.com

    Une propriété de 50 ha dans la famille depuis plusieurs siècles.
    Superbe Monbazillac cuvée Louise Élisa 2011, une cuvée en mémoire de la grand-mère fondatrice du domaine qui n'est élaborée que dans les grandes années, d’une très grande intensité au nez comme en bouche, ample et très onctueux, d’une grande complexité au palais (brioche, abricot confit), tout en longueur, de garde comme en atteste ce 2006, typé et fruité, aux connotations subtiles de miel et de rose, de bouche profonde, très fin, qui mêle ampleur et distinction.
    Le Bergerac sec cuvée Louise Élisa 2012, 100% Sauvignon gris, fermenté et élevé en bar- riques, de jolie robe, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et d’amande, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, est un vin où la structure s’allie à l’élégance. Le Bergerac cuvée Louise Élisa rouge 2011, 12 mois en fûts de chêne, dense, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, très équilibré, avec des notes de sous-bois et de cerise mûre. Le Bergerac rouge cuvée Péroudier 2012, typé, coloré, au nez où dominent le pruneau et les sous-bois, est un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, dense, avec des tanins mûrs, tout en bouche.
    Joli Bergerac blanc sec Fût de Chêne 2012, de belle teinte, au nez subtil de lis, franc et gourmand, rond et parfumé au palais, de bouchefine comme ce Côtes-de-Bergerac blanc moelleux 2012, riche en arômes de fleurs et d’épices, d’une belle longueur en bouche, dense, vraiment charmeur sur une Fourme d’Ambert ou des poires pochées.

    Château VIEUX TOURON

    Château VIEUX TOURON

    (MONBAZILLAC)
    Liliane Gagnard

    24240 Monbazillac
    Téléphone :05 53 58 21 16
    Télécopie : 05 53 61 21 17
    Email : lg@vieuxtouron.com
    Site : www.vieuxtouron.com

    Liliane Gagnard, œnologue de l’université de Bordeaux, s’installe sur la propriété familiale en 1982. Elle exploite 10 ha de vignes plantées sur sol argilo-calcaire avec silice pour les parcelles de la côte, et se passionne pour la vinification.
    Pour l’histoire, précise-t-elle, “c’est en 1852, qu’en dot pour son mariage, l’aïeule Marie reçut cette métairie qui faisait partie du Château de Pécany. Sa superficie à l’époque n’était pas entièrement plantée de vignes. Les plantations nouvelles eurent lieu avec ma grand-mère Amélie. Puis après le partage entre les enfants, chacun agrandit son bien, créant son exploitation. Mon père marié à la fille de la maison, dès 1952 commercialisa en bouteilles. Après avoir obtenu mon diplôme d’oenologue de l’université de Bordeaux en 1969, j’ai à mon tour, travaillé sur l’exploitation familiale. En 1982, je trouvais à créer autour du Vieux Touron mon exploitation.”
    Son Monbazillac 2011, élevé en barriques, est très équilibré, typé, avec ces saveurs de coing et de pain brioché, suave comme il se doit, solide et gras, tout en bouche, de garde. Le 2010, superbe, allie finesse et suavité, au nez complexe, très parfumé (pêche, rose, brioche), très onctueux, comme en atteste ce Monbazillac 1990, un beau vin gras et fin, est tout en persistance aromatique (rose, pain grillé), intense au nez comme en bouche, avec ces notes de fumé spécifiques.
    Le Bergerac rouge 2011 (50% Cabernet franc, Cabernet-Sauvignon, 50% Merlot), associe cou- leur et structure, avec des notes caractéristiques de cerise et d’humus, aux tanins mûrs et denses. Séduisant Bergerac rosé 2014, régu- lièrement réussi comme leBergerac blanc sec (Sémillon, Muscadelle et Sauvignon), de robe jaune citron, qui dégage des connotations d’agrumes et de noisette, que l’on retrouve au palais. Chambres d’hôtes sur place.

     

     

  • QUAND BORDEAUX SE MET A TABLE AVEC SES MEILLEURS VIGNERONS

    La simple évocation des régions landaise et bordelaise met nos papilles gustatives en état d’alerte. Nous sommes prêts à succomber à une bonne tranche de foie gras agrémentée d’une bonne bouteille. Eh oui, il n’y a pas que ces mets réputés à juste titre, il y en a d’autres : l’agneau de Pauillac, celui du Béarn, les poulets et canards de Barbarie des Landes, les bovins provenant du Béarn, les oies et le petit gibier, grives, ortolans, palombes, lapins de garenne, sans oublier le porc qui, comme vous le verrez plus loin, est utilisé sous forme de jambons principalement dans les Pyrénées et le Périgord.

    En dehors des foies gras d’oie et de canard au demeurant succulents, relevons comme autres spécialités le cou d’oie farci, les confits d’oie du Périgord, ceux de canard du Lot-et-Garonne, de nombreux jambons, dont le fameux jambon de Bayonne, les andouillettes du Béarn et du Périgord. Cette dernière se différencie de la précédente par sa préparation : on utilise une partie de l’estomac qui la compose hachée, l’autre partie étant coupée en fines lanières. Dans le Béarn, en revanche, l’andouillette est essentiellement composée de lanières de panse de porc. Cette région culinaire n’a pas oublié la recette du boudin, avec une particularité, celui de Quercy préparé à base d’orange.

    Dans le Bordelais on trouve également les grattons, morceaux de porc confits dans la graisse. Cette spécialité se retrouve en Périgord, où ils sont appelés grillons. Les tripes sont également fort appréciées dans ces régions. Goûtez celles produites dans le Bordelais, au sauternes ; d’autres au safran que l’on trouve dans le Quercy, ou liées au jaune d’œuf à Tarbes. Le gras-double n’est pas non plus oublié et chaque région a ses propres accommodements. A Bayonne on lui rajoute du jambon, des poireaux, tomates, et autres légumes, le tout relevé de piment rouge. A Bagnères-de-Bigorre, les tripes sont mélangées aux abats de veau et sont présentées sous forme de tresses, d’où leur nom de « trescats ». Cette région est riche en spécialités charcutières, ainsi trouve-t-on de l’« ambote gascone » composée de poumons, foie, cœur, ris d’agneau mis à cuire avec du vinaigre, des épices, des câpres et des cornichons. Une autre spécialité typique, l’« amanguette » des Landes, est composée d’abats de pieds de mouton qui cuisent dans le gras du jambon. Une recette qui allie bon mets et bon vin : les « abignades de la Chalosse », boudins d’oie mijotés dans le vin rouge.

    Quant aux poissons, ils ne sont pas réellement exempts de cette tradition culinaire. Outre la baudroie, le mulet, le merlu, la morue, c’est surtout le thon qui remporte tous les suffrages. Et principalement à Saint-Jean-de-Luz où l’on pratique la pêche thonaire. Un pêcheur guette sur une hauteur l’arrivée d’un banc de thons, le signale aux bateaux mis en attente. Ceux-ci entourent alors le banc, déploient leurs filets et poussent les poissons vers la rive où ils sont harponnés.

    Pour les Classements des meilleurs vins de Bordeaux, cliquez :

    Classement Médoc
    Classement Saint Emilion
    Classement Saint Emilion Satellites
    Classement Pomerol
    Classement Graves
    Classement Sauternes
    Classement Côtes-de-Bordeaux
    Classement Bordeaux Supérieur

    Arcachon est réputé pour ses huîtres, c’est le fief de la région. Les amateurs peuvent venir en déguster même en dehors des mois autorisés, c’est-à-dire les mois en « R ». Cette région regorge de rivières, il est donc bien naturel que les poissons d’eau douce aient leur place dans la tradition culinaire. On y trouve des saumons, murènes, carpes, anguilles, sandres, brèmes, aloses, sans négliger les gardons, goujons, vairons et la lamproie qu’il est agréable de déguster « à la bordelaise ».

    En ce qui concerne les soupes, un seul nom revient pour le Béarn et la Gascogne : tourin. Il est fait à l’ail, cuit dans la graisse d’oie saupoudré de farine, recouvert d’eau, mis à cuire dix minutes puis lié au blanc d’œuf, ailleurs au gruyère ou à la tomate avec du tapioca, ou encore avec des oignons ou des tomates. Il existe différentes variantes de tourin, comme par exemple l’ouillat, spécialité béarnaise dont la composition s’apparente à la précédente mais avec adjonction d’eau de cuisson, de fèves ou de haricots. Tous ces ingrédients sont cuits dans un pot en terre dénommé ouille. Dans le Périgord, on trouve le célèbre pot-au-feu de poule ou la soupe de couennes aux lentilles.  La région périgourdine nous propose encore la soupe aux choux farcis, celle au lièvre liée au sang, ou une autre à base d’eau de cuisson de tête de porc aux légumes. Retenons encore une soupe de poissons originaire du bassin d’Arcachon, liée avec une sorte d’aïoli.

    Pour tout savoir sur les vins de Bordeaux, cliquez ICI

    Les fromages ne sont pas en reste. Le plus connu est le bleu des Causses, du Quercy, des Pyrénées. Ils sont tous préparés à base de lait de vache. Au lait de brebis, un fromage fabriqué par les moines de l’abbaye de Bellac, ou les cabécous de chèvre, brebis, ou chèvre et vache mélangées. Ils sont plus ou moins forts, mais il faut les déguster frais ou secs. Les religieuses de la Trappe ont elles aussi leurs spécialités : l’échourgnac, un fromage au lait de vache, le poustagnac, au lait de brebis et de vache, légèrement fermenté mais fortement épicé.

    Pour déguster tous ces fromages, quelques pains : vous avez le choix entre les pains basques au maïs ou au seigle, la fougasse que l’on trouve en Dordogne, faite avec du maïs, ou les spécialités de Pâques : le « coucoud’io » de Sarlat, un petit régal, ou la « hilloulé » en forme de tresse, originaire des Landes.

    Les friandises de ces régions sont fabriquées à partir des produits cultivés sur place. Les gâteaux sont essentiellement faits à partir des prunes, châtaignes, noix, noisettes, le tout relevé par de l’Armagnac. Comme autre gâteau traditionnel, nous pouvons déguster le fameux gâteau basque dont il existe plusieurs variantes : le « rasimat » agrémenté de noix, de raisins, de citron, de coings, le gâteau à la frangipane de Saint-Astier, les croquants à l’anis, aux noix et noisettes, et les macarons du Pays basque.

    Dans le Périgord c’est le règne des gaufres à l’anis et du millasson, cake précuit sur le feu avant d’être mis au four. Il ne faut pas manquer, à Périgueux, les millasses, variété de tartes au flan, et, à Cahors, la brioche de Pâques à base de fleur d’oranger, la cogue. Mont-de-Marsan propose les chaussons aux pommes trempés dans l’armagnac, les pastis. Enfin, au pays de d’Artagnan, dénichez la tourte à la broche faite dans des moules en forme de cône qui tournent sur une broche et dans lesquels est versée la pâte en couches fines pendant au moins deux heures (parfois pendant cinq heures).

    Les friandises, elles, sont souvent à base d’amandes. Vous goûterez les tourons basques ou ceux aux pignons, et le nougat en provenance de Tarbes. Côté chocolat, les chocolats à la cannelle, les pralines de Blaye ou les « cruchades » beignets bordelais. Le « corniote », quant à lui, allie biscuit et fromage blanc. Laissez-vous tenter par les fruits au Cognac ou à l’Armagnac, et surtout par les raisins, macérés dans l’eau-de-vie puis enrobés de chocolat, un vrai petit délice…

     

     

    Top Vignerons de Bordeaux

    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en soulignés)

     

    Prix d’Honneur 

     
    Aurore Briolais (Haut-Mousseau)
    Philippe Castéja (Trottevieille)
    Sylvie Courreau-Fompérier (Guillemin la Gaffelière)
    Jean-Marie Garde (Clos René)
    Famille Lamothe (Haut-Bergeron)
    Famille Renouil (Brousteras)
    Jean-Claude Rocher (Vieux Château des Rochers)

     

    Prix d’Excellence 

    Alex Barrau (La Tour Blanche)
    Jean-Noël Belloc (Brondelle)
    Lionel Bord (Clos Jean)
    Jean-Marie Bouldy (Bellegrave)
    Christian Brun (Les Viticulteurs du Fort Médoc)
    Régis Chevalier (Haut-Cruzeau)
    Paule et Michel Dubois (La Ganne)
    Sébastien Fraysse (Loirac)
    Denis Lurton (Desmirail)
    Jean et Alain Maufras (Pontac Monplaisir)
    Famille Meslier (Raymond-Lafon)
    Dominique Revaire (Valentin)
    Dominique Turtaut (Rougemont)

     

    Satisfecits 

    Famille Augereau (Croix d'Armens)
    Fabien Autet (Cassana)
    Famille Bergey (Temple de Tourteyron)
    Famille Bergon (Cots)
    Sylvie et Bertrand Bessou (Durand Laplagne)
    Famille Billon (La Garelle)
    Maryline et Pascal Bodin (Granins Grand Poujeaux)
    Famille Bouquey (Vieux Rivallon)
    Jacques et Arnaud Burliga
    Sandrine et Bernard Capdevielle (Reynaud)
    Olivier Castéja (Doisy Védrines)
    Laurent Cisneros (Rouillac)
    Famille Cruchon (Chantemerle)
    Famille d'Antras (Magence)
    Patrick de Coumuaud (Mazeris)
    Famille De Gaye (Sainte Barbe)
    Famille Demonchaux (Pierrail)
    Joël Duffau (Arromans)
    Famille Duwer (Colbert)
    Jocelyne Frachet (Frachet)
    Gilles Fressineau (Piron)
    Famille Gour (Rousseau)
    Philippe et Jacques Guignard (Lamothe Guignard)
    Famille Guimberteau (Fran Baudron)
    Pracha Hetrakul (Meyre)
    Bertrand Lacampagne (Reys)
    Famille Lagarde (Les Planquettes)
    Vincent Landry (Saint Agrève)
    Marie-Dominique Laporte (Donissan)
    Marie et Jean-François Lespinasse (Bichon-Cassignols)
    Maria Dolorès et François Linard (Claymore)
    Anne et Hugues Mallet (Haut-Macô)
    Véronique et Philippe Mazières (Collines)
    Alain Mazuet (Saint-Jean)
    Famille Moreau (Farizeau)
    Michel Négier (Croix du Trale)
    Pascal Pobeda (Farguet)
    Odette Pommier (Darius et Vrai Caillou)
    Pascale et Dominique Poncet (Font-Vidal)
    Famille Rey (Les Graves d'Ardonneau)
    Famille Ribeiro-pelon (Moulin Rouge)
    Jean Paul et Brigitte Roland (Beyzac)
    Hubert et Bruno Rouy (Escot)
    Famille Sendrey (Haut-Claverie)
    Martine Valette (Lagorce Bernadas)

     

     

  • LE MEILLEUR DU BEAUJOLAIS ET SA GASTRONOMIE

    Avant tout, la région lyonnaise reste l’archétype des entités, où se côtoient une bonne partie des plus grands chefs de France. Le hasard n’ayant rien à voir là-dedans, il faut croire que la région du Rhône possède de tout temps l’attrait et les produits nécessaires à une grande tradition gastronomique.

    Ici, les légumes ont une importance capitale sur les cartes de Georges Blanc ou de Paul Bocuse. Sachez savourer les oignons comme les courges de Thoissey, les asperges du Pont-d’Ain, les champignons de Dauphiné ou les cèpes de Savoie. Préparez-les avec simplicité comme le font les grands restaurateurs, fidèles d’entre les fidèles, sans se laisser prendre aux modes de la « nouvelle cuisine », sachez vous aussi les marier avec l’exceptionnel veau de Lyon, de race limousine, les grives, bécasses, lièvres (de montagne), avec les poulardes, chapons et autres poulets de Bresse.

    L’autre grande spécialité de la région reste incontestablement lacharcuterie. Vous connaissez beaucoup des départements où l’on se fait plaisir avec les caillettes de l’Ardèche, les crépinettes d’Aubenas, l’in copiable jésus cher à Lyon, les cervelas, le gras-double, le pâté de gibier de Saint-Étienne, le boudin aux pommes, les fricandeaux, les grattons ? Je passe sur les innombrables saucisses et saucissons, fumés ou briochés, au bœuf, au porc ou au veau, ou encore sur l’estimable andouille de Savoie ou la viande de bœuf séchée de Faucigny…

    Et puis, bien sûr, vous êtes au royaume des fromages : du bleu de Bresse au picodon, du saint-marcellin au gruyère de Savoie, du reblochon aux différentes tommes (toujours de Savoie), du fabuleux mont-d’or à pâte molle au vacherin des Beauges, tout existe ici, dans une gamme incroyable, pour satisfaire les connaisseurs (j’en suis !). Le tout accompagné des pains du pays (la couronne de Bugey…) ou d’un gâteau aux noix du Dauphiné, avant d’exciter vos papilles sur quelques friandises exceptionnelles (chocolats évidemment, sucre d’orge, nougats, noix confites, bonbons à la framboise, pâtes d’amandes, brioches…).

     

    LES VINS INCONTOURNABLES : LE CLASSEMENT

     

    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en souligné)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CHENAS
    MOULIN-A-VENT

    BEL AVENIR
    CHAMPAGNON
    CHARLET
    DUBOEUF
    MORTET
    Jean BARONNAT
    P.-M. CHERMETTE
    SAMBIN
    Cave Ch. CHENAS
    MORGON
    JULIENAS
    REGNIE
    Gérard BRISSON
    GRANIT DORÉ
    PIZAY
    Michel TÊTE
    FLACHE SORNAY
    DUFOUR
    FOREST
    GAGET
    FLEURIE
    SAINT-AMOUR
    BEAUJOLAIS
    Cédric CHIGNARD
    EMERINGES (B)
    METRAT
    PARDON
    PÉRELLES (B)
    GUELET
    LASSAGNE
    ROTISSON (B)
    A. S. DUBOIS
    FERRAUD ET FILS
    FOURNELLES
    MONTERNOT (B)
    PAMPRES D'OR (B)
    BROUILLY
    COTE-DE-BROUILLY
    CHIROUBLES
    BARON DE L ECLUSE
    CHEYSSON
    COMBE AU LOUP
    CRÊT DES GARANCHES
    A. CHARVET
    COLLIN BOURISSET
    LORON
    SAVOIE
    JURA
    BUGEY
    DORBON ( Ju)
    Daniel DUGOIS (Ju)
    Denis FORTIN (Sa)
    MILLION-ROUSSEAU (Sa)
    MOLLEX (Sa)
    Benoît BADOZ (Ju)
    LAMBERT (Sa)
    Franck PEILLOT (Sa)
    Alain BOSSON (Sa)
    CHEVIGNEUX (Bugey)
    DUPASQUIER
    ANGELOT
    CAVE CHAUTAGNE (Sa)
    Amélie GUILLOT (Ju)
    MEUNIER (Bugey)



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHENAS
    MOULIN-A-VENT

    JUILLARD-WOLKOWICKI
    MORGON
    JULIENAS
    REGNIE
    (Arnaud BRIDAY/CHERS*)
    DONZEL
    Michel GUIGNIER
    VOLUET*
    PLAIGNE
    FLEURIE
    SAINT-AMOUR
    BEAUJOLAIS
    NUGUES (B)
    VIGNES du PARADIS*
    MARRANS
    BROUILLY
    COTE-DE-BROUILLY
    CHIROUBLES
    BEAUJOLAIS-VILLAGES
    BEAUJOLAIS
    PETIT (Ju)
    (Pascal PAGET*)
    PUFFENEY

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHENAS
    MOULIN-A-VENT

    MORGON
    JULIENAS
    REGNIE
    (CHAPONNE)
    COLONAT
    PIRON
    FLEURIE
    SAINT-AMOUR
    BEAUJOLAIS
    (Cave SAIN-BEL)
    (Cédric VINCENT (B)*)
    (CRÊT du RIS)
    MADONE
    TERROIRS et TALENTS
    BROUILLY
    COTE-DE-BROUILLY
    CHIROUBLES
    BEAUJOLAIS-VILLAGES
    BEAUJOLAIS
    (MACLE*)
    (PINTE)

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
  • LES SIX MINERVOIS DE REFERENCE ET LES PLATS QU'IL LEUR FAUT

     

     
     

     

    Domaine de BARROUBIOMINERVOIS Domaine de BARROUBIO

    Domaine de BARROUBIO

    (MINERVOIS)
    Raymond Miquel

    34360 Saint-Jean-de-Minervois
    Téléphone :04 67 38 14 06
    Télécopie : 04 67 38 14 06
    Email : barroubio@barroubio.fr
    Site : www.barroubio.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. À la lisière du Parc Régional du Haut Languedoc, la famille Miquel gère depuis la fin du XVe siècle les 60 ha que compte la propriété, dont 27 dévolus à la vigne. Une côte entourée de petit canyons (combes) qui, depuis le Haut-Minervois, décroît régulièrement vers le sud sur une cinquantaine d'hectares situés entre 200 et 300 m d'altitude. La modernité et la tradition des techniques de travail, permettent l’élaboration de Vinstypés comme on les aime.
    On retrouve toujours le Muscat, le 2015 avec beaucoup de fruit et de fraîcheur, assez complexe, un millésime que l’on aimerait avoir plus souvent ! Le rosé 2015, sur la fraîcheur, gourmand, d’une jolie couleur rose pâle, est idéal pour cet été. Les rouges 2014 sont riches et complexes, d’une belle matière pour les cuvées haut gamme, les autres cuvées sont plus sur le fruit.”
    On savoure ce Minervois rouge Marie-Thérèse 2013, 75% Syrah et 25% Grenache, assemblage de macération carbonique et devinification traditionnelle, élevage de 12 mois en barriques..., de robe pourpre foncé, superbe, aux notes de griotte et de truffe, d’une grande harmonie, parfumé, séveux, généreux, de garde. Le Minervois rouge cuvée Jean Miquel Vieilles Vignes 2013, sol argilo-calcaire, exposition plein sud, altitude 300 m, 80% Carignan et 20% Grenache, assemblage de macération carbonique et de vinificationtraditionnelle, élevage de 15 mois en barriques..., avec cette touche de fumé caractéristique, ample et très équilibré, où se retrouve une belle subtilité d’arômes dominée par la griotte et la mûre, d’une belle harmonie en bouche. Le Minervois rouge Vieilles Vignes 2014, aunez de fruits mûrs (cassis, griotte) et d’humus, aux tanins équilibrés, riches et savoureux, un vin corsé, poursuit son évolution, et se prévoit sur des cailles farcies aux raisins et foie gras ou une côte de bœuf à la moelle.
    Goûtez le Muscat Saint-Jean-de-Minervois 2014, Muscat à Petits Grains, issu de vieilles Vignes, de jolie robe brillante, riche et parfumé, aux notes fruitées et florales intenses et complexes, fondu en bouche, qui mêle structure et distinction, ce joli Muscat blanc 2014, séduisant par sa persistance d’arômes, sec et franc, et son Moelleux 100% Muscat, très aromatique, de la fraîcheur, une belle acidité et une légère sucrosité qui font de lui un vin gourmand, idéal pour une jeune clientèle.


    Domaine de CLARMON

    Domaine de CLARMON

    (MINERVOIS)
    Frédérique et Denis Josserand
    16, place du Château
    11200 Tourouzelle
    Téléphone :04 68 91 11 72 et 06 15 87 19 75
    Télécopie : 09 70 63 41 26
    Email : domaine@clarmon.fr
    Site : www.clarmon.fr

    Domaine en Bio avec Ecocert qui compte un peu plus de 18 ha. Il tire son nom des deux filles des propriétaires, Clara et Manon. Le domaine est constitué de plusieurs parcelles d'une superficie totale de 10 ha encépagés de Carignan, Syrah et Grenache, dont une partie en AOCMinervois. Le domaine a également une activité oléicole, et a planté, en 2006, 1 ha de chênestruffiers.
    Coup de cœur pour leur Minervois cuvée Hommage 2012, de jolie robe intense, puissant en bouche, aux tanins fermes et bien équilibrés, à la fois riches et soyeux, au nez de sous-bois et de griotte, à déboucher, par exemples, sur des magrets de canard en croûte de sel ou un jarret de veau aux cèpes séchés. Le Minervois cuvée Manon 2011 (Carignan, Syrah et Grenache), élevé 12 mois en fûts neufs, commence à se dévoiler, de robe soutenue, très parfumé (humus, réglisse), d’une belle ampleur, de très bonne évolution. Tandis que le Minervois cuvée Clara 2012, au nez caractéristique de fruits mûrs et de garrigue, est charpenté, riche et fondu à la fois.
    Très séduisant Carthagène Vin Doux Liquoreux Grappes Gourmandes 2013, marqué par unepalette aromatique importante (fruits cuits, figues...), de couleur intense et de bouche très soyeuse, tout en structure et parfums, d’une jolie persistance. Goûtez l’IGP d’Oc blancChardonnay, qui allie finesse et suavité, aux notes de noisette et de coing, et la cuvée Grain de Fraîcheur rosé fruité, avec ces arômes de fleurs fraîches et de framboise mûre, de bouche friande et ferme à la fois.
    Préparation et vente de produits régionaux, ce qui est une bonne opportunité de découvrir les recettes du pays (huile d’olive, vinaigre de Vin, olives et tapenades...).
     
     
     
     


    Château FABASMINERVOIS Château FABAS

    Château FABAS

    (MINERVOIS)
    Roland, Yann et Loïc Augustin

    11800 Laure-Minervois
    Téléphone :04 68 78 17 82
    Télécopie : 04 68 78 22 61
    Email : chateaufabas@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufabas

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Au nord-est de Carcassonne, dans la zone centrale du Minervois, terroir dit “les Balcons de l’Aude”, cette ferme fortifiée moyenâgeuse est un domaine d’un seul tenant de 158 ha avec quelque 63 ha de vignes dont 45 plantés en Minervois. C'est sur ce domaine aux multiples senteurs méditerranéennes que Roland Augustin et ses deux fils, Yann et Loïc, élèvent avec un soin méticuleux des Vins intenses, complexes et expressifs. Pour mieux comprendre la spécificité de chaque cuvée du Château Fabas, il faut en connaître les origines, les cépages et le type d’élevage. Le Domaine s’appuie sur un décor de buttes exposées au plein midi, témoin de l’ancien relief aux très fortes pentes où aucune culture n’est possible, seuls les pins d’Alep et la végétation méditerranéenne s’agrippent sur les sols rouges des collines. Les vignes s’étalent sur deux niveaux sur un relief inversé, les terrasses hautes avec les sols les plus anciens et les terrasses basses avec les sols les plus jeunes. Les sols sontargilo-calcaires, dans les hauts, le silex affleure sur les terrasses, et le grès sur les pentes.
    “En 1996, nous raconte Roland Augustin, nous avons revendu nos 3 ha 80 de Champagne et cherché une propriété pour avoir plus d’indépendance et nous développer. Nous cherchions une région agréable et au potentiel qualitatif. Nous avons visité environ 80 propriétés dans le sud de la France... cela nous a pris plus de deux ans avant de trouver Château Fabas. L’exploitation compte 158 ha et nous avons remanié le vignoble pour atteindre 63 ha dont 45 en AOC et 18 ha en Vins de cépage. Nous avons beaucoup planté lescépages régionaux et replanté du Cabernet franc, du Sémillon et du Petit Verdot, des cépages que l’on voit plus du côté de Bordeaux, unnouveau challenge. Avec mes deux fils, nous sommes une structure familiale, et cela nous permet de travailler avec beaucoup de souplesse et de réactivité. Nous ne recherchons pas l’effet millésime, je suis d’origine champenoise et les champenois travaillent comme cela.
    J’ai créé un goût Fabas et tient à le conserver pour donner une régularité qualitative à mes Vins. Nous vendons 50% France et 50% export. Nous avons un accueil très chaleureux ici, avec un caveau de vente, sommes ouverts toute l’année, c’est un avantage réel pour les clients d’être reçus par la famille. Nous avons à cœur de maintenir de très bons rapports qualité-prix, face à des prix exorbitants enLanguedoc, je pense qu’il faut garder notre spécificité : “sans authenticité, point d’émotion”.
    Nous avons fait de gros investissements au niveau de la cave, et replanté ces dernières années. Nous avons donc acheté un groupe de froid beaucoup plus puissant, une table de tri automatique pour éviter au maximum les goûts herbacés et pouvoir effectuer desmacérations plus longues pour extraire le plus possible et, enfin l’achat d’un pressoir pneumatique.”
    “Le 2014 nous promet des Vins assez légers, nous dit Loïc Augustin, pas trop d’alcool ce qui plaît aux consommateurs, les Syrahs étaient bien mûres. Nous n’avons pas poussé trop l’extraction, nous privilégions le fruit. Ce sera un millésime très agréable à déguster rapidement. De toutes manières, au Château Fabas, nous n’aimons pas les Vins trop corsés ou riches en alcool. Les consommateurs, eux aussi, recherchent plus de finesse, de légèreté, un vin pas trop puissant, plutôt aromatique.”
    Superbe Minervois cuvée Seigneur 2012, né de la complexité des cépages implantés, depuis plus de 30 ans, exposés sud, 25 hl/ha derendement. La Syrah, 60%, dominante dans cette cuvée, donne sur ce terroir des raisins très parfumés. Le Grenache, 40% a un enracinement très profond qui lui assure bonne régularité et maturité. Le vin est charnu, avec des notes prononcées d’épices, desarômes de fruits confits. Le Minervois Le Moural 2012, avec un peu moins de structure que la cuvée du Seigneur, tout en rondeur, auxarômes de cerise confite.
    Le Minervois Serbolles blanc 2014 (base de Vermentino et Grenache blanc), à dominante de poire, de fleurs blanches et d’amande, d’une belle persistance, dense au nez comme en bouche, mêle élégance et structure.


    Domaine de L'HERBE SAINTE

    Domaine de L'HERBE SAINTE

    (MINERVOIS)
    Famille Greuzard

    11120 Mirepeisset
    Téléphone :04 68 46 30 37
    Télécopie : 04 68 46 06 15
    Email : herbe.sainte@wanadoo.fr
    Site : www.herbe-sainte.com

    Acquisition par la famille Greuzard en 2001 de ce vignoble qui compte aujourd’hui 85 ha. Herbe Sainte a pour origine “Herbo Santo”, qui signifie en occitan l'ensemble des plantes aromatiques. Fin 2005, achat de la maison du Domaine de l’Herbe Sainte, la propriété est complète. On privilégie les pratiques limitant les risques parasitaires, et le maintien d'une haute diversité biologique de l'écosystème viticole et de ses alentours, mais aussi à réduire la pollution des eaux, du sol et de l'air.
    Voilà un superbe Minervois Prestige rouge 2011, médaille de Bronze Féminalise, Syrah, Mouvèdre, Carignan et Grenache, terroir type galets roulés, un vin avec beaucoup de charme, avec ces nuances caractéristiques où l’on retrouve la framboise, la violette et les épices, gras, associant puissance et finesse, qui mérite d’être attendu quelque temps. Le Minervois rouge Tradition 2010, bien marqué par sa Syrah, très majoritaire, de robe rouge pourpre aux reflets violine, aux senteurs de pruneau et de violette, est une valeur sûre. 
    Le Minervois cuvée Ambroisie 2013 (Syrah, Mourvèdre, Carignan et Grenache), d’une belle couleur grenat, est une cuvée fort bien élevée en barriques, de couleur rubis profond, au nez puissant dominé par la garrigue et la cerise noire, de très bonne bouche, avec ces notes persistantes de fumé, de fraise des bois et d’épices.
    En IGP Pays d’Oc, on a le choix, avec ce Chardonnay 2014, classique, au nez d’agrumes, le Colombard 2014, qui mêle richesse aromatique et persistance, avec ces notes de fleurs blanches, ou ce Viognier 2014, qui sent la pomme cuite et la noix fraîche, à essayer sur des rougets grillés ou des tartelettes aux fruits de mer.
    Pour les rouges, il y a le Pinot Noir 2014, aux tanins mûrs, de bonne charpente, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, et cette cuvée Artemisia 2014, issue de Syrah, également, récoltée à maturité optimum, élevée en fûts de chêne, de couleurpourpre intense, aux tanins amples et savoureux, légèrement épicé et très parfumé (mûre, fraise des bois...), de structure riche.

    Domaine PECH D'ANDRÉ

    Domaine PECH D'ANDRÉ

    (MINERVOIS)
    Mireille Remaury
    Route d'Ololonzac
    34210 Azillanet
    Téléphone :04 68 91 22 66 et 06 87 34 67 04
    Télécopie : 04 68 91 23 85
    Email : contact@lepechdandre.fr
    Site : www.lepechandre.fr

    Depuis 1701, dix générations de la famille d’André accompagnent ce lieu au naturel dans l’expression de son terroir. Depuis 1966, Marc et Germaine Remaury ont élaboré, dans le respect de la nature, des vins aromatiques et élégants. Sans désherbants ni engrais chimiques depuis toujours, le vignoble s’étend harmonieusement devant le domaine entre murets de pierres sèches, bandes enherbées, garrigues et haies d’amandiers ou de figuiers sauvages. C’est Mireille, leur fille, qui, depuis quelques années, préside aux destinées du vignoble.
    Beau Minervois rouge Le Château de Mon Père 2012, 80% Mourvèdre et 20% Syrah, parfumé, avec ces notes de sous-bois et de fruits mûrs (fraise, myrtille), d’une belle ampleur en bouche, de très bonne évolution.
    Le Minervois Grand terroir 2011, issu 53% Mourvèdre, 37% Syrah et 10% Grenache, légèrement poivré, est tout en harmonie, de très jolie bouche, aux tanins fermes et soyeux à la fois, chaleureux, quant le Minervois cuvée Azerole 2012, 70% Syrah et 30% Grenache, charnu et dense, aux tanins mûrs, développe des nuances de pruneau.
    Il y a également l'Or des Draines 2014, récolté à la main en Décembre, Bourboulenc (100%),moût de raisins partiellement fermenté issu de vendanges passerillées manuelles, pressuragedoux, longue fermentation à basse température après débourbage, puis élevage en fût pendant 15 mois... le tout donnant ce délicieux vin moelleux, qui fleure l’abricot confit, à prévoir sur une tarte aux fruits jaunes. Gîtes et chambres d'hôtes sur place.

    Château PÉPUSQUEMINERVOIS Château PÉPUSQUE

    Château PÉPUSQUE

    (MINERVOIS)
    Renée et Benoît Laburthe
    7, rue du 11 Novembre 1918
    11700 Pépieux
    Téléphone :04 68 91 41 38
    Email : chateau.pepusque@orange.fr
    Site : www-chateau-pepusque.leminervois.com

    Au sommet. Ce couple chaleureux se passionne pour ce vignoble qui s’étend autour du village de Pépieux et sur les premières pentes de la montagne Noire, en AOC Minervois. Le climat y est très sec et chaud mais le vent qui descend de la montagne apporte fraîcheur et parfums. Les coteaux de Pépieux offrent un terroir exceptionnel donnant des vins élégants ayant une vivacité, une acidité, remarquées par les connaisseurs. C'est là qu'est né le “vin des Cathares” qui a fait la réputation du village et on y trouve aujourd'hui les Syrahs aux arômes de cassis et de réglisse. Le domaine bénéficie aussi de vignes sur le terroir de La Livinière, classé première “appellation village” des AOC du Languedoc. Profitant de cette situation exceptionnelle, Renée et Benoît Laburthe sont revenus travailler les vignes de leur grand-père, en 1986.
    Benoît Laburthe nous explique que, “cette année, j’ai le sentiment d’avoir de très beaux vins en cave. Le 2014 est sur le fruit, d’une belle matière, souple sans excès d’alcool. Sa robe rouge cerise et sa vivacité vous séduiront. Le rosé 2015, très solaire, sur la fraîcheur, d’une jolie couleur pétale de rose, est un rosé comme je les aime. Nous avons mis en place et proposons cette année, une boutique en ligne.”
    Superbe, pur Syrah, le Minervois rouge Terres de Pepusque 2011 (un plateau surélevé, Pépusque en occitan se dit Pech Busca c'est à dire Le sommet boisé, très venté, très chaud, sol très argileux), parfumé (cassis, fraise des bois, épices), d’une belle structure, ample et volumineux, aux tanins veloutés, bien charnu comme il se doit. Savoureux Minervois rouge Les Terres Fines 2014, de robe violacée, aunez poivré avec des notes de myrtille et d’humus, aux tanins mûrs et puissants à la fois, qui emplit bien la bouche. “En 2014, explique Benoît Laburthe, malgré des conditions difficiles et grâce à notre travail en amont (ébourgeonnage, vendanges en vert), nous avons pu rentrer une récolte saine et mûre. Cela nous donne un vin parfumé, riche avec de la matière et un degré maîtrisé, frais et bien plein.” Le 2013 suit, d’une belle charpente, avec de la matière et des tanins, aux arômes de fruits rouges et de sous-bois, de couleur pourpreintense, au nez avec des notes de violette, des nuances de garrigue et de cerise noire. 
    Très beau Minervois La Livinière cuvée Les Cailloux Blancs rouge 2010, issu du terroir de La Livinière, classé plus haute hiérarchie duLanguedoc. Les cailloux Blancs, des grès, sur un sol calcaire et marneux favorisent la réverbération du soleil et le mûrissement desraisins, et les cépages Syrah (62%) et Mourvèdre (38%), donnent un degré d'excellence à ce vin, qui développe des notes de fruitsrouges et de réglisse, aux tanins denses et bien présents, un vin puissant, ample, très équilibré, de garde. 
    On goûte aussi leur Minervois La Livinière cuvée Les Petits Cailloux rouge 2013 (partie chaude de l'appellation, car protégée du vent et lovée dans ses petits vallons bien boisés, un terroir dans la pinède et frontière de la garrigue), au nez persistant et subtil à la fois, aux notes de petits fruits mûrs (cassis, griotte) et de musc, aux tanins riches et bien fondus. 
    Excellent Minervois Les Gravettes rouge 2014, corsé, qui sent la groseille, bien vinifié comme le joli Minervois Perle de rosée, Cinsault etGrenache, où la mûre s’allie à la framboise, de bouche ample, à déboucher sur un lièvre en civet ou un rôti de veau façon goulash.
     
     

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu