Avertir le modérateur

  • La France a du Talent : Top Vignerons

    La France a du Talent : Le milieu du vin possède une éthique. Nous aussi, nous avons une éthique : elle s’exprime au travers de notre respect pour le consommateur, pour nos lecteurs, pour les amateurs, pour les jeunes comme pour les moins jeunes, en sachant bien que l’apprentissage des vins, l’infor­mation, demandent du temps, de l’argent, de la patience, de la passion, de l’intérêt.

    LE LEXIQUE DU VIN

    ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

    Cette éthique s’exprime aussi en défendant les vignerons passionnés et passionnants. On comprend qu’il y a aujourd’hui deux mondes du vin, deux options : l’une où l’éthique prime, ­l’autre purement commerciale. D’un côté donc, il y a des marchands ou des opportunistes qui font des vins standardisés ou “putassiers” en prenant les consommateurs pour des idiots. En face, n’importe quel vigneron digne de ce nom, comme un autre artisan, un fromager, un boulanger ou un artiste vous le dira : même si l’on doit en vivre, et donc le vendre le mieux possible, on ne peint pas un tableau pour plaire, on n’écrit pas un roman ou on ne compose pas une œuvre musicale uniquement pour vendre, mais parce que l’on est inspiré et que l’on a des idées et des convictions. Il faut savoir choisir entre le fait d’encenser les vins “dopés” et celui d’aimer les vrais vins, tout simplement, ceux dans lesquels on retrouve aussi bien la force du terroir que la main de l’homme.

     

    MILLÉSIMES consultable en ligne gratuitement
    Cliquez ici UNIQUE EN FRANCE

     

    DOMAINE DE LA PALEINE
    CREMANT DE LOIRE
    Les 32 ha du vignoble sont principalement plantés de Chenin et de Cabernet franc et son terroir est argilo-calcaire. Sous le domaine, 1,5 km de galeries creusées dans le tuffeau. Là, à 12°C, s’épanouissent tranquillement, à l’abri de la lumière, les vins de la Paleine. Les vignes sont enherbées afin d’inciter la vigne à plonger au plus profond du tuffeau. Cette roche calcaire unique est une véritable éponge, elle absorbe les excès d’eau l’hiver pour les restituer parcimonieusement lorsque la vigne en a besoin. C’est de là que vient la typicité des vins du domaine de la Paleine. Des vins structurés mais souples et fruités. Afin d’aller encore plus loin dans l’expression du terroir, l’utilisation de produits de synthèse est extrêmement limitée. La vendange se réalise aux 2/3 manuellement et s’effectue par tries successives pour les blancs. Patrick Nivelleau vinifie en cuves thermorégulées et l’élevage se fait pour partie dans des fûts de chêne selon les cuvées. Le remarquable cépage Chenin s’exprime à souhait et produit ici de grands vins blancs secs aux arômes de fruits frais, de fleurs et de noisette, ainsi que des Saumur brut. Le domaine de la Paleine fait partie de ces rares structures à taille humaine à élaborer elle-même ses méthodes traditionnelles et à les laisser s’affiner sur lattes durant 3 ans. Superbe Saumur rouge Moulin des Quints 2005, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par les fruits macérés et l’humus, idéal sur un canard. Le Saumur blanc Domaine Molto Vivace 2006, de robe pâle, brillante et limpide, très agréable, associe la fraîcheur à l’élégance, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron. Il y a également cet étonnant Saumur blanc élevé en fûts Pamina 2001, richement bouqueté, tout en rondeur, de bouche fruitée, tendre et corsé à la fois, alliant saveur et distinction. Le Saumur blanc Multa Paucis 2004, au bouquet fleuri, avec ces notes d’amande et d’épices, alliant souplesse et structure, un vin puissant, d’une longue finale. À la suite, le Saumur rouge La Paleine cuvée de Printemps 2007, idéal sur des grillades et les rillons, ce Coteaux de Saumur 2005, à la robe intense, un vin ample au nez, qui allie structure et distinction, avec ces notes de pain grillé et d’agrumes mûrs bien spécifiques. Beau Crémant de Loire brut, de mousse légère, au nez de pêche, ferme et suave, très fin, persistant, tout en harmonie. Le Saumur brut rosé est savoureux, très bien équilibré, de mousse fine et persistante, d’une belle ampleur en bouche, tout en fruité et finesse, aux arômes de rose et de framboise, à ouvrir sur une tarte aux fruits.
    EARL MAISON ZOELLER
    GEWURZTRAMINER
    Comme en témoigne le pressoir datant du XVIIe siècle, la famille perpétue depuis plus de huit générations la tradition vinicole. Aujourd’hui, ce savoir-faire ancestral s’allie aux méthodes modernes pour permettre d’élaborer des vins respectant les règles d’hygiène et de qualité tout en conservant leur naturel et surtout leur authenticité. Le Gewurztraminer Les Orchidées 2005, typé, de bouche parfumée et onctueuse, aux notes de fumé avec une pointe d’épices, est un vin très représentatif de ce millésime, équilibré et harmonieux. Le Pinot gris Les Orchidées 2005, au nez subtil, d’une belle persistance aromatique, avec des nuances marquées de fruits secs, de bouche nerveuse et dense à la fois, est à ouvrir sur une langouste. Le Gewurztraminer cuvée Réservée 2006 associe finesse et structure, légèrement épicé, de bouche puissante, sec et suave à la fois, très réussi. Remarquable Pinot gris Vendanges Tardives 2003, un vin complexe, fin et mûr à la fois, tout en subtilité aromatique, avec cette nuance de fruits confits bien persistante, d’une grande onctuosité. Excellent Pinot noir La Saignée 2006, un vin de bouche souple mais bien corsée, coloré et parfumé (mûre). La Maison vous propose également un Pinot blanc cuvée Réservée 2006 et ce joli Crémant d’Alsace, bouqueté, aux notes fruitées de coing, de mousse franche et crémeuse, idéal sur une tarte aux mirabelles.

    JEAN BARONNAT
    BEAUJOLAIS
    Ici, on a pour devise “Le respect du vin”. Jean-Jacques Baronnat dirige cette maison familiale de négoce, créée il y a plus de 100 ans par son grand-père, alors producteur en Beaujolais. Remarquable Moulin-à-Vent 2006, de très jolie couleur grenat, charnu, au nez de fruits surmûris (framboise, cassis) et d’humus, très classique, un vin qui associe couleur et matière, d’excellente garde. Le Fleurie 2006 est complexe et harmonieux, avec ces nuances se définissant par des arômes de framboise, de fraise des bois, un vin de couleur profonde. Excellent Brouilly 2006, corsé, un vin qui sent bon les fruits rouges mûrs et les sous-bois, de bouche savoureuse. Joli Mâcon-Villages blanc 2006, subtil et suave en bouche, tout en persistance d’arômes. Le Saint-Véran 2006 est de belle robe pâle, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, et le Mâcon-Villages blanc 2006 est souple, tout en arômes, au nez complexe et puissant (acacia, poire), très bien équilibré, de bouche parfumée et ample. Beau Morgon 2005, au nez de mûre et de fumé, aux tanins présents, un vin qui poursuit une très belle évolution. Le Crémant de Bourgogne est tout en arômes, au nez intense et complexe (fleurs fraîches et musc), de mousse crémeuse.
    Fondée en 1935 par Antoine CLAVELIER, puis dirigée par ses 3 enfants, Clavelier & Fils s'est acquis une solide réputation auprès d'une clientèle de particuliers, spécialement en Suisse et dans la région parisienne. En 2001, Isabelle et Henri Noël THOMAS reprennent l'affaire et développent le marché français auprès d'une clientèle de cavistes spécialisés et à l'exportation sur les marchés belges, luxembourgeois, hollandais, allemands, danois , japonais, coréens tchèque. En 2005, Philippe Bouchard intègre la maison en tant que responsable de la cave, en remplacement de Gérard Clavelier, fils du fondateur. En 2006, Clavelier & Fils acquiert une parcelle de vignes à Fixin, pour s'ancrer plus encore dans « la côte de Nuits». En 2008, une gamme d'habillages modernes est développée pour rajeunir l'image traditionnelle du Bourgogne. En 2008 également, un bureau de représentation commerciale est ouvert à Tokyo pour développer la zone Asie. C'est Sylvain Deschaumes qui rejoint notre équipe, après avoir fait des études commerciales et avec une bonne connaissance de la langue japonaise. En 2009, une petite gamme de vins d'appellations régionales est mise en bouteilles à vis, dont le développement semble s'accélérer. Afin de préserver une belle image de nos vins, nous avons utilisé des bouteilles de très belle qualité. Nos blancs 2007 sont très aromatiques, de belle longueur avec une finale légèrement acidulée. Les rouges 2007 présentent une robe moyennement soutenue, des arômes de fruits noirs et rouges compotés, une bouche flatteuse sans aspérité. Les blancs 2006 ont un équilibre parfait : fruit blancs et exotiques, nerveux et amples à la fois. Les rouges 2006 ont une très belle fraîcheur de baies rouges mêlée à des touches de croûte de pain et de chocolat, en raison de l'usage plus ou moins important de fûts neufs au cours de l'élevage. Une belle tenue ronde et attrayante

    Créée en 1925, la Cave de Rasteau, l’une des plus anciennes caves des Côtes-du-Rhône, est le premier producteur de l’appellation Rasteau. Elle se situe entre Orange et Vaison la Romaine et jouit d’un terroir de qualité qui se singularise par sa grande diversité, sur des coteaux idéalement exposés. Elle doit sa notoriété aux vins Doux Naturels issus de Grenache noir, le cépage roi de l’appellation. Misant toujours sur le Grenache, et en y assemblant Syrah et Mourvèdre, la Cave produit des vins rouges secs reconnus et appréciés dans le monde entier. La Cave de Rasteau s’est dotée d’un nouveau caveau de vente et de dégustation un très bel espa ce de 600m2 en parfaite harmonie avec l’environnement et la riche personnalité des vins de Rasteau. La dégustation et la découverte de ces vins exceptionnels, vous sont proposées par un personnel chaleureux et professionnel… Nous avons retenu quelques cuvées parmi celles proposées, dont ce superbe Rasteau CDR Villages Ortas Prestige 2006, issu de vieilles vignes, au nez de garrigue, de cassis frais, à la bouche élégante et fondue avec une finale longue sur des notes réglissées et épicées. Un compagnon idéal des viandes rouges, champignons et petit gibier grillés. Dans la lignée, le Rasteau CDR-Villages Ortas Les Hauts du Village 2004 issu d’une sélection parcellaire, d’une longue macération et d’un élevage partiel en barriques. Un vin chaleureux, avec des arômes puissants de groseille, de poivre et de petits fruits noirs à l’eau-de-vie, de bouche profonde, ample et élégante à la fois. Un vin de grande garde. Le Rasteau CDR Villages Domaine de Pisan 2006 est issu d’un domaine magnifiquement exposé, un terroir à forte personnalité, situé à 310 mètres d’altitude et où l’âge moyen des vignes est de 35 ans. Ce vin élevé pour 50 % de l’assemblage en barriques de chêne pendant 12 mois, est un vin typé, aux tanins soyeux, très équilibré en bouche, et de très bonne garde. Enfin, la Cave de Rasteau propose une belle gamme en Vin Doux Naturel, des vins rares et succulents, comme ce Rasteau Signature rouge, 100% Grenache Noir dont les vignes ont plus de 50 ans. Un vin extraordinaire vinifié uniquement dans les meilleures années, à la palette aromatique riche d’épices douces, de griottes et de cacao, à déguster sur des desserts chocolatés. Le Rasteau doré est délicat, avec un nez de liqueur de mirabelle, des arômes de fruits compotés et de fruits secs, un véritable plaisir en apéritif…
    Créée en 1953, la cave des Vignerons de Buzet émane de la volonté des viticulteurs de redonner le lustre des siècles passés à leur vin. Le vignoble de Buzet accède, en 1973, au titre d’Appellation Contrôlée. La Cave vous propose ce Buzet Château de Gueyze 2005 généreux, ferme, à dominante de pruneau, de cannelle, de belle robe pourpre, alliant une finesse tannique à une rondeur persistante et le Buzet rouge La Tuque de Gueyze 2005. Beau Château de Padère, bien corsé, un vin de bouche puissante, avec des arômes de framboise mûre, très rond, bien charnu, très parfumé. Excellent Domaine de Brazalem 2005, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie, de bonne garde comme ce Château Bouchet 2004, très classique, de couleur grenat soutenu, tout en richesse et finesse, un vin de bouche puissante et charnue, parfumé (griotte, humus...), avec des tanins ronds et puissants à la fois. Le Baron d’Ardeuil Vieilles Vignes 2005, de robe grenat brillant, très parfumé (mûre, épices...), de bonne charpente, tout en bouche. Le Buzet Domaine de la Croix Vignes 2003 est riche en couleur comme en matière, puissant, aux tanins souples mais bien présents, d’une belle longueur, et qui poursuit sa très belle évolution. La cuvée Grande Réserve 2003 est de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse.

    DOMAINE DE FONTLADE
    COTEAUX VAROIS EN PROVENCE
    « Rigueur et Passion », pourrait être notre devise. Rigueur dans nos méthodes de culture et d’élaboration de nos vins, passion pour notre métier et notre terroir. Le vignoble de 40 ha, propriété de la baronne Philippe de Montremy depuis plus d’un demi-siècle, s’étend sur des coteaux calcaires. Les étés chauds et secs de ces dernières années, nous ont permis d’élaborer des vins puissants, aromatiques et élégants. Des rouges chaleureux, des rosés aux arômes de fruits rouges séduisants, des blancs floraux et frais. En 2008, l’élégance plus que la puissance caractérisera nos vins. Remarquable Coteaux Varois en Provence rouge cuvée de l’Ermitage 2004 (60% Syrah, 30% Grenache et 10% Cabernet), élevé 8 mois en barriques de chêne, généreux en bouche, de robe grenat noir, aux notes de violette et de petits fruits rouges surmûris, un vin ferme et riche, tout en nuances, de belle évolution, à ouvrir sur un gigot à la ficelle. La cuvée Saint-Qvinis rosé 2007, de robe délicate, un vin tout en rondeur et persistance en bouche, avec ces notes de rose et de mûre, ample, souple et sec à la fois, d’un bel équilibre. Découvrez leur premier Côtes-de-Provence rosé Aurélia Prima 2008, qui vient d'obtenir une médaille d'or à Mâcon. Cette cuvée est issue d'une assemblage de Syrah et de Grenache qui a macéré une nuit avant d'être saigné et vinifié à froid.

    Le travail de la vigne et du vin est une tradition familiale chez les Rutat : des arrières grands-parents tonneliers et des grands-parents vignerons ont donné le goût et la passion du vin à leur fils René. Le Champagne René Rutat naît ainsi au début des années 1960 avec le statut de "Propriétaire-Récoltant". Et c'est à partir de 1985 que Michel reprend à son tour la Maison familiale aux côtés de son épouse Evelyne. Vignerons à Vertus depuis plusieurs générations, le Champagne René Rutat est aujourd'hui régulièrement reconnu et récompensé pour ses qualités, par les professionnels du Vin. Goûtez par exemple leur beau Champagne Blanc de blancs (étiquette grise), dense au nez comme en bouche, ample et persistant, d'une très belle expression, alliant élégance et charpente. Étonnant demi sec, très fin, onctueux et frais à la fois, très agréable en bouche avec cette pointe de miel et d'acacia, un Champagne à découvrir sur les desserts. Excellente cuvée Millésimée, riche en parfums, au nez de petits fruits mûrs, d'une belle finale en bouche, vraiment remarquable par son rapport qualité-prix-typicité, comme le brut Grande Réserve (étiquette rouge), très aromatique.
    CLOS DU VIGNEAU
    SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL
    Le Clos du Vigneau est un Domaine familial viticole situé sur la commune de Saint-Nicolas-de-Bourgueil, six générations de Jamet viticulteurs se succèdent ici depuis 1820. Le terroir est composé de sables et de cailloux appelés "graviers", un type de terrain qui se réchauffe très vite et qui donne des vins souples, légers et fruités. Les 22 hectares de vignes sont plantés en Cabernet franc. Le rendement moyen de 55 hectolitres par hectare est volontairement limité pour améliorer la qualité intrinsèque des vins. La récolte mécanique permet de vendanger rapidement avec un optimum de maturité. Les fermentations se déroulent dans une cuverie inox moderne et thermo-régulée offrant des garanties d'hygiène sanitaire irréprochables. Le vin y reste de 3 à 5 mois, puis est ensuite descendu en cave, où il se fera à son rythme dans des tonneaux en bois permettant une parfaite oxygénation. Les vins sont d'une belle couleur rubis brillante, les arômes de framboise sont subtils et complexes, les vins sont élégants et souples, harmonieux et parfaitement équilibrés, des vins nets et francs comme on les aime et qui présentent une belle aptitude au vieillissement.
    Un vignoble de 4,8 ha, planté sur des sols argilo-calcaires et argilo-siliceux avec de vieilles vignes de 30 ans, 80% Merlot et 20% Cabernet franc. Les vins sont élevés dans le respect de la tradition : taille rigoureuse, éclaircissage des grappes, effeuillage, vendanges manuelles de raisins mûrs et sains, cuvaison douce et suffisamment longue et enfin un élevage de 18 à 24 mois. Le domaine vous propose ce Montagne-Saint-Émilion cuvée Prestige 2005, de robe pourpre, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, qui associe charpente et distinction, de belle évolution. Le 2004 est très réussi, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de cuir et de cassis très caractéristiques. Le Montagne-Saint-Émilion cuvée Tradition associe structure et finesse, un vin de couleur grenat, ample et parfumé, corsé, aux tanins bien équilibrés, ferme et persistant.

    Le vignoble de Côte-Rôtie s'étend sur trois communes : Saint-Cyr-sur-Rhône, Ampuis, Tupin-et-Semons, sur la rive droite du Rhône dans le département du Rhône, sur des terrasses granitiques très escarpées couvertes d'une couche silico-calcaire en Côte blonde, d'argile et oxyde de fer en Côte brune. Le climat est continental modéré, sec et chaud l'été, avec des pluies régulières les autres saisons. Environ 200 ha de vignobles en gradins sur des pentes de 40%, et divisé entre : la Côte brune (sol argileux de couleur plus foncée) donnant des vins rouges très fermes de lente évolution et de grande longévité (Vaillères, Côte Rosier, Turque, Pommière, Chevalière, Côte Boudin); la Côte blonde (sol plus léger) donnant des vins plus souples (La Mouline, Châtillonne, Grande Plantée, Grands Cols). Dans ce domaine de 7 ha, on savoure ce très beau Côte-Rôtie (les millésimes 97 et 99 ont reçu une médaille d'Or à Paris), issu de cuvaison longue puis élevé au minimum 15 mois en fûts de chêne, de belle couleur grenat profond, aux connotations d'épices, de fruits rouges mûrs et de violette, très typé, un grand vin très harmonieux, de garde par excellence, qui mérite votre patience.
    Le domaine Aux Moines est situé à La Roche aux Moines, superficie de 8 ha en Chenin et 0.80 ha en Cabernet pour notre Anjou village. Du moyen âge à la révolution ce domaine viticole a appartenu aux moines de Saint-Nicolas d’Angers, puis revendu comme bien national. Il connut divers propriétaires dont M. Benz des automobiles en 1926. Nous en sommes propriétaires depuis 1981, elle ne comptait alors plus que 4 ha de vignes. Nous avons apporté la parcelle que nous possédions sur la Roche aux Moines et nous avons acquis petit à petit d’autres parcelles toujours situées à La Roche aux Moines. Dès 1982 nous avons planté certaines parcelles, en gardant les vieilles vignes, et nous avons toujours pratiqué une culture raisonnée en enherbant tous les rangs de vigne. Nous avons rénové le chai en l’équipant de cuves Inox thermorégulées. Le parc à fûts de 400 litres est renouvelé tous les ans, mais notre objectif est plus de faire ressortir le terroir schisteux et le fruit du Chenin que le bois. C’est Tessa, ma fille, œnologue, qui vinifie seule à la cave dans la continuité de l’esprit maison : un vrai vin au féminin. Le Savennières 2006, au nez subtil, d’une belle persistance aromatique, à dominante de fruits frais (abricot) et d’amande, est un vin d’une belle persistance en finale.

    Historiquement, le nom du Château est celui d'une grande famille écossaise installée en France depuis le Moyen Âge et à Pomerol dès la fin du XVIe siècle. Selon les archives locales, la propriété fut la première autorisée par le Roi à pratiquer la culture de la vigne à Pomerol. Le domaine fut ensuite morcelé sous la Révolution, puis enfin repris par la famille Barreau-Badar en 1925. Le Château se trouve situé au sud-est du très fameux plateau de Pomerol. Les 5 hectares de vignes très anciennes se trouvent plantées sur un prodigieux terroir, un plateau argilo-silicieux. Aujourd'hui c'est Odette Barreau secondée par son fils Jean-Luc qui poursuit l'exploitation du vignoble.
    CHÂTEAU CASTEGENS
    COTES-DE-CASTILLON
    Les origines de la propriété remontent au début du XVe siècle, et le château de Castegens se transmet dans la même famille depuis 1862. Le site est durant l’été le théâtre de la reconstitution à grand spectacle (600 acteurs), de la bataille de Castillon (1453) qui marque la fin de la guerre de cent ans. Le propriétaire actuel, s’attache à maintenir une harmonie entre culture traditionnelle, respectueuse de l’environnement, et vinification moderne. Le Côtes-de-Castillon 2005 (65 % de Merlot, 30 % de Cabernet franc et 5 % de Cabernet-Sauvignon), est d’un beau rouge profond, concentré, ample, velouté et fruité en bouche, avec des tanins souples et bien fermes à la fois. Le 2004, est un vin tout en arômes, bien charnu et gras, au nez intense et complexe, corsé et charpenté, avec des arômes de framboise et de mûre, de très bonne garde. Goûtez aussi, la cuvée La Croix de Castegens 2005, élevage de 12 mois en cuves, de robe grenat soutenu, de bouche corsée, parfumé (framboise mûre), de belle charpente.

    HENRY NATTER
    SANCERRE
    Domaine de 23 ha, où l’on cultive la chaleur humaine avec le même soin que l’on apporte aux vignes, privilégiant la faune et la flore, les “couvant” pour en extraire leur quintessence et les laisser s’exprimer au mieux, au cours d’un élevage parfaitement maîtrisé et traditionnel. Ces propriétaires passionnés ont en effet à cœur de faire découvrir les subtilités de leur environnement, leur terroir et leur travail, afin que chacune de leur bouteille soit une source de convivialité. Leur fille, Mathilde, travaille avec eux, son frère, Auguste, s’occupe plus de la cave. Depuis près de 25 ans, la famille Natter est soutenue par une équipe Hmong – originaire des montagnes du Laos – intégrée à la culture du vin. Elle s’est imprégnée de la relation unique que ces femmes et hommes entretiennent avec le monde végétal. Ensemble, ils s’engagent et participent à la mise en place d’une protection de la biodiversité locale. En 2005, le domaine a remporté le Trophée du Meilleur Très Petit Exportateur, lors du cinquantenaire du club des exportateurs de France. Le Comice régional agricole a décerné à Cécile et Henry le prix d’Honneur pour des «Vignerons atypiques». La famille a à cœur de faire découvrir les subtilités de leur terroir, leur environnement, leur travail afin que leurs bouteilles soient ce lien discret entre la nature et eux-mêmes : source de merveilleuse convivialité. Exceptionnel Sancerre blanc L’Expression de Cécile “L’Essence des Terres Blanches” 2002, un vin de robe d’un jaune brillant, alliant nervosité et gras, au nez envoûtant, fin et persistant, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches, de pomme et de noix, parfait sur un poisson au four. Le Sancerre cuvée François de la Grange 2004 est charmeur, aux arômes intenses, suave, très harmonieux, subtil et puissant à la fois, où s’entremêlent les fruits mûrs et les fleurs fraîches, parfait sur des écrevisses. Suberbe, le Sancerre blanc L’Expression de Cécile “L’Essence des Terres Blanches” 2006 développe ces notes de fumé bien spécifiques, un vin très bien vinifié, de robe brillante et limpide, nez de fougère et d’acacia, d’une jolie rondeur, suave et persistant. Le Sancerre rouge cuvée l’Enchantement 2005 (vinification et élevage en fûts de chêne), aux notes de pruneau et d’humus, très légèrement épicé en bouche comme il se doit, de couleur intense, aux tanins présents et soyeux à la fois, est un grand vin. Leur Sancerre rosé 2007 est toujours le meilleur de l’appellation, d’une grande finesse aromatique, au nez où dominent les fruits frais, la rose et le coing, subtil, d’une grande persistance en bouche avec des nuances de fraise des bois.

    Domaine familial depuis 4 générations. L'exploitation assume la gestion complète de 4 ha de Sauvignon, 4 ha de Pinot noir et 2 ha de Pinot gris. La culture se fait de façon traditionnelle : buttage, débuttage, incorporation de fumier naturel. Le Domaine vous propose de Reuilly Sauvignon blanc 2007, de robe pâle, brillante et limpide, très agréable, qui associe la fraîcheur à l’élégance, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de fleurs blanches comme ce rosé Pinot gris 2007, avec un nez complexe où la mûre s’associe à la framboise, une bouche intense et raffinée à la fois, à ouvrir sur des mets épicés. Le Reuilly Pinot noir est de belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de violette et de mûre.
    Un remarquable propriétaire qui exploite avec son épouse Hélène, et ses enfants Marylise et Vincent, un beau vignoble, patiemment constitué qui compte aujourd'hui 34 hectares dont une dizaine en Premiers Crus auxquels s'ajoutent des hectares en Chablis, Petit Chablis et Grand Cru dont un fantastique Valmur, l'un des plus grands vins de Chablis. Très attaché à la qualité, très méticuleux et travailleur, Gérard Tremblay, de caractère tenace et volontaire vinifie avec toutes les techniques modernes au service de son savoir-faire traditionnel. La force de Gérard Tremblay est d'apporter autant de soins à l'élevage de ses Grands Crus qu'à celui de ses vins de Chablis et plus d'un serait surpris à une dégustation à l'aveugle d'une si belle qualité de vins. Le Petit Chablis est rond, floral, très expansif en arômes primaires, tandis que le Chablis est plus gras, plus ample, persistant et très typé. Le Chablis 1er Cru "Beauroy" est d'une très grande finesse, de belle harmonie, le Chablis 1er Cru "Côte de Léchet" a un nez complexe à dominante de fruits secs et frais, en bouche il est très riche aromatiquement. Le 1er Cru "Montmain" a un nez complexe et fin, il est très long et persistant en bouche. Le Chablis 1er Cru "Fourchaume" est le fleuron de la cave, le nez et la bouche sont charmés par tous ses arômes de miel, de fleurs blanches, d'une très grande persistance et longueur en bouche. Le Chablis Cru "Valmur", régulièrement splendide, a un nez très typé associant puissance et distinction, en bouche il est gras et suave, avec des arômes doux de miel, beaucoup de longueur et de persistance en bouche.

    Le vignoble de 28 hectares est situé autour du château et bénéficie d¹une exposition plein sud. Les vignes très anciennes, certaines ont 40 ans sont plantées sur des coteaux qui surplombent la Garonne, dans un terroir argilo-calcaire. L'encépagement est classique de l'appellation : 80% Sémillon et 20% Sauvignon. La propriété se situe à côté de la magnifique église romane du XIIe siècle de Loupiac. Le climat est idéal, avec ses brumes matinales et ses après-midi ensoleillés de l'automne, cela permet le développement du Botrytis Cinéréa. Dès qu'il fait son apparition, les vendanges sont faites dans la plus pure tradition : le raisin est cueilli exclusivement à la main, par tries successives, du début octobre jusqu'à la mi novembre. La vinification associant le savoir faire de 4 générations aux techniques modernes, produit un vin fin et très élégant, d'une belle couleur dorée, onctueux et très fruité avec des arômes complexes d'acacia et de pain grillé, de bouche suave, d'une grande fraîcheur, un vin d'excellente évolution qui bénéficie de deux années de vieillissement avant sa mise en bouteille. Ces vins frais et délicats, sont très bons à l'apéritif. Ils laissent la bouche fraîche pour déguster d'autres vins. Ils sont parfaits sur un foie gras, une volaille, une viande blanche, les fromages et les desserts aux fruits.

    Il est vraisemblable que le vignoble du Château du Juge ait été apprécié pour ses qualités dès le début de l’ère chrétienne. Le domaine du Juge voit le jour à la fin du XIXème siècle, grâce à Camille Mathelot, co-fondateur de l’école de viticulture de Cadillac. C’est un esprit brillant et un viticulteur qui doit sa renommée à son Cru Quinette. Dès 1880, il décide de diversifier sa production et agrandit sa propriété à 30 hectares d’un seul tenant, sur lesquels il édifie le château actuel dix ans plus tard. Il obtient sa première médaille d’or au Concours Agricole de Paris en 1898, et construit le chai en 1907, le dotant d’équipements modernes. Il a laissé en héritage son domaine, mais également son savoir-faire et son goût pour l’innovation. Les vins du domaine tendent à mieux s’exprimer après quelques années, et une décantation lors du service. Vinifiés avec un grand respect du fruit, leur texture veloutée leur confère une souplesse remarquable dans leur prime jeunesse. Leur fraîcheur aromatique et la granulosité délicate des tanins leur permet d’être gardés une quinzaine d’années. Découvrez cet excellent Cadillac 2006, un vin fin et savoureux, ample et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pain grillé et de petits fruits macérés.
    Le domaine s’étend sur 14 ha, offrant une diversité de 14 appellations de Marsannay, Porte-d’Or de la Côte-de-Nuits, à Pommard, en Côte-de-Beaune. Cyril Audoin, 29 ans, représente la cinquième génération de vignerons. Mais, si le domaine atteint aujourd’hui 14 ha, la superficie de la propriété, au début des années 1900, était limitée à seulement 4 ha. Le vignoble fut maintenu grâce à la persévérance de Marie Ragonneau, l’arrière-grand–mère de Cyril, une femme forte qui a su seule conserver et entretenir le vignoble, travaillant elle-même avec son cheval et son pulvérisateur à dos. Pour lui rendre hommage, Cyril a d'ailleurs créé la cuvée Marie Ragonneau sur l’appellation Marsannay. Charles Audoin, son père, connaît chaque parcelle, chaque cep et c’est ce respect de la vigne dans son environnement qui aura guidé ses décisions pendant ces quarante dernières années, l’objectif étant de permettre à ce merveilleux cépage, le Pinot noir, installé sur des sols argilo-calcaires si variés, d’exprimer toutes les potentialités avec authenticité de ces beaux terroirs. Le mot est prononcé “terroir”. Cyril a emboîté le pas. Dans sa recherche de qualité optimale, de typicité de chaque terroir, il a fait également le choix de vinifier séparément en appellation Marsannay différents lieux-dits dignes d’en exprimer une typicité, un caractère particulier. Un gros travail quand on sait que la plus petite cuvée Marsannay, La Charme aux Prêtres, ne dépasse pas 600 bouteilles ! Marsannay attend toujours l’attribution d’une classification en Premier Cru pour ses excellents lieux-dits situés en milieu de coteaux, Marsannay les Favières, les Clos du Roy, Les Longeroies, Charmes au Prêtres, Au Champ Salomon… en sont les meilleurs représentants. “Là où l’harmonie, la complexité, l’élégance doivent caractériser un grand vin de Bourgogne, poursuit Cyril Audoin, laissons la nature accomplir ses prodiges en l’accompagnant et non en essayant de la remplacer. Je ne comprends pas les besoins d’une extraction très poussée. Faire confiance au millésime, garder un savoir-faire ancestral, respectant ce que nous ont apporté les générations précédentes, transmettre et parfaire nos connaissances, pas d’innovation irraisonnée ! Nous sommes résolument fidèles à des pratiques simples : vendanger à maturité une récolte saine, sans surcharge, prendre soin des raisins récoltés manuellement, triés sur table pour parfaire la qualité. La macération et les cuvaisons effectuées en fonction du millésime durant 14 à 18 jours, un élevage en fûts en cave où les vins s’épanouiront à leur rythme, une mise en bouteilles si possible sans collage ni filtration au moment où le vin est prêt et non quand “le marché” le demande.” Très beau Marsannay Clos du Roy rouge 2006, au nez de fruits mûrs et d’humus, riche et complexe, tout en bouche, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés, très prometteur.Le 2005, coloré, corsé, aux notes de fruits rouges mûrs et d’épices, dense en bouche, bien structuré, généreux, de charpente fine et riche à la fois, est de très bonne garde.Le 2002, intense au nez comme en bouche, riche en couleur comme en arômes (fruits à noyau, réglisse), et commence à s’ouvrir. Beau Marsannay Les Favières, tout en bouche, bien parfumé (griotte, cannelle), aux tanins très équilibrés, à la fois puissant et souple, d’une belle finale, d’excellente garde. À leurs côtés, le Marsannay Les Longeroies 2005, de bouche puissante, au nez subtil où dominent les sous-bois.Très séduisant Marsannay blanc Au Champs Salomon 2006, avec ces arômes de fleur d’acacia et de tilleul, associant structure et finesse, tout en harmonie, de bouche persistante comme l’excellent Marsannay rosé.

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu