Avertir le modérateur

  • Les 4 Saint-Nicolas-de-Bourgueil de l'année

     

    Domaine DRUSSÉ

    Domaine DRUSSÉ

    (SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL)
    Nathalie et David Drussé
    1, impasse de la Villatte
    37140 Saint-Nicolas-de-Bourgueil
    Téléphone :02 47 97 98 24
    Télécopie : 02 47 97 62 89
    Email : drusse@wanadoo.fr
    Site : www.drusse-vindeloire.com

    Un domaine de 19 ha. Ces jeunes viticulteurs ont été récompensés en 2005 par le prix Départemental de la Dynamique Agricole. Beaucoup aimé leur Saint-Nicolas-de-Bourgueil Les Graviers 2009, au nez de mûre, ample, bien corsé et souple à la fois, aux tanins harmonieux, intense au palais. Le Saint-Nicolas-de-Bourgueil Vieilles vignes 2008, médaille de Bronze à Paris, est typé, de robe pourpre, au nez puissant et persistant dominé par la fraise des bois mûre, de bouche ferme. Leur Bourgueil Le Roy de Restigné 2009, de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie ampleur et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d'excellente évolution, très abordable comme le Saint-Nicolas-de-Bourgueil rosé 2009, de belle teinte, épicé, charmeur, sec et rond à la fois.

    Vignoble de la JARNOTERIE

    Vignoble de la JARNOTERIE

    (SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL)
    Didier et Carine Rezé
    RN 13
    37140 Saint-Nicolas-de-Bourgueil
    Téléphone :02 47 97 75 49
    Télécopie : 02 47 97 79 98
    Email : mabileau.reze@wanadoo.fr
    Site : www.mabileau-reze.com

    Un vignoble de 25 ha, sur des sols silico-argileux. Beau Saint-Nicolas-de-Bourgueil rouge MR 2009, élevé 3 à 4 mois en fûts de châtaignier, bien classique, riche en couleur, qui sent bon les fruits mûrs à noyau et les sous-bois, un vin très équilibré, aux tanins soyeux. Le Saint-Nicolas-de-Bourgueil cuvée Concerto 2008, vignes de plus de 60 ans, vendanges manuelles, élevage 6 à 8 mois en fûts de châtaignier, provenant d'un terroir de sable sur argile et calcaire, issu de très vieilles vignes est toujours très typé, aux tanins soyeux, aux notes de cassis mûr et de groseille, séduisant par sa souplesse et son fruité, tout en bouche, parfait sur du jambon fumé. La cuvée Improvisation 2008, issue de vignes de 40 à 60 ans (élevage en fûts de châtaignier et fûts de chêne), associe puissance et finesse au palais, avec des arômes de framboise, de groseille et de mûre, un vin corsé, riche. Joli rosé 2010, issu de saignée du Cabernet franc, qui fleure l'abricot sec, un vin nerveux, parfait avec une terrine de foies de volaille.

    Clos des QUARTERONS

    Clos des QUARTERONS

    (SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL)
    Thierry Amirault
    46, rue Saint Vincent
    37140 Saint-Nicolas-de-Bourgueil
    Téléphone :02 47 97 75 25
    Télécopie : 02 47 97 97 97
    Email : amirault.thierry@wanadoo.fr

    Une propriété de 27 ha exposée au sud en pente douce, 5e génération. On est bien au sommet avec ce Saint-Nicolas-de-Bourgueil Clos des Quarterons Vieilles Vignes 2008, issu de Vignes de plus de 30 ans et d'un élevage de 12 mois en fûts sur lies fines, de robe rubis profond, d'une jolie concentration aromatique avec des nuances persistantes de violette et de framboise cuite, un vin gras, épicé, tout en bouche. Remarquable Saint-Nicolas-de-Bourgueil Les Quarterons 2009, dans la lignée du 2007, Lys d'Or au Concours interloire 2008, issu pour 90% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon, élevage en cuve sur lies fines, un vin aux tanins soyeux, charnu et gras, au fruité délicat, très élégant, un vin de charme qui sera apprécié sur les viandes grillées et les fromages de caractère. Goûtez Les Quarterons blanc, dont l'originalité vient du cépage Chenin sur terroir de graviers profonds, un terroir précoce pour la vigne, élevage 6 à 8 mois en fûts sur lies, de robe bouton d'Or, un vin d'une belle acidité, au nez de sureau et d'acacia, associés à des notes d'agrumes, parfaitement équilibré entre le gras et la fraîcheur.

    Clos du VIGNEAU

    Clos du VIGNEAU

    (SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL)
    Anselme Jamet et Fils
    Le Clos du Vigneau - BP 6
    37140 Saint-Nicolas-de-Bourgueil
    Téléphone :02 47 97 75 10 et 02 47 97 92 28
    Télécopie : 02 47 97 98 98
    Email : closduvigneau@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/closduvigneau

    Six générations de viticulteurs se succèdent ici depuis 1820. Le terroir est composé de sables et de cailloux appelés “graviers”, un type de terrain qui se réchauffe très vite. Les 22 ha de vignes sont plantés en Cabernet franc, rendement moyen de 55 hl/ha volontairement limité. Les fermentations se déroulent dans une cuverie Inox thermo-régulée offrant des garanties d'hygiène sanitaire irréprochables. Le vin y reste de 3 à 5 mois, puis est descendu en cave, où il se fera à son rythme dans des tonneaux en bois permettant une parfaite oxygénation. Superbe Saint-Nicolas-de-Bourgueil rouge Les Dames du Temps Jadis 2008, Cabernet franc issu de vignes de 60 à 80 ans, élevé en fûts de chêne 9 mois, charnu et typé, avec des notes de groseille surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme en bouche, ample et parfumé. Excellent Saint-Nicolas-de-Bourgueil d'Or Ange 2009, sol de graviers, vieilles vignes de 35 ans, vendanges manuelles, généreux, ferme, à dominante de pruneau et de cannelle, de bouche fondue mais puissante. S'il en reste, procurez-vous le 2006, un vin riche, aux tanins soyeux, tout en finesse aromatique, dense et souple à la fois, de bonne garde, parfait sur un chou farci. Le Saint-Nicolas-de-Bourgueil Clos du Vigneau 2008, pur Cabernet franc issu de sols de sable et de graviers, est tout en bouche, de robe rouge rubis franc.

  • Mes 10 coups de cœur de la semaine

    Mes 10 coups de cœur de la semaine

    CHATEAU REDORTIER
    BEAUMES-DE-VENISE
    Château Redortier, site historique renommé, compte 35 hectares d’un seul tenant particulièrement bien situés face aux prestigieuses Dentelles de Montmirail. Le Domaine s’étend sur l’aire d’appellation Beaumes-de-Venise et Gigondas, et produit aussi du Côtes-du-Ventoux et du Vin de Pays de Vaucluse. Son terroir est exceptionnel, outre un paysage d’une beauté à couper le souffle, les vignes s’étagent à plus de 400 mètres d’altitude, sur des coteaux exposés plein sud, bénéficiant d’un sol argilo-calcaire et de la sécheresse estivale. L’exploitation est familiale, Sabine et isabelle apportent tous leurs soins aux vins, sans négliger les conseils avertis d’Etienne et Chantal qui créèrent le domaine en 1956. La culture des vignes est menée de façon raisonnée, dans un souci constant de l’environnement. les rendements sont volontairement limités aux alentours de 30 hl/ hectare ; gage de qualité. Les vendanges se font à la main, ce qui permet un tri rigoureux des raisins dès la cueillette. La vinification est traditionnelle ; pressurage léger, températures contrôlées et maîtrisées tout au long des fermentations. Les rouges passeront deux hivers en cuve avant leur mise en bouteilles. Les vins ne séjournent pas en bois, la qualité de leur terroir leur confère un caractère boisé naturel. Les vins Château Redortier sont présents sur les cinq continents ainsi que sur les meilleures tables. La cave est ouverte tous les jours sans exception, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Nous disposons d’un caveau secondaire dans le village même de Suzette, ouvert d’avril à octobre, « La Grange de Château Redortier ».

    EARL MAISON ZOELLER
    GEWURZTRAMINER
    Comme en témoigne le pressoir datant du XVIIe siècle, la famille perpétue depuis plus de huit générations la tradition vinicole. Aujourd’hui, ce savoir-faire ancestral s’allie aux méthodes modernes pour permettre d’élaborer des vins respectant les règles d’hygiène et de qualité tout en conservant leur naturel et surtout leur authenticité. Le Gewurztraminer Les Orchidées 2005, typé, de bouche parfumée et onctueuse, aux notes de fumé avec une pointe d’épices, est un vin très représentatif de ce millésime, équilibré et harmonieux. Le Pinot gris Les Orchidées 2005, au nez subtil, d’une belle persistance aromatique, avec des nuances marquées de fruits secs, de bouche nerveuse et dense à la fois, est à ouvrir sur une langouste. Le Gewurztraminer cuvée Réservée 2006 associe finesse et structure, légèrement épicé, de bouche puissante, sec et suave à la fois, très réussi. Remarquable Pinot gris Vendanges Tardives 2003, un vin complexe, fin et mûr à la fois, tout en subtilité aromatique, avec cette nuance de fruits confits bien persistante, d’une grande onctuosité. Excellent Pinot noir La Saignée 2006, un vin de bouche souple mais bien corsée, coloré et parfumé (mûre). La Maison vous propose également un Pinot blanc cuvée Réservée 2006 et ce joli Crémant d’Alsace, bouqueté, aux notes fruitées de coing, de mousse franche et crémeuse, idéal sur une tarte aux mirabelles.

    CHATEAU PONT LES MOINES
    PREMIERES COTES-DE-BLAYE
    Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois. Cela donne ce Premières-Côtes-de-Blaye rouge 2007, une réussite, de robe intense, au nez persistant, corsé et dense, très équilibré en bouche. Le 2006, de couleur intense, au nez de fruits noirs (cassis, mûre), avec des tanins très équilibrés, est un vin qui poursuit son évolution. Très joli Bordeaux blanc Sauvignon Château Pont les Moines 2009, aux arômes floraux et fruités, harmonieux, subtil et puissant à la fois, bien représentatif de ce grand millésime. Découvrez également les vins de leur autre propriété, le Château Bran de Compostelle. Le Bordeaux Supérieur cuvée Louisa 2008, élevé en fûts de chêne 12 mois, dont 1/3 de barriques neuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue (vignes de 25 ans en moyenne, 65% Merlot et 35% Cabernet-Sauvignon, sur sol argilo-calcaire) est charnu, épicé, aux tanins concentrés, tout en bouche, avec des nuances de mûre et de fumé, de très bonne évolution. Le 2007, charpenté mais très élégant, de robe intense, aux nuances de vanille et de cassis, est bien corsé, concentré au nez comme en bouche, très équilibré. Le 2006 est savoureux, de très bonne base tannique, gras, très équilibré, riche et charnu, au nez dominé par le cassis mûr et le fumé. Le rapport qualité-prix-plaisir évite toute hésitation.
    Le Domaine des Trottières créé au tout début du siècle dernier, exploite 102 ha de vignes en AOC, dont 16 ha d’une acquisition récente : le Domaine du Regain. Propriété de la famille Lamotte depuis 1985, le vignoble fait l’objet d’une remise en état, avec un développement des cépages Cabernet et Chenin. Un chai fonctionnel a été construit en 1990. Le domaine produit 9 appellations : Anjou rouge, Anjou-Villages, Rosé de Loire, Rosé d’Anjou, Cabernet d’Anjou, Coteaux-du-Layon, Bonnezeaux, Anjou blanc, Crémant de Loire. Le domaine vous propose l’Anjou rouge 2009, un vin à la robe rubis, au parfum de framboise et de cassis, avec une charpente harmonieuse de jeunesse et de légèreté, tout comme l’Anjou-Villages 2009. L’Anjou blanc 2009 est un vin sec aux arômes de pommes et d’agrumes, trop méconnu et qui peut réserver de belles surprises en vieillissant. Le Cabernet-d’Anjou 2009 est un vin aux arômes de petits fruits rouges et de menthol, la bouche est vive et onctueuse à la fois. Le Rosé de Loire sec 2009 vous accompagnera lors de vos repas d’été avec sa fraîche vivacité gouleyante et son fruité incomparable.

    Le raisin sauvage était déjà consommé dans la région voici plus de 10 000 ans. Le vin, lui, ne fit son apparition qu’au 7e siècle avant J.C., il était fourni par les marchands étrusques. Un siècle avant notre ère, la culture de la vigne existait sur le domaine du Château Mourviels , qui aurait appartenu à un romain dénommé Festus. Au Moyen-âge, la propriété et le vignoble dépendaient, avec un groupe de fermes voisines, du prieuré de Saint Sernin tout proche. Durant le XXe siècle, le domaine est transmis de génération en génération et c’est actuellement la troisième génération de vignerons qui est aux commandes. Tous œuvreront pour la qualité la plus parfaite, jusqu’au Château Mourviels d’aujourd’hui, l’un des fleurons de l’A.O.C. Cabardès. Le vignoble de 10 ha, se situe sur des coteaux constitués de cailloux calcaires blancs et d’argiles marneuses, orientés au midi. La conduite du domaine se fait suivant des techniques douces, n’autorisant les traitements et engrais chimiques qu’en cas de nécessité. Cela donne ce très bon Cabardès 2006 (40 % Cabernet-Sauvignon, 30 % Grenache, 20 % Merlot, 10 % Syrah), pas d’intervention mécanique après éraflage, pigeage manuel (aucun remontage ni délestage), vieillissement minimum 1 an en cuve sur lies fines avec bâtonnages. Le vin est réussi, alliant finesse et charpente, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche épicée et ample.
    DOMAINE L'ENTRE DEUX MONDES
    BORDEAUX SUPERIEUR
    Le choix de la culture biologique était évident pour ce vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999, il s'est lancé dans l’aventure viticole en 2004 avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%). Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques... Tout explique ce très joli Bordeaux Supérieur 2005 (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon, issu d’un élevage mesuré en barriques, au nez intense et subtil où dominent les fruits mûrs et les épices, harmonieux. La Cuvée des Mille et une Nuits 2005, pur Cabernet-Sauvignon, est un excellent vin, plein, généreux, bien charpenté, aux tanins très équilibrés, avec des notes de fraise et de cassis très mûrs. C’est bon, c’est bien, et l’on n’hésite donc pas.
    C'est en 1838 sous Louis Philippe, que Pascal DARTIGALONGUE originaire de Saint Lannes près de Madiran s'installa à Nogaro dans le Gers et fonda sa Maison de négoce d'Armagnac qui est encore la notre. En 1969, Pierre Dartigalongue installa sa distillerie à Salles d'Armagnac. Depuis, cinq générations se sont succédées pour assurer et pérenniser «la plus ancienne maison de l’Armagnac». Producteur, distillateur et éleveur, installé dans la région des meilleurs crus de cette eau de vie sept fois centenaire, Dartigalongue est spécialisé dans les très vieux Bas Armagnacs, produits sélectionnés et élevés suivant la tradition ancestrale. Elle offre cette Eau de Vie unique, déclinée en génériques ou en millésimes, dans des présentations luxueuses et personnalisées. La maison détient dans ses vieux chais originels une gamme très importante de vieux Armagnacs Millésimés, vieillissant et se bonifiant dans des fûts en chêne du pays sous le contrôle permanent du maître de chai qui en surveille l’évolution et procède aux diverses manipulations de transvasement et aération . Par ailleurs, à la suite de minutieuses recherches et dégustations, certains millésimes sont assemblés afin de créer des «cuvées spéciales» donnant naissance à des assemblages traditionnels tels V.S.O.P., HORS D’AGE, ou encore à des « 15 ANS d’AGE », » 25 ANS »…, c’est ainsi que pour fêter le 170ème anniversaire de la création de la maison un assemblage exceptionnel de 70% de 1974 et de 30% de 1976, a été réalisé sous la dénomination Cuvée Louis-Philippe 42 %, 70 cl. (Carafe) (roi des Français en 1838). Remarquable Bas-Armagnac cuvée Louis-Philippe (70% de 1974 et 30% de 1976), aux nuances de rancio et d’épices, très floral, à la fois sec et suave, très persistant au palais. Découvrez également ce Bas-Armagnac de 25 ans, assemblage de plusieurs Armagnac dont le plus jeune a au minimum 25 ans, racé, avec ces connotations de figue sèche et de cacao, légèrement fumées, d’une grande onctuosité en bouche, très parfumé (noix, pruneau), d’une longue finale.
    Au 17e siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. François de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeunesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la curiosité. L’histoire contemporaine du Château Le Souley Sainte Croix, se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959 alors que le domaine est à l’abandon, son vignoble vendu à l’arrachage, Denise et Paul Riffaud l’achètent et décident de lui rendre son lustre d’antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environ de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérité, mais également des moments d’oubli. Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud toute entière, a consacré son temps, les revenus de la propriété et surtout sa passion inébranlable, pour tout d’abord faire renaître, puis protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté le vignoble sur un territoire de 25 ha. Aujourd’hui, Paul et Denise sont décédés, mais le vignoble constitue un lien puissant entre tous ; Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric le fils aîné occupe les fonction de maître de chai, Vincent, le cadet a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, Jean-Baptiste le petit dernier règne en maître sur les vignes. Vous retrouverez cette osmose familiale dans leurs vins. Le 2004, millésimes longtemps boudé, s’ouvre délicieusement, il est suave, charmeur il a la fraîcheur d’un verger avec ses senteurs de fruits mûris par la douceur d’un automne miraculeux. 2005 : riche en parfums comme en degrés, les cabernets étaient d’une rare maturité, millésime exceptionnel, comme on souhaiterait que la nature nous l’offre éternellement. 2006 : qualifié de classique et bien équilibré, séduira à la dégustation, c’est un charmeur, élégant. 2007 : sauvé par un mois de septembre exceptionnel, excellente découverte que ce millésime. Le Souley frappe à votre porte. Ouvrez la toute grande et laissez le entrer, il vous perlera de sa vigne et de son vin. Ne niez pas que le vin est le produit d’une plante magique, connue des hommes depuis la plus haute antiquité, renfermant des substances aux vertus inconnues. Nous ne sommes que vignerons, nous ne savons que soigner vigne et vin.

    CHATEAU DES MAILLES
    SAINTE-CROIX-DU-MONT
    Le château appartient à la famille Larrieu depuis 1734, il est situé sur un coteau argilo-calcaire faisant face à la Garonne, et reposant sur d’énormes bancs d’huîtres fossiles. Bénéficiant ainsi d'une exposition plein sud, le vignoble s'étend sur une superficie de 28 hectares dont 23 sont consacrés aux vignes blanches et 5 aux vignes rouges. Le Sainte-Croix-du-Mont 2005 est de belle robe dorée, avec des arômes de fleurs blanches et de miel, une bouche onctueuse à la finale vive et dense, typé et riche, très parfumé, très persistant, qui associe finesse et richesse aromatique. Le 2003 est tout en subtilité d’arômes (fruits cuits, aubépine), d’une douce onctuosité, un vin à découvrir à l’apéritif ou sur un dessert, très abordable. Le 2002 est un vin persistant, aux nuances aromatiques complexes (rose, acacia, miel...), très équilibré, fondu en bouche, de belle garde comme ce remarquable 2001, onctueux à souhait, au nez complexe et puissant dominé par des notes de miel et d’abricot confit. Superbe cuvée Laurence 2005, de couleur dorée, au nez dominé par les fruits mûrs (poire) et les petits fruits secs, légèrement miellé, tout en suavité et finesse, de belle garde. Pour le plaisir, cette superbe cuvée Laurence 98, au nez riche dominé par des notes de fruits macérés, qui commence à se goûter parfaitement.

    Issu d’une lignée de vignerons champenois, Vincent Caillez succède à son père Daniel en 2003. Le vignoble, situé au cœur de la vallée de la Marne, s’étend sur 5,60 ha de coteaux. Soucieux de l’environnement, Vincent Caillez pratique la culture raisonnée, gage d’un raisin d’une grande qualité. La vinification s’effectue dans le plus grand respect de la tradition champenoise. Le Champagne cuvée Héritage, assemblage à parts égales des trois cépages champenois, vinifié en fûts de chêne, vieillissement pendant 3 ans en cave, mêle saveur et distinction, de mousse légère et persistante, avec des notes de pain grillé, de pêche et de noix, une cuvée charpentée, harmonieuse en bouche, à déboucher sur une cuisine raffinée. La cuvée Adiana brut rosé (également disponible en magnums en quantité limitée) est très charmeur, de jolie robe, tout en charpente, aux arômes subtils où dominent les fruits rouges et la violette, de bouche fruitée, très agréable sur un foie gras mi-cuit ou un plat épicé. Excellent Champagne brut cuvée Référence, floral, bien élaboré, aux notes discrètes de noix et de rose, riche et complexe, un vin tout en arômes. Joli brut Tradition (100 % Pinot meunier), classique et dense, bien marqué par son cépage qui lui donne cette présence parfumée en bouche et une originalité certaine.

  • Les deux Cassis de référence


    Château de FONTCREUSE

    Château de FONTCREUSE

    (CASSIS)
    J.F Brando SA
    Route Pierre Imbert
    13260 Cassis
    Téléphone :04 42 01 71 09
    Télécopie : 04 42 01 32 64
    Email : fontcreuse@wanadoo.fr
    Site : www.fontcresue.com

    Au sommet. Le Domaine s'étend sur 28 ha sur des terrains argileux calcaires caillouteux du crétacé exposés nord-est nord-ouest. La culture de la vigne est traditionnelle : travail du sol, ébourgeonnage au printemps et vendanges en vert en juillet afin de maîtriser les rendements qui dépassent très rarement les 40 hl/ha pour les blancs et 30 hl/ha pour les rouges. Vendanges manuelles. Superbe Cassis blanc 2009 (60% Marsanne, 15% Clairette et 25% Ugni), très élégant, aux notes caractéristiques de noisette, un vin de belle robe, ferme et suave en bouche, très persistant, tout en harmonie, d'une jolie finesse, tout en distinction et richesse à la fois. Le 2008, où s'entremêlent des notes d'amande, de fruits mûrs et de bruyère, d'une jolie rondeur en bouche, à dominante d'élégance et de fruité, est un vin d'une belle élégance et d'une grande richesse aromatique au palais.


    Domaine SAINT-LOUIS

    Domaine SAINT-LOUIS

    (CASSIS)
    Laurent Jayne

    13260 Cassis
    Téléphone :04 42 01 30 31
    Email : domainesaintlouis@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainesaintlouis
    Site : domainesaintlouis@wanadoo.fr

    Domaine familial depuis 1893. Laurent Jayne prend la suite de son grand-père en 1996, et perpétue le travail ancestral en privilégiant les méthodes naturelles et raisonnées, et des rendements volontairement limités. Pas moins de 9 cépages pour ce vignoble de 8 ha, dont le Pascal blanc (vieille variété provençale) qui ne subsiste que sur ce domaine. Beau Cassis cuvée Fonfon blanc 2009 (surnom du grand-père), (60% Clairette, 30% Marsanne et 10% Bourboulenc), de robe jaune clair, avec des notes de petits fruits secs et de tilleul, associant souplesse et vivacité, un vin subtil au nez comme en bouche (noix fraîche, poire...), d'une grande persistance aromatique. Le rosé 2009, de robe délicate, un vin souple, frais, puissant au palais, parfumé, sec et suave à la fois. De belle garde, le Cassis rouge Les Oratoires de Saint-Louis 2007, au nez puissant où se mêlent les épices et les fruits rouges, ample et solide, riche en couleur comme en structure, très équilibré comme le Cassis rouge Grande garde 2008, généreux et persistant, à déboucher sur un gibier à plume, notamment.
  • Beaujolais : des grands vins, il y en a !


    Domaine CRÊT des GARANCHES

    Domaine CRÊT des GARANCHES

    (BROUILLY)
    Sylvie Dufaitre-Genin

    69460 Odenas
    Téléphone :04 74 03 41 46
    Télécopie : 04 74 03 51 65
    Email : sylvie.dufaitre-genin@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/cretdesgaranches
    Site : www.cretdesgaranches.fr

    Une exploitation familiale de 9,60 ha, située au cœur du cru BrouillyTerroir à dominante granitique, allié au cépage Gamay noir à jus blanc confèrent à ce vin sa finesse. Beau Brouilly 2009, provenant de vignes de 40 ans et de vendanges manuelles et d'un élevage de 7 mois en cuves, de robe brillante, est un vin réussi et charnu, intense et subtil, épicé, un vin qui emplit bien la bouche, de bonne garde. Excellent Côte-de-Brouilly 2008, fort bien élevé également plusieurs mois en fûts de chênetypé, un vin puissant mais tout en élégance, parfumé en bouche, où dominent des notes de groseille et de bruyère, aux tanins bien soyeux et très équilibrés, d'excellente évolution comme en atteste le 2006, au nezcomplexe (cassis mûr, fraise des bois, violette). Le Brouilly 2009 Sélection du Tastevinage d'Automne 2010, au nez dominé par la fraise et la mûre, est riche, structuré, d'une jolie finale, un vin classique, aux tanins mûrs mais bien présents.

    Alain MICHAUD

    Alain MICHAUD

    (BROUILLY)
    Alain Michaud
    Beauvoir cidex 1145
    69220 Saint-Lager
    Téléphone :04 74 66 84 29
    Télécopie : 04 74 66 71 91
    Email : alain.michaud17@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/alainmichaud
    Site : www.alain-michaud.fr

    Toujours au sommet. Une propriété créée en 1910 par le grand-père. Alain Michaud représente la troisième génération de vignerons, bientôt secondé par la 4e avec Dorian. Le domaine compte 13 ha dont 9 en appellation Brouilly, constitué pour 70 % par desvignes de plus de 50 ans. Vous aimerez comme nous leur Brouilly 2009, typé, d'une bellecouleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, puissant en bouche. Le 2008, ample et savoureux, au nez subtil de fruits à noyau, mêle finesse et structure. LeMorgon 2009 (2,50 ha, vignes anciennes de 45 ans sur les coteaux) est racé, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), puissant au nez comme en bouche, savoureux, aux tanins fermes et soyeux à la fois, très persistant et d'excellente évolution. Le Beaujolais rosé est gourmand et fruité, un vin qui fleure l'abricot sec, parfait avec une terrine de foies de volaille. Goûtez “La Gamaysienne”, un étonnant pétillant rouge léger à faible taux d'alcool, très fruité, qu'ils élaborent eux-mêmes dans leur chai. Un vin qui est le fruit d'un travail méticuleux, la prise de mousse étant réalisée en bouteilles avec undégorgement traditionnel, un produit idéal à l'apéritif ou sur un dessert.

    Domaine CHAMPAGNON

    Domaine CHAMPAGNON

    (CHENAS)

    Les Brureaux
    69840 Chénas
    Téléphone :03 85 36 71 32
    Télécopie : 03 85 36 72 00
    Email : earl.champagnon@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainechampagnon

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Domaine familial dirigé par les deux frères, Patrick et Jean-Yves qui représentent la troisième génération. Le domaine compte 16 ha, la récolte se fait manuellement et la vinification de façon traditionnelle. Beau Moulin-à-Vent 2009, riche, de belle teinte grenat, dense au nez comme en bouche, au nez puissant et persistant dominé par la fraise des bois mûre et de pruneau, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeuxharmonieux, classique de ce beau millésime, d'excellente évolution. Dans la lignée, le Chénas 2009, issu d'une vinification traditionnelle de 6 à 8 jours (élevage en foudres de bois), séducteur et puissant, d'un beau rouge pourpre, qui présente au nez des arômes de myrtille, de cassis, de prune, de bouche ample, de garde.

    Domaine de la COMBE AU LOUP

    Domaine de la COMBE AU LOUP

    (CHIROUBLES)
    Earl Méziat Père et Fils
    Au Bourg
    69115 Chiroubles
    Téléphone :04 74 04 24 02
    Télécopie : 04 74 69 14 07
    Email : david.meziat@meziat.com
    Site : www.meziat.com

    Un domaine de 14 ha, où les vins sont issus pour majorité de très vieilles vignes (plus de 40 ans) plantées sur des coteaux granitiques, ce qui leur donne un goût de terroir caractéristique. On travaille ici en famille puisque le fils David et son épouse, Nathalie, sont également présents sur la propriété, et l'on s'attache à une viticulture raisonnée et des techniques de culture respectueuses de l'environnement et de l'écosystème. Superbe Morgon 2008, de très belle robe d'un grenat profond, auxarômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, un vin ample, chaleureux, avec des nuances de mûre et de poivre au palais, de bouche à la fois puissante et ronde. Savoureux Chiroubles 2009, très parfumé (cerise, fraise), gourmand et longen bouche avec une finale de fruits rouges frais, une réussite. Le Régnié 2009 est un vin de bouche puissante, alliant souplesse et structure, aux nuances de fruits noirs et d'épices, charnu et bien classique. Goûtez leur Beaujolais-Village 2009,souple et corsé à la fois.

    Château du CHATELARD

    Château du CHATELARD

    (FLEURIE)
    Isabelle et Sylvain Rosier

    69220 Lancié
    Téléphone :04 74 04 12 99
    Télécopie : 04 74 69 86 17
    Email : vinduchato@aol.com
    Site : www.vins-du-beaujolais.com/chateauduchatelard

    Un domaine de 22 ha. Trois mots clés pour ce couple de vignerons : exigence, passion, patience. Remarquable Fleurie Les Vieux Granits 2009 (vignes de 30 à 75 ans et élevage sur lies de 8 mois), une cuvée vieillie en fûts de chêne, non filtré, très aromatique, avec ces notes subtiles et intenses d'humus, de petits fruits rouges surmûris et d'épices, de jolie robe rubis, un vin qui s'exprime parfaitement avec un lapin en sauce, par exemple. Beau Moulin-à-Vent cuvée Terre de Lumière 2009, dense, au bouquetsubtil et ample (violette, pruneau), un vin de bouche très équilibrée et persistante, bien typé, de robe pourpre, d'excellentegarde. Le Morgon cuvée Les Roches 2009, issu de vignes de 52 ans et d'une longue vinification (21 jours), est un vin charnu, puissant et complexe, épicé, un vin qui emplit bien la bouche, de bonne garde. Goûtez le Beaujolais-Villages cuvée Vieillesvignes (des vignes agées jusqu'à 85 ans pour certaines, double tri sélectif, encuvage réalisé manuellement pour unevinification en grappes entières), au nez puissant de framboise, de charpente à la fois puissante et souple.

    Cédric CHIGNARD

    Cédric CHIGNARD

    (FLEURIE)

    Le Point du Jour
    69820 Fleurie
    Téléphone :04 74 04 11 87
    Télécopie : 04 74 69 81 97
    Email : domaine.chignard@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainechignard

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une belle exploitation familiale et traditionnelle qui s'étend sur 8 ha, (vendanges à la main, 6 à 8 jours de cuvaison…). Depuis le millésime 2007 c'est le fils de Michel, Cédric, qui prend la responsabilité du domaine (4e génération). Superbe Fleurie Les Moriers 2008, qui doit sa notoriété séculaire à un sol privilégié, issu du granite où il prolonge ses racines, un vin typé, aux arômes de fruits macérés, de cuir et d'épices, riche, de belle teinte grenat, dense au nez comme en bouche, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux, d'excellente évolution, très représentatif des belles réussites de l'appellation dans ce millésime. La cuvée Spéciale Vieilles Vignes 2007, de couleur rubis intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et fraise des bois, concentré, alliant couleur et matière, d'une jolie finale épicée, est un vin d'excellente évolution. Beau 2005, aux reflets pourpres, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, complexe comme nous les aimons, aux tanins bien fondus mais présents, charnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, d'une jolie finale, de très bonne garde, un vin qui s'exprime parfaitement avec une oie à la broche. Nombreuses récompenses obtenues et largement méritées. Formidable rapport qualité-prix, ce qui n'est pas rien.

    Gérard BRISSON

    Gérard BRISSON

    (MORGON)
    M.Brisson
    Domaine des Pillets Chemin des Romains
    69910 Villié-Morgon
    Téléphone :04 74 04 21 60
    Télécopie : 04 74 69 15 28
    Email : vin.brisson@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerard-brisson
    Site : www.gerard-brisson.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La famille Brisson, originaire du pays de Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquis en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d'une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l'une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIe siècle doté d'une superbe cavevoûtée est actuellement occupé par Gérard Brisson et sa famille. Après sa formation d'œnologue en bourgogne, il a rejoint son père sur l'exploitation en 1974 et, depuis la mort de Michel en 1980, poursuit et développe l'œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis en 2009. Superbe MorgonLes Charmes La Louve 2009, à la robe grenat intense, aux senteurs complexes de petits fruitsrouges mûrs (cassis, griotte), aux tanins amples, un vin à la fois puissant et souple, très typé, légèrement poivré en finale comme il le faut, de garde, bien sûr. Beau 2008, d'une bellecouleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, aux tanins équilibrés, de bouche ronde et persistante. Racé, le Morgon Les Charmes Vieilles Vignes 2006, Vignes de plus de 50 ans, élevage en foudres de chêne entre 12 et 18 mois, avec ses notes de mûre confite, est un vin aux tanins riches, ferme, tout en parfums, qui mêle rondeur et charpente en bouche. Le 2005, médaille d'Or au concours des Féminalise 2009 et de Bronze à Mâcon 2008 (bravo !), aux arômes de prune est de très bonne structure, bouqueté et fruité, de bouche dense et persistante, il s'accorde parfaitement avec un gigot. Démontrant le potentiel d'évolution de cesVins, le Vieilles Vignes 2001 est superbe, aux reflets pourpres, aux senteurs de cassis mûr et de réglisse, de bouche puissante, un vin étoffé, coloré et d'excellente évolution. Le Morgon Les Charmes Noble Tradition est un vin de belle couleur, parfumé (mûre, griotte et violette), intense au nez comme en bouche, auxtanins présents et très élégants à la fois, à ouvrir sur un foie de veau à l'ancienne. Tout en charme, le Beaujolais-Villages, un vin comme on les aime, de robe rubis intense, aux parfums de prune. Les Vins collectionnent les récompenses. Ici, on pratique aussi l'œnotourisme en voitures anciennes (Bentley de 1965 et Citroën 2 CV) à la découverte des Vins, des vignobles et du patrimoine culturel et gastronomique, circuits personnalisés.

    Domaine MORTET Père et Fils

    Domaine MORTET Père et Fils

    (MOULIN-A-VENT)
    Jean-Pierre Mortet
    Le Bourg
    71570 Romanèche-Thorin
    Téléphone :03 85 35 55 51
    Télécopie : 03 85 35 53 19
    Email : jean.mortet@free.com
    Site : http://jean.mortet.free.fr/

    Domaine de 10 ha. Un vrai coup de cœur pour cet exceptionnel Moulin-à-Vent Les Rouchaux 2008, issu d'un sol de roche granitique, de couleur profonde, au nez puissant et persistant de framboise et de cerise noire, un vin harmonieux qui bénéficie d'un excellent potentiel de garde, à déboucher sur une cuisine épicée. Le 2007 est remarquable, de charpente à la fois puissante et souple, tout en arômes (pivoine, groseille), tout en nuances, aux tanins fondus mais très équilibrés, de robe soutenue aux reflets violets. Le 2006 poursuit sa belle évolution, aux senteurs de prune, de très bonne structure, de bouche dense et persistante, qui s'accorde parfaitement avec un gigot. Le 2005, avec de beaux reflets pourpres, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, de bouche puissante, est un vin étoffé, coloré et complexe. Le Moulin-à-Vent 2009 est d'une roberouge cerise limpide, développe un nez de griotte mais aussi avec des parfums de cassis et de pivoine et une bouche fraîche auxtanins bien fondus mais intenses. Goûtez le Beaujolais-Villages 2010, fidèle à lui-même, et le Bourgogne rouge 2008, un vin de bouche pleine et riche, aux nuances complexes de fruits des bois et de cannelle, puissant et savoureux, très abordable.
    Domaine du PY de BULLIAT René MARTIN

    Domaine du PY de BULLIAT René MARTIN

    (RÉGNIÉ)
    René et Joëlle Martin

    69430 Régnié-Durette
    Téléphone :04 74 69 91 53
    Télécopie : 04 74 69 92 10
    Email : rene.martin12@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/rene-martin
    Site : www.beaujolais-rene-martin.com

    Au sommet. Exploitation familiale, domaine viticole depuis cinq générations. Actuellement Joëlle et René Martin et leur fils Loïc, exploitent 8 ha de vignes. Les raisins sont cueillis à la main. La vinification allie les méthodes ancestrales transmises de père en fils, aux techniques de pointe qui permettent d'actualiser leurs connaissances œnologiques et de s'équiper des matériels les plus modernes. Vous apprécierez leur Régnié 2009, issu de vieilles vignes (45 ans) plantées sur un terroir caractéristique degranite rose riche en minéraux, de robe pourpre, avec des notes de mûre et de poivre, de bouche à la fois puissante et ronde, qu'il faut laisser se faire pour profiter de son potentiel. Le 2008 cuvée terroir est issu de vieilles vignes (45 ans) plantées sur unterroir caractéristique de granite rose, riche en minéraux, qui donne un vin de belle teinte grenat, aux notes de violette, deframboise et de sous-bois, charnu et long en bouche, vraiment très réussi. Beau 2007, tout en couleur et en matière, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en charme, un vin à déboucher sur un gibier d'eau. LeRégnié cuvée du Grand-Père Vieilles vignes 2009, élevé en fûts de chêne, est corsé, d'une belle couleur aux reflets violets, aux senteurs complexes de mûre et d'humus, aux tanins très bien équilibrés, de bouche charnue comme il le faut, un vin qui poursuit une fort belle évolution. Goûtez le Beaujolais-Villages, aux notes de violette et de sous-bois, souple, régulièrement réussi.

    Domaine Émile CHEYSSON

    Domaine Émile CHEYSSON

    (CHIROUBLES)
    Régisseur : Jean-Pierre Large
    Clos Les Farges
    69115 Chiroubles
    Téléphone :04 74 04 22 02
    Télécopie : 04 74 69 14 16
    Email : domainecheysson@orange.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chiroublesdomainecheysson

    Un domaine de 26 ha fondé en 1870 par la famille Cheysson. "Le Chiroubles est un cru qui doit rester gourmand, nous précise-t-on, avec beaucoup de fruit sans dureté dans les tanins. C'est un vin plaisir, synonyme de fruité et de fraîcheur. Sur certaines cuvées, nous réalisons 30% d'éraflage. 90% de nos vins sont élevés en cuve et 10% en fûts. Nous produisons plusieurs types de ChiroublesChiroubles traditionnel, une cuvées très gourmande où l'on croque le fruit ; Chiroubles VieillesVignes "La Précieuse", une cuvée plus racée ; Chiroubles "La Secrète" terroir d'exception avec élevage en 1/2 muids." BeauChiroubles Vieilles Vignes 2008, vinification de type semi-carbonique avec un éraflage de 30% pour amener plus de gras, très équilibré, aux arômes d'épices, de fruits rouges et de poivre, aux tanins présents et soyeux à la fois, très réussi. LeChiroubles 2009, élevage en cuves Inox 6 mois, médaille d'Or Saint-Vincent à Mâcon, est de couleur rubis, avec ces senteurs intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (groseille, mûre) et cette pointe d'épices bien typique en finale.


    Domaine du GRANIT DORÉ Georges ROLLET

    Domaine du GRANIT DORÉ Georges ROLLET

    (JULIÉNAS)
    Earl Rollet
    Domaine du Granit Doré La Pouge
    69840 Jullié
    Téléphone :04 74 04 44 81
    Télécopie : 04 74 04 49 12
    Email : rollet-g@wanadoo.fr
    Site : www.domainedugranitdore.com

    Le fils, Vincent, a rejoint la propriété après ses études et des stages en Bourgogne, enAlsace et en Afrique du Sud. Toutes les vignes du domaine étant en coteaux, tous les travaux de la vigne se font donc manuellement, ce qui représente une forte implication du vigneron mais favorise une observation au plus près de la végétation. Savoureux Juliénas Beauvernay 2009 (nouveau nom de la cuvée Tradition qui porte désormais le nom du lieu-dit de production), parfumé, aux tanins fermes et ronds à la fois, de bonne bouche, de grande charpente, de couleur pourpre, où dominent les épices et les pruneaux. Excellent 2008, d'une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, puissant en bouche. Le 2007, prix Prestige au concours des Grands Vins duBeaujolais, est bien coloré et parfumé (groseille, cannelle), aux tanins mûrs, qui se révèlent sur des notes délicates de fraiseet de pivoine. Jolie Beaujolais-Villages blanc cuvée Les Colombiers 2009 (Chardonnay), qui, comme le faisaient les anciens, porte le nom de son lieu-dit, au nez fleuri, de robe pâle, brillante et limpide, qui associe la fraîcheur à l'élégance, d'une jolie complexité aromatique.

    Michel TÊTE

    Michel TÊTE

    (JULIÉNAS)

    Domaine du Clos-du-Fief
    69840 Juliénas
    Téléphone :04 74 04 41 62
    Télécopie : 04 74 04 47 09
    Email : domaine@micheltete.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/micheltete
    Site : www.micheltete.com

    De père en fils depuis trois générations. Le Domaine du Clos du Fief s'étend sur 6 ha de Juliénas AOC, 1 ha de Saint AmourAOC et 5 ha de Beaujolais-Villages AOC sis sur la commune de Jullié, le tout provenant de cépage Gamay noir à jus blanc. L'exploitation comporte 1/2 ha de Beaujolais-Villages blanc issu du cépage Chardonnay sur la commune de Saint-Verand en Saône et Loire avec en parallèle le développement du Crémant de Bourgogne. Superbe Juliénas cuvée Prestige 2007 (solargilo-siliceux) qui possède un charnu bien présent et cette charpente à la fois riche et soupleharmonieux, très parfumé en finale (fruits cuits), d'excellente évolution. Le 2006, avec des connotations complexes de mûre et de poivre, de couleursoutenue, au nez de fruits cuits et d'humus, aux tanins équilibrés, est de bouche à la fois puissante et ronde. Le Saint-AmourL'Exception 2009, médaille de Bronze au concours général Agricole Paris 2010, une cuvée produite en très petite quantité, issue d'une sélection parcellaire rigoureuse, complexe, dominé par les raisins frais et la prune, de bouche dense. Goûtez leJuliénas 2009, aux arômes de framboise très mûre et de poivre, de très bonne structure, de bouche bien persistante, un vinharmonieux, ample et distingué, d'excellente évolution, qui demande une cuisine relevée. Très joli Beaujolais-Villages blanc2008, de bouche équilibré où s'entremêlent des notes d'amande, de pêche et de bruyère.

    Château de PIZAY

    Château de PIZAY

    (MORGON)
    Direction : Pascal Dufaitre

    69220 Saint-Jean-d'Ardière
    Téléphone :04 74 66 26 10
    Télécopie : 04 74 69 60 66
    Email : contact@vins-chateaupizay.com
    Site : www.vins-chateaupizay.com

    La propriété s'étend sur 80 ha autour du château, dont 40 plantés en vignes. Beau Morgon Les Sybarites 2008, issu de 12 mois d'élevage en foudres neufs, de belle couleur, ample, corsé, aux tanins enrobés, un vin harmonieux, complet, dominé par le cassis et les sous-bois, non encore à maturité. Le Régnié château de Pizay 2009, coloré et corsé, bien charpenté, au nez de fruits rouges surmûris, de très bonne évolution. Très séduisant Beaujolais blanc 2008, où s'entremêlent des nuances de fruits frais, de bruyère et de chèvrefeuille, un bien joli vin, frais et suave à la fois. Excellent Brouilly château de Saint-Lager 2009, de robe brillante, aux tanins bien équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraise des bois et de mûre, à savourer sur un coq au vin. Le château de Pizay est également un superbe hôtel 4 étoiles installé dans un magnifique château des XIVe et XVIIe siècles. Détente et gastronomie sont au rendez-vous, tennis, piscine, jardin à la française. Vous pourrez aussi déguster les vins dans des caves voûtées séculaires, très pittoresques.
    Jean-Paul GUIGNIER

    Jean-Paul GUIGNIER

    (RÉGNIÉ)
    Jean-Paul Guignier
    Domaine Au pied des deux Clochers Les Bruyères
    69430 Régnié-Durette
    Téléphone :04 74 69 01 99
    Email : guignier.jeanpaul@orange.fr

    On se fait plaisir avec ce Régnié Côte de la Pierre cuvée Vieilles Vignes 2008, provenant de Vignes achetées il y a plus de 90 ans par le grand-père de Mme Guignier, idéalement situées, alliant souplesse et complexité aromatique, d'une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille, de poivre et de cassis, puissant en bouche, d'excellente garde. À la suite, un très bon Chiroubles 2008, avec des connotations de fraise des bois et d'épices, tout en bouche, bien typé comme son Brouilly 2009, corsé, bien structuré, aux tanins fondus, de robe soutenue. Beau Morgon Domaine au pied des deux Clochers (vendanges manuelles), aux nuances pourpres, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, de bouche puissante, un vin étoffé, coloré et complexe comme nous les aimons, d'excellente évolution.

  • Acheter son vin au juste prix

    À l’époque où certains prix ne correspondent plus à rien, il devient indispensable de “situer” le marché des vins vendus en France, région par région, appellation par appellation, afin de pouvoir visualiser immédiatement le prix des vins, et pouvoir se référer directement aux prixpratiqués chez les producteurs, où il est toujours conseillé d’acheter son vin directement. À noter que ces fourchettes de prix prennent en compte le marché de base de ces appellations,prix départ propriété, dans les millésimes récents, l’exception confirmant la règle, sans tenir compte de la marge des revendeurs et surtout, hélas, des restaurateurs (de 4 à 7, et beaucoup plus, parfois), chez lesquels il vaut mieux s’abstenir de passer commande. Trois choses sont à retenir :

     

    - On se rend compte que dans des appellations très abordables (de 7 à 10 €), on trouve de tout, aussi bien des crus qui bénéficient d’un excellent rapport qualité-prix que des vins d’une même appellation qui, faute d’image de marque (et de qualité) cohérente, peuvent passer du simple au double, les vins les moins chers n’étant pas les meilleurs “locomotives” de cesappellations (AlsaceBordeauxBourgogneLanguedocProvence…). Pour ceux-là, il semble urgent de régulariser le marché, en intervenant sur le plan qualitatif comme sur celui de l’image de marque, tant au niveau du négoce que de la propriété, voire de la grande distribution. Certains responsables actuels en ont conscience, d’autres non. Il est évident qu’un Corbières (ou Bordeaux) à moins de 4 € n’est pas comparable qualitativement à un excellent Corbières (ou Bordeaux) à 8 €. Il est tout aussi évident qu’un mauvais Bordeaux à 3 € ne vaut même pas son prix. Attention à des prix inexcusables atteints aussi bien par des appellations moyennes que dans les plus prestigieuses pour des micro-cuvées “fabriquées”.

     

    - Certains prix sont surprenants (dans le bon sens). Des vins des “satellites” de Saint-Émilion, des Graves, des Côtes de Bordeaux, des Gigondas…, dans une fourchette de prix de 8 à 12 €, ce n’est pas bien cher. Il en va de même pour d’autres appellations (BourgueilCahors,MadiranChinonGaillac, Côtes-du-Rhône-Villages, Saumur-Champigny…), où les meilleursvins sont souvent sous-payés (vous avez bien lu). Inversement, d’autres prix sont très surprenants et trop “élevés” (toutes proportions gardées) dans de nombreuses régions et/ouappellations (LanguedocBouzyProvenceTavel, “simples” AOC de Bourgogne, Médoc, Libournais…). Leur point commun : l’importance du tourisme dans leur région, et une clientèle qui, bien souvent, n’est pas réellement informée des équivalences de prix. L’exportation peut aussi expliquer l’exagération des prix. Bien sûr, dans chacune de ces régions citées, il existe des vins qui méritent largement leur prix : ils sont dans le Guide.

     

    - Quelques très grands vins ne sont pas si chers que cela, tant en Bourgogne qu’à Bordeaux, dans le Rhône, ou en Vendanges Tardives (SauternesAlsaceLoireSud-Ouest), d’autant plus si l’on fait intervenir le facteur rareté (tout particulièrement en Bourgogne ou en Sauternais). S’offrir un Meursault Premier Cru pour 30 € (et plus), ou un très Grand Cru Classé de Bordeauxpour 50 €, c’est tout à fait compréhensible, à l’époque où d’autres vins à la mode parviennent à des prix prohibitifs. Il suffit de prendre en considération leur potentiel qualitatif dans le temps et leur grande histoire vinicole pour s’en persuader. En fait, pour les très grands crus, au-dessus d’un prix “compréhensible” (100 €), il est difficile de parler “qualité-prix”, la mode (outrancière, parfois, notamment sur des micro-cuvées ou grâce à une note bienveillante) intervenant alors, et l’on entre aussi pour d’autres dans le domaine du luxe. Bien entendu, la renommée n’est pas obligatoirement synonyme de grande qualité, et certaines sont galvaudées. Et les vins changent selon leurs propriétaires : il faut toujours remettre en question l’évolution des crus en fonction du talent de l’homme qui les élève et de son aptitude à accéder au sommet de son appellation.


  • MES 15 VINS DU WEEK-END


    CHATEAU DE BOISFRANC
    BEAUJOLAIS BLANC
    Le château et Domaine de Boisfranc ont été construits dans les années 1860 par M. AUGUSTE GUINON, riche industriel lyonnais ayant fait sa fortune à l’époque de la fameuse et réputée mondialement, soierie lyonnaise. Le Domaine, tout en pierre dorée du pays, est très vaste. Son cuvage d’une longueur de 40 mètres est impressionnant. Sa cave voûtée, avec ses colonnes de granite monobloc, est la plus élégante du Beaujolais. C’est en 1977 que Thierry Doat commence à travailler au Domaine. Après un séjour dans un vignoble aux USA en 1979 et un travail dans un restaurant biologique en 1980, le tournant à 180 ° est amorcé : la reconversion du Domaine à la viticulture biologique démarre pour une longue aventure. Ce n’est pas sans problèmes et sans soucis que la transformation s’opère ! Mais les résultats sont bien là aujourd’hui, et la qualité des récoltes est bien au rendez-vous. Sans artifice chimique, les raisins sont succulents et sucrés, les vendangeurs s’en régalent et les vinifications sans chaptalisation donnent des vins riches en saveurs. Le Beaujolais blanc 2006 (Chardonnay), où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, est un vin de belle robe, rond, de bouche parfumée et flatteuse, avec une finale de tilleul et de petits fruits frais, à découvrir sur des quenelles de brochet. Excellent Beaujolais Supérieur rouge 2006 charmeur, charnu, velouté, très parfumé, avec des notes de sous-bois et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille...).

    Cette propriété viticole créée dans les années 1920, a été rachetée en 1998 par la famille Bourrier. Les terres autrefois cultivées par les Templiers, ont été entièrement reprises. Château de L’Ou, un nom original qui viendrait d'une fontaine en forme d’œuf (« Lou » en Catalan) où les Templiers venaient abreuver leurs chevaux. Les étiquettes très épurées rappellent ce symbole. Le vignoble de 40 ha est conduit en agriculture biologique certifié depuis 1998. Vous pourrez découvrir ce superbe Muscat 2010, un vin suave et souple, avec des nuances d’agrumes. Le Côtes-du-Roussillon rouge 2008 (60% Syrah, 20% Grenache noir, 20% Mourvèdre), est très réussi, au nez puissant où se mêlent les épices et les fruits rouges, ample et solide, riche en couleur comme en structure, VDP des Côtes Catalane Infiniment de l’Ou 2008, un pur Syrah issu de sélection parcellaire avec un rendement de seulement 15 hl/ha, dense et puissant au nez comme en bouche, persistant, très harmonieux avec ses tanins savoureux et riches. Goûtez aussi le Côtes-du-Roussillon rosé 2009 et le VDP des Côtes Catalane blanc 2009, 100% Grenache blanc, avec ce nez de fleurs fraîches.
    PHILIPPE DUMONT
    CHIGNY-LES-ROSES
    Un propriétaire sympathique et une exploitation familiale depuis 7 générations. On y propose ce Champagne brut Prestige Premier Cru (70% Pinot noir 1er Cru et 30% Chardonnay 1er Cru), une cuvée ample, de jolie bouche persistante, de mousse intense et fruitée dominée par la pêche et le pain grillé, une cuvée intense et complexe. Le brut Premier Cru Réserve (50% Pinot noir 1er Cru et 50% Chardonnay 1er Cru) est une cuvée très bien dosée, fraîche, alliant persistance et richesse, finesse et structure, d’une bonne rondeur et au bouquet très aromatique. Goûtez le Champagne Perle Noire, un pur Pinot noir, (Premier Cru, 50 % Chardonnay, 50 % Pinot noir) avec des connotations d’abricot et de noix fraîche, de mousse fine, une cuvée intense et typée, qui allie structure et distinction, très savoureuse. Excellent Brut rosé, au fruité concentré, avec des nuances de pêche, d’abricot, et une note épicée, de teinte soutenue et de bouche savoureuse. Beau Champagne cuvée Plaisir brut Premier Cru, (70 % Chardonnay, 30 % Pinot Meunier) au nez dominé par les fruits mûrs, très bien dosé, qui associe richesse, saveur et vivacité, d’une belle finale aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de miel. La cuvée Blanc de blancs, de mousse très perlante et très persistante, est un Champagne charmeur par sa finesse aromatique, de bouche profonde et intense, au bouquet délicat, un vin très épanoui.
    La famille Brisson, originaire du pays de Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquit en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d’une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l’une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIe siècle doté d’une superbe cave voûtée est actuellement occupé par Gérard Brisson et sa famille. Après sa formation d’œnologue en bourgogne, il a rejoint son père sur l’exploitation en 1974 et, depuis la mort de Michel en 1980, poursuit et développe l’œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis en 2009. Les vins ont une belle robe rubis, ils sont fruités légèrement épicés (cassis, groseille, framboise) avec beaucoup de matière, long en bouche et riche en tanins. Ici on pratique l’œnotourisme en voitures anciennes (Bentley de 1965 et Citroën 2 CV) à la découverte des vins, des vignobles et du patrimoine culturel et gastronomique, circuits personnalisés. Gérard Brisson élève avec passion ses vins tel, le Morgon Les Charmes La Louve 2006, aux arômes de kirsch, riche, de couleur grenat intense, aux tanins riches et souples à la fois, un beau vin classique. Le millésime 2007, avec des notes de violette et de réglisse, est riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample. Le Morgon Les Charmes 2005 est un vin corsé, qui allie souplesse et complexité aromatique, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille, de poivre et de cassis, puissant en bouche, d’excellente garde. Dans la même appellation, le Morgon Les Charmes Vieilles Vignes 2005, est issu de vignes de plus de 50 ans, il est élevé en foudres de chêne entre 12 et 18 mois, c’est un vin aux notes complexes de mûre et d’humus, aux tanins très bien équilibrés, de bouche charnue comme il se doit. Démontrant le potentiel d’évolution de ces vins, le Vieilles Vignes 99 est de bouche puissante, un vin étoffé, coloré et complexe, aux reflets pourpres, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse. Il y a aussi, le Morgon Les Charmes Noble Tradition, où s’entremêlent le cacao, les épices, la griotte et les sous-bois, un vin fondu, puissant au nez comme en bouche, aux tanins fermes et soyeux à la fois, parfait sur des gibiers marinés.
    CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN
    TALUS-SAINT-PRIX
    Michel Jeaunaux commence le métier de vigneron, en 1965. A cette date, le raisin est apporté à la coopérative du village. En 1973, il se marie avec Marie-Claude, et ils installent le premier pressoir (traditionnel) de la maison. Commencent alors les premières vinifications. Depuis, la cuverie et la cave ont été construites. En 1999, Cyril, leur fils, les rejoint, et en 2003, un deuxième pressoir traditionnel est installé. De 500 bouteilles produites au départ, la maison s’applique désormais à vinifier environ 45000 flacons. La démarche reste fidèle à une viticulture durable : travail des sols, enherbement, vinifications en cuves mais aussi en fûts de chêne. Les vinifications s’effectuent en cuves (inox et émail) ou bien en fûts de chêne pour les trois cépages. Les fermentations alcooliques démarrent spontanément ou bien après ensemencement levurien. La fermentation malo-lactique, toujours effectuée jusqu’à maintenant, devrait ne plus devenir systématique à l’avenir pour conserver davantage de tension et de minéralité sur nos vins de base. Les cuvées patientent ensuite entre 2 et 7 ans en cave. Enfin, toujours dans la recherche de la minéralité et du naturel, les dosages sont modérés pour laisser au vin la possibilité de s’exprimer pleinement. La maison vous propose cet excellent brut rosé de Saignée, contrairement au rosé classique d’assemblage, cette cuvée résulte d’une subtile et brève macération des raisins rouges, élaboré exclusivement à partir de Pinot meunier, un Champagne tout en finesse, de bouche fine, aux arômes de fruits frais et de rose, d’une longue finale parfumée. Tout en élégance, l’Extra brut Les Grands Nots millésimé 2003 est issu d’un assemblage de têtes des cuvées non filtrées de Chardonnay, Pinot noir et Pinot meunier à parts égales, une cuvée vinifiée et élevée en fûts de chêne, avec ces notes discrètes de miel, de noix et de rose, dense au nez comme en bouche, qui associe distinction et fermeté, de mousse persistante, de très jolie robe. Le Champagne brut Prestige, Chardonnay majoritaire (80%), complété par du Pinot noir, avec des dominantes d’amande et de tilleul, est tout en rondeur et suavité.
    CHÂTEAU CAILLAVET
    COTES DE BORDEAUX CADILLAC
    Dès l’arrivée au Château, on sent la force de la présence féminine. Oui, cette histoire est celle d’une femme, Léontine de Caillavet. Epouse d’un riche armateur bordelais, qui construisait des frégates pour l’Empereur de Russie et pour la France, elle a marqué l’histoire du Château par sa romance passionnée avec Anatole France, Prix Nobel de Littérature. Egérie de l’homme de lettre, elle a inspiré deux de ses ouvrages Thaïs et Le lys Rouge. Son salon littéraire parisien accueillait d’illustres écrivains, philosophes, hommes politiques et artistes du moment tels… Pierre et Marie Curie, Marcel Proust, Sarah Bernhardt, Georges Clémenceau, Jean Jaurès … Le domaine d’un seul tenant s’étend sur 54 ha. Il se situe à Capian, à 8 km de la Garonne, et 20 km de Bordeaux. Le domaine est conduit selon le principe de l’agriculture raisonnée. Le Château de Caillavet 1ères côtes de Bordeaux Cuvée Arman 2007 présente des tanins soyeux, un bouquet ample (violette, pruneau) et une bouche harmonieuse.

    Riche d’une expérience transmise depuis quatre génération, Thierry reprend les vignes encore exploitées par le grand-père Jules Guillemard en 1980. Il fait le choix en 1999 de l’agriculture biologique afin de préserver les cinq hectares de ce magnifique terroir bourguignon qui lui a été confié. Avec un travail rigoureux à la vigne, il souhaite avant tout respecter la typicité du terroir, du cépage, et de chacun des millésimes, afin d’obtenir des vins purs, fruités et fortement marqués par leur caractère. Les vendanges sont manuelles, et un tri rigoureux à la cuverie permet de ne garder que les plus beaux raisins. Elevés en fûts de chêne soigneusement sélectionnés auprès des meilleurs tonneliers de la région, les vins de Thierry sont fins et délicat et expriment la philosophie de la maison : générosité et authenticité. Le Pommard 2005 est un très beau millésime qu’il faut attendre un peu pour laisser s’exprimer tout son potentiel. Pour le 2006 les rendement étaient faibles, c’est un vin concentré avec beaucoup de finesse. Le 2007 était un millésime délicat et difficile pour lequel un tri sévère a été nécessaire afin de maintenir la qualité.

    Le Tuquet et son Vignoble figurent déjà sur les cartes royales de belleyme au début du XVIIIe siècle. La chartreuse fut construite vers 1730 (façade sud de Victor Louis). Dans la première édition du Féret (Ch. Cocks 1868) Le Tuquet est classé premier vin de la commune de Beautiran, ce qui sera confirmé par les éditions successives jusqu'à aujourd'hui. A la fin du XIXe siècle, le domaine appartient à la famille du Père de Foucauld qui y séjournera à plusieurs reprises avant son départ pour le Maroc. Il a appartenu ensuite à une grande maison du négoce bordelais, puis fût racheté en 1963 par la famille Ragon, actuellement propriétaire. D'importants travaux ont été faits dans les chais en 1991 : 3 200 hl de cuverie inox supplémentaires, construction d'un nouveau chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage. Faites-vous plaisir avec ce superbe Graves rouge, de robe grenat, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en charme, de garde. Très joli Graves blanc, bien typé par son Sémillon (95%), bien fruité, au nez de petits fruits frais, régulièrement charmeur.
    Exploité par la famille Duveau depuis plusieurs générations, le vignoble du Domaine de la Guilloterie s'étend aujourd'hui sur 50 hectares. Au sud de la Loire et au bord de son confluent le Thouet, ce terroir bénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables à la culture de la vigne. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépages s'épanouissent pour donner des vins expressifs et de caractère, bien typés. Le Domaine de la Guilloterie produit un excellent Saumur blanc issu exclusivement du cépage Chenin, frais, avec des arômes flatteurs, bien typé. Le Saumur rouge est souple et très aromatique avec de la charpente qui supporte un léger vieillissement. Le Saumur Champigny est très harmonieux, bien typé avec des arômes très persistants de fruits rouges, complexe et très élégant. Le Saumur Mousseux brut et le Crémant de Loire sont deux vins aux bulles fines élaborés selon les méthodes traditionnelles, très agréables à déguster bien frais.
    Un domaine familial de 21 ha, dont certaines parcelles de vignes sont âgées de plus de 80 ans, exploité par Gérard et Bernard qui associent les usages traditionnels aux techniques modernes, grâce à leurs connaissances acquises en hauts lieux viticoles : Beaune, Macon et Bordeaux. Le domaine est implanté sur les meilleurs coteaux dominant la Loire, ce qui leur permet d'avoir des sols très représentatifs de la région : calcaire dur ou caillottes, argile à silex, terrasse sableuse et marnes kimméridgiennes, chaque sol apportant bien entendu une spécificité propre qui caractérise un vin possédant un terroir d'un autre qui n'en a pas. Leur Pouilly-Fumé cuvée Silex est vraiment superbe, associant complexité et finesse, au nez subtil où se retrouvent des notes de miel, de fleurs et d'épices, très marqué par ce sol qui lui confère ce goût minéral, d'une grande fraîcheur en bouche, un grand vin racé, très équilibré, puissant, ample et gras, de très bonne évolution. Le Pouilly-Fumé Coteau des Girarmes est remarquable, avec ces notes de fruits frais et de tilleul, un vin gras et parfumé, typé, ample et fruité, persistant. Membre des Vignerons Indépendants de France.

    DOMAINE MARC JOMAIN
    PULIGNY-MONTRACHET
    Philippe, Catherine et Christophe JOMAIN, frères et soeurs, exploitent leur propre domaine au sein d'un groupement foncier crée le 03 novembre 1992. Le domaine comprend 9 hectares de vignoble à PULIGNY-MONTRACHET dont 4 hectares produisent essentiellement des grands vins blancs de réputation mondiale issus du cépage chardonnay dans les appellations village, 1er cru et grand cru. Alliant modernisme et tradition, le domaine est dirigé avec dynamisme par la famille JOMAIN. Soucieux de préserver l'environnement, le domaine suit un programme de lutte raisonnée. La lutte raisonnée permet de préserver la qualité sanitaire des récoltes sans altérer le milieu écologique en utilisant uniquement des produits de traitement sévèrement homologués et utilisés au cas par cas suivant l'état sanitaire de chaque parcelle. Les efforts portent leurs fruits car le milieu écologique se reconstitue dans le vignoble. (Coccinelle, petits insectes prédateurs, des araignées nuisibles de la vigne réapparaissent). La vendange est récoltée manuellement, la vinification respectueuse de chaque appellation s'effectue par pressurage pneumatique. Les vins fermentent en fût de chêne dans une proportion n'excédant pas le quart de fût neuf. L'élevage traditionnel et la mise en bouteilles sont réalisés avec minutie sans manipulation excessive des vins sous le contrôle étroit d'un laboratoire d'oenologie agrée. Durant la fermentation malo-lactique les vins sont bâtonnés afin d'obtenir davantage de rondeur et de complexité. Au printemps, les vins sont alors soutirés et clarifiés par collage, la mise en bouteille intervenant généralement début septembre. Le Puligny-Montrachet Premier Cru Les Combettes 2006 est d’une grande subtilité, avec ce bouquet très complexe de pêche et abricot mûr, une touche épicée persistante, un vin tout en nuances. Superbe 2005, racé et suave, très classique, de robe intense, riche au nez comme en bouche, tout en nuances aromatiques (tilleul, noisette), d’excellente évolution. Très beau 2004, avec des arômes de fougère, de noix et de fruits frais, d’une grande finesse, un grand vin riche et chaleureux, avec une belle finale persistante et puissante, à déboucher sur un saumon sauvage fumé. Dans la lignée, ce Puligny-Montrachet Premier Cru Les Pucelles 2006, d’une belle harmonie, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (agrumes, aubépine, amande…), d’une grande maturité, un vin très prometteur. Leur Puligny-Montrachet Premier Cru Les Referts 2006, où la suavité s’allie à la distinction, est un vin avec beaucoup de moelleux et de persistance, des arômes de pomme mûre et d’amande grillée, qu’il faut apprécier sur une cuisine raffinée comme des quenelles de brochet. L’Auxey-Duresses rouge 2002, riche en couleur comme en matière, au nez de petits fruits rouges mûrs et de sous-bois, est généreux et de très bonne garde, et le Saint-Aubin Premier Cru blanc Les Frionnes, de belle couleur jaune ambré, aux notes de noisette, d’une jolie finesse, alliant rondeur et vivacité, tout en bouche.

    Exploitation familiale de 9,60 ha, située au cœur du cru Brouilly. Un terroir à dominante granitique, allié au cépage Gamay noir à jus blanc confèrent à ce vin sa finesse. Le Côte-de-Brouilly 2005 élevé plusieurs mois en fûts de chêne (vendange manuelle), de robe pourpre, est souple et corsé à la fois, au nez complexe (cassis mûr, fraise des bois, violette), légèrement épicé. Le Brouilly 2007, aux notes de violette, de framboise et de sous-bois, est parfait sur un jambon de pays. Beau Brouilly 2006, de robe intense, bien parfumé (fruits frais, humus...), développe ampleur et rondeur, un vin légèrement poivré en finale.
    DOMAINE DE LA PALEINE
    CREMANT DE LOIRE
    Les 32 ha du vignoble sont principalement plantés de Chenin et de Cabernet franc et son terroir est argilo-calcaire. Sous le domaine, 1,5 km de galeries creusées dans le tuffeau. Là, à 12°C, s’épanouissent tranquillement, à l’abri de la lumière, les vins de la Paleine. Les vignes sont enherbées afin d’inciter la vigne à plonger au plus profond du tuffeau. Cette roche calcaire unique est une véritable éponge, elle absorbe les excès d’eau l’hiver pour les restituer parcimonieusement lorsque la vigne en a besoin. C’est de là que vient la typicité des vins du domaine de la Paleine. Des vins structurés mais souples et fruités. Afin d’aller encore plus loin dans l’expression du terroir, l’utilisation de produits de synthèse est extrêmement limitée. La vendange se réalise aux 2/3 manuellement et s’effectue par tries successives pour les blancs. Patrick Nivelleau vinifie en cuves thermorégulées et l’élevage se fait pour partie dans des fûts de chêne selon les cuvées. Le remarquable cépage Chenin s’exprime à souhait et produit ici de grands vins blancs secs aux arômes de fruits frais, de fleurs et de noisette, ainsi que des Saumur brut. Le domaine de la Paleine fait partie de ces rares structures à taille humaine à élaborer elle-même ses méthodes traditionnelles et à les laisser s’affiner sur lattes durant 3 ans. Superbe Saumur rouge Moulin des Quints 2005, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par les fruits macérés et l’humus, idéal sur un canard. Le Saumur blanc Domaine Molto Vivace 2006, de robe pâle, brillante et limpide, très agréable, associe la fraîcheur à l’élégance, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron. Il y a également cet étonnant Saumur blanc élevé en fûts Pamina 2001, richement bouqueté, tout en rondeur, de bouche fruitée, tendre et corsé à la fois, alliant saveur et distinction. Le Saumur blanc Multa Paucis 2004, au bouquet fleuri, avec ces notes d’amande et d’épices, alliant souplesse et structure, un vin puissant, d’une longue finale. À la suite, le Saumur rouge La Paleine cuvée de Printemps 2007, idéal sur des grillades et les rillons, ce Coteaux de Saumur 2005, à la robe intense, un vin ample au nez, qui allie structure et distinction, avec ces notes de pain grillé et d’agrumes mûrs bien spécifiques. Beau Crémant de Loire brut, de mousse légère, au nez de pêche, ferme et suave, très fin, persistant, tout en harmonie. Le Saumur brut rosé est savoureux, très bien équilibré, de mousse fine et persistante, d’une belle ampleur en bouche, tout en fruité et finesse, aux arômes de rose et de framboise, à ouvrir sur une tarte aux fruits.

    DOMAINE BERTAGNA
    CLOS SAINT-DENIS
    En 1983, le Domaine Bertagna a été acheté par la famille Günther Reh qui possède d’autres domaines viticoles à travers le monde. Au cours de la dernière décennie, le Domaine s’est modernisé à travers un vaste programme d’investissements techniques. La vinification se déroule dans le respect de la tradition bourguignonne tout en faisant appel aux techniques nouvelles mais expressément réfléchies et adaptées. Le travail de la vigne se fait en continu, tout au long de l’année. Il est dicté par le cycle végétatif de la plante. La philosophie est basée sur l’écologie donc sur le respect des équilibres naturels. Elle impose de refuser l’utilisation systématique de produits chimiques, afin de préserver les sols et l’environnement et de favoriser le développement spontané, sur les grappes, des populations indigènes de levures indispensables à la fermentation. Ce Clos Saint-Denis Grand Cru rouge 2007, de robe sombre, surprend par son ampleur et sa puissance. Charnu, fin et fruité, d’une belle harmonie entre fraîcheur, gras et tanins. Le Clos de Vougeot Grand Cru rouge 2007, de couleur soutenue, d’une belle charpente, riche et structuré, aux connotations caractéristiques de réglisse, de sous-bois et de cerise mûre, est un vin puissant en arômes comme en structure, de fort belle évolution. Le Vougeot Premier Cru rouge Clos de La Perrière Monopole 2007, de robe limpide et brillante, sent les fruits noirs et le fumé, sur des nuances en bouche d’épices et de réglisse. De plus, le Domaine a transformé une partie de la propriété en hôtel, ce qui permet aux hôtes de résider au cœur de la Bourgogne.

    Domaine familial dirigé par les deux frères, Patrick et Jean-Yves qui représentent la troisième génération. Le domaine compte 16 ha, la récolte se fait manuellement et la vinification de façon traditionnelle. Beau Chénas 2007, issu d’une vinification traditionnelle de 9 à 12 jours (élevage en foudres de bois), racé, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), puissant au nez comme en bouche, savoureux, aux tanins fermes et soyeux à la fois, très persistant et d’excellente évolution. Le Fleurie 2007, fin et parfumé comme il se doit, est bien typé, de robe pourpre, au nez puissant et persistant dominé par la fraise des bois mûre. Le Moulin-à-Vent 2007, de robe brillante, est un vin réussi et charnu, puissant et complexe, de bonne garde, épicé, un vin qui emplit bien la bouche.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu