Avertir le modérateur

  • Tout ce que vous devez savoir sur les meilleurs vins du Beaujolais

    468.jpgLe Beaujolais doit son nom à la maison des Beaujeu. La trace du premier seigneur de Beaujeu apparaît aux alentours de 950. Il s’appelait Bérard et était un homme avisé dont le château, bien assis au-dessus de l’Ardières, dominait fièrement le pays de Beaujeu. Durant les ixe, xe et xie siècles, les sires de Beaujeu se taillèrent un territoire important. Ils firent du Beaujolais un état-tampon entre le Mâconnais et le Lyonnais.

    En 1140, Humbert III fonde Villefranche. En 1260, Guichard V gratifie la ville du droit de sceau, lui concédant ainsi une personnalité juridique.

    Au XIVe siècle, sous Antoine de Beaujeu, la province beaujolaise est très vaste :

    - elle s’étend au nord jusqu’au Mâconnais et à la Saône-et-Loire ;

    - à l’ouest, elle comprend les monts de Beaujolais jusqu’à la Loire ;

    - à l’est, elle comprend une partie du département de l’Ain ;

    - au sud, elle descend jusqu’à Villefranche.
     

    En 1400, Édouard de Beaujeu fait don de ses terres aux Bourbons ; l’un d’eux, Pierre de Bourbon, épouse Anne de France, fille de Louis XI, dite Anne de Beaujeu. Durant cette période, le Beaujolais profite largement du mécénat de ce couple. Sur leur initiative est construit le grand portail de Notre-Dame-des-Marais à Villefranche en 1500. En 1514, Anne de Beaujeu donne ses armes à Villefranche et la nomme capitale du Beaujolais. La période des Bourbons s’achève en 1527, après la trahison du connétable Charles III qui voit tous ses biens confisqués. Le Beaujolais devient alors l’apanage de la famille d’Orléans.

     

    À partir du XVIIe siècle, Villefranche affirme son activité industrielle, les tanneries s’installent le long de Morgon, l’industrie textile se développe et la bourgeoisie s’enrichit.

    La Révolution arrive, l’échevinage est remplacé par un conseil municipal et la milice par une garde nationale. Désormais, l’histoire du Beaujolais va se confondre avec celle de la nation. En 1789, c’est la création du département du Rhône-et-Loire, puis en 1793, c’est la séparation en 2 départements : celui du Rhône et celui de la Loire.

     

    Au XIXe siècle, le Beaujolais est une grande région européenne du textile comme à Villefranche (confection), Tarare (mousseline), Amplepuis, Thizy, Cours-la-Ville…

     

    Au XXe siècle, la région se structure progressivement entre les trois secteurs économiques actuels : le commerce et l’industrie, le vignoble, et l’agriculture-élevage avec la production forestière.

     
     
    La géographie

    L’appellation concerne en tout 72 communes et deux grandes zones la composent :

     

    - La première, située au sud du vignoble, s’inscrit globalement dans un quadrilatère dont les sommets sont Chazay-d’Azergues, Pontcharra-sur-Turdine, Chamelet et Ville­franche ; elle est traversée, dans sa partie sud, par l’Azergues et ses nombreux affluents, le plus important d’entre eux, le Soanan, rejoint l’Azergues aux ponts Tarrets. Au sud-ouest (entre Soanan et Azergues), les coteaux s’adossent à une petite chaîne de sommets dont le plus avancé est le mont Chatard (701 m).

    Au nord-est de l’Azergues, les crêts Rémont puis une succession de sommets s’étageant entre 650 et 800 m constituent l’arête principale d’où descendent les coteaux dont les pentes s’étalent en éventail en direction du val de Saône et jusqu’à Villefranche. Une chaîne de crêtes nord-sud (Charnay-Pommiers), parallèle au val de Saône domine (350 à 400 m) un magnifique paysage de collines couvertes de vignes. Le sol est constitué de dépôts sédimentaires argilo-calcaires qui datent de l’ère secondaire ; on y trouve des roches variées, grès, calcaire blanc, calcaire à gryphées, pierre dorée. Les calcaires et leurs sols argileux ou caillouteux donnent des terres gardant l’humidité et la fraîcheur. L’épaisseur du sol est faible (quelques dizaines de centimètres) et les cailloux nombreux. Les sols sont souvent riches en calcaire. Ce sont des terres peu profondes, qui alternent avec les terres gréseuses.

     

    - La seconde zone s’étire en direction du nord, en une bande presque continue, depuis Villefranche jusqu’à la Saône-et-Loire, sur les premiers coteaux, longeant la vallée de la Saône. Les sols sont essentiellement constitués d’alluvions déposées au cours des ères tertiaires et quaternaires et, dans les parties les plus hautes, de déchets d’érosion provenant des zones supérieures (roches métamorphiques délitées et pourries). Ces cailloutis, argileux et non calcaires, forment des terres à vignes très caillouteuses en surface et argileuses en profondeur.

    Les pentes sont très faibles et le sol facile à travailler. Elles se rapprochent des terres argileuses du secondaire. Les terrains argilo-calcaires de la partie sud de l’aire d’appellation sont des terrains plutôt froids, ne favorisant pas la maturation précoce des raisins, les vendanges ne s’y font pas très tôt ; les vignes des bas de coteaux à proximité du val de Saône, cailloutis alluviaux mêlés d’argile, sont plutôt précoces pour la maturation.

    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CHENAS
    MOULIN-A-VENT

    BEL AVENIR
    CHAMPAGNON
    DUBOEUF
    MORTET
    Cave Ch. CHENAS
    P.-M. CHERMETTE
    JUILLARD-WOLKOWICKI
    SAMBIN
    CHANTEGRILLE
    MORGON
    JULIENAS
    REGNIE
    Gérard BRISSON
    Michel TÊTE
    GRANIT DORÉ
    Michel GUIGNIER
    PIZAY
    VOLUET
    CHAPONNE
    CHERS
    PIRON
    PLAIGNE
    CHATELET
    DONZEL
    DUFOUR
    FLEURIE
    SAINT-AMOUR
     
    Cédric CHIGNARD
    LASSAGNE
    METRAT
    PARDON
    VIGNES du PARADIS
    BROUILLY
    COTE-DE-BROUILLY
    CHIROUBLES
    CHEYSSON
    COMBE AU LOUP
    CRÊT DES GARANCHES
    Alain MICHAUD
    BEAUJOLAIS-VILLAGES
    BEAUJOLAIS
    BOISFRANC (bl)
    EMERINGES
    PÉRELLES
    MONTERNOT
    ROTISSON
    NUGUES
    PAMPRES D'OR



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHENAS
    MOULIN-A-VENT

    Jean BARONNAT
    CHÈVRES BLEUES*
    VIEUX DOMAINE
    MORGON
    JULIENAS
    REGNIE
    Jean-Paul GUIGNIER
    Anita & André KUHNEL
    FLEURIE
    SAINT-AMOUR
     
    TERRES DESSUS*
    MADONE
    MARRANS
    BROUILLY
    COTE-DE-BROUILLY
    CHIROUBLES
    LORON*
    BARVY
    BEAUJOLAIS-VILLAGES
    BEAUJOLAIS
    Ch. LACARELLE
    (CRÊT du RIS)

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHENAS
    MOULIN-A-VENT

    CÔTES DE LA MOLIÈRE
    MORGON
    JULIENAS
    REGNIE
    (DAVID-BEAUPÈRE)
    Dom.du VIN DES POÈTES
    FLEURIE
    SAINT-AMOUR
     
    (Fabien BAILLAIS)
    BROUILLY
    COTE-DE-BROUILLY
    CHIROUBLES
    (DALAIS)
    Domaine de la MOTTE
    BEAUJOLAIS-VILLAGES
    BEAUJOLAIS
    (Cave SAIN-BEL*)
    (Vign. De LIERGUES)

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
  • Le Top des Bordeaux Supérieurs

    Château GRAND FRANÇAIS

    Château GRAND FRANÇAIS 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Dominique Vacher
    8 Boissier Château Grand Français
    33230 Les Églisottes
    Téléphone :06 15 91 47 95
    Télécopie : 05 57 69 50 23
    Email : contact@grand-francais.com
    Site : www.grand-francais.com

    Dominique Vacher a réhabilité cette propriété familiale dont le vignoble est situé sur les coteaux de la Vallée de l’Isle. Agriculture biologique, expression du terroirvinificationssoignées dans la grande tradition bordelaise… Le résultat, c’est ce Bordeaux Supérieur cuvéeSpéciale 2009, élevé en fûts de chêne, alliant charpente et velouté, un vin qui développe desarômes séduisants de cassis et de sous-bois, avec des notes toastées, intense, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. La cuvée Traditionnelle 2009 est un vin très parfumé aux notes intenses de fruits surmûris et d’épices, de très bonne bouche. Le 2008 est typique de ce beau millésime classique bordelais, d’une jolie concentration d'arômes(cassis, épices...), structuré, gras et persistant, de bouche puissante et souple à la fois.
    Château BOSSUET


    Château BOSSUET 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Dubost Laurent

    33500 Catusseau
    Téléphone :05 57 51 74 57
    Télécopie : 05 57 25 99 95
    Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr
    Site : fr.chateaux-dubost.com

    Située sur des terres exceptionnelles, uniquement composées de cailloux et de graves, limitrophe de Lalande-de-Pomerol et Montagne Saint-Emilion, cette propriété de 9 ha, possède des vignes vieilles de 30 ans. Superbe Bordeaux Supérieur 2010, très bien élevé, parfumé,équilibré, aux tanins mûrs, au parfum de cassis et de prune, avec cette touche épicée persistante, d’une belle finesse aromatique, coloré et typé, bien corsé. Beau 2009, tout en bouche, au nez complexe et délicat (cassis mûr, cuir), associant puissance et finesse, un vin riche et bien charnu comme on les aime, d’une finale très élégante et veloutée. Séduisant blanc Château Pâquerette, au nez dominé par les fleurs fraîches et les petits fruitssecssuave, tout en persistance aromatique, tout en souplesse, ample et charmeur, idéal sur un plateau de fruits de mer. Beau rapport qualité-prix. Même propriétaire que le Pomerol Château Lafleur du Roy.

    Château BOUTILLONBORDEAUX SUPÉRIEUR Château BOUTILLON

    Château BOUTILLON 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Filippi-Gillet propriétaire

    33540 Mesterrieux
    Téléphone :05 56 71 41 47
    Télécopie : 05 56 71 32 21
    Email : chateauboutillon@free.fr
    Site : http://chateauboutillon.free.fr

    Ce propriétaire exemplaire, passionné et passionnant (quelque 90 ans passés !) est au sommet avec son superbe Bordeaux Supérieur cuvée Anne-Sophie 2009, élevé en fûts de chêne, et parfumé, aux connotations de cassis et d’humusferme et persistant en bouche, un vin gras, bien corsé, aux tanins puissants et mûrs, qui allie charpente et distinction, encore jeune. Le Bordeaux Supérieur cuvée Traditionnelle 2010, charnu, au nezconcentré où dominent la violette et le cassis, aux tanins souples et équilibrés. Le Bordeauxrosé cuvée Manou, une cuvée en hommage à Mme Filippi, aux senteurs persistantes, au nezcomme en bouche, avec ces nuances de fruits frais et de rose, est un vin charmeur, tout en rondeur, parfait sur des bouchées à la reine.
     
    Château de CRAIN

    Château de CRAIN 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Famille Fougère

    33750 Baron
    Téléphone :05 57 24 50 66
    Télécopie : 05 57 24 14 07
    Email : fougere@chateau-de-crain.com
    Site : www.chateau-de-crain.com

    Exploité depuis 5 générations. Le château a été bâti au XIIIe siècle par le roi Edouard IV d’Angleterre; c’est l’un des plus vieux châteaux féodaux d’Aquitaine. Marie-Cécile Fougère, charmante et dynamique, s’occupe des vinifications de cette belle propriété qui compte 40 ha. Une référence avec ce Bordeaux Supérieur 2009 (57% Merlot, 27% Cabernets et 16% Malbec), avec beaucoup de structure, tout en bouche, bien équilibré, au nez de violette, de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, de très bonne garde. Le 2008, médaille d’Argent au concours des Vins d’Aquitaine 2010, avec ce nez où domine le pruneau, très parfumé, très équilibré, avec des tanins ronds mais bien présents, de bouche ample et bien persistante. Remarquable Entre-Deux-Mers 2011, issu d’une macération pelliculaire courte, puis d’un élevage sur lies, un vin franc, où se mêlent des notes d’amande et de poire, à ouvrir sur des crustacés.
    Château PARENCHÈRE

    Château PARENCHÈRE 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Directeur : Richard Curty
    BP 57
    33220 Ligueux
    Téléphone :05 57 46 04 17
    Télécopie : 05 57 46 42 80
    Email : info@parenchere.com
    Site : www.parenchere.com

    Le vignoble jouxte les départements de la Dordogne et du Lot-et-Garonne, et présente de ce fait un terroir très particulier dans le Bordelais, composé d’argilo-calcaire avec une très forte teneur en argile, ce qui explique en partie la puissance des vins qui y sont produits. La superficie totale de la propriété est de 153 ha. Le vignoble quant à lui est concentré sur 63 ha, plantés sur les parcelles les mieux exposées du domaine “Ce que je retiens du 2012, nous raconte Richard Curty, c’est la difficulté, avec tout ce que nous avons eu à gérer cette année ! Forte pression du mildiou, bien que nous n’ayons pas eu à déplorer de perte de récolte, mais une forte pression tout au long du cycle et une vigilance phytosanitaire accrue. De la gelée, un débourrement tardif, beaucoup d’eau en mai, juin. Une attaque assez importante de cicadelles des grillures de la vigne début juillet, et nous avons également piégé pas mal de papillons qui provoquent les vers de grappes. Ensuite, la problématique de l’eau jusqu’au mois de juillet, avec des averses fréquentes mais pas significatives en terme de précipitations puisque les quelques jours de forte chaleur du mois d’août ont fini par mettre la vigne en stress hydrique. Donc une crainte pour cette récolte un peu partout dans la région, on partait sur desrendements assez faibles ! Début septembre, on a eu un bon arrosage, qui a permis de sortir du stress hydrique, les raisins ont grossi et le retour du beau temps fin septembre-début octobre nous a permis d’obtenir des raisins à bonne maturité. Il n’y a que sur les dernières parcelles deCabernet -Sauvignon où nous avons dû vendanger très vite en fonction du retour de la pluie. Nous sommes équipés d’un trieur optique, donc nous avons quand même bien pu trier, car nous sommes toujours sur une recherche qualitative, mais en règle générale nous avons rentré une très jolie vendange. En blanc, on avait des raisins d’un très belle qualité, nous avons des blancs remarquables, très francs, très aromatiques, c’est sans doute le meilleur millésime de blanc que nous ayons fait à Parenchère, sachant que nous avons commencé les blancs en 2006. Pour les rouges, tout s’est bien passé, pas de souci de fermentation. D’un point de vuedégustation, c’est un millésime très équilibré, très aromatique, avec beaucoup de couleur, peut-être pas autant de puissance que lesmillésimes 2009 et 2010. Concernant le millésime 2011, c’est une belle réussite, des vins très équilibrés, avec une belle concentration, je prépare les futurs assemblages de printemps, cela s’est très bien tenu, on a beaucoup de fraîcheur. Actuellement, nous commercialisons les 2008 qui se terminent, les 2009, et on commence le 2010. En blanc et clairet nous sommes sur le 2011, jusqu’à la mise en bouteille du 2012, fin janvier.” Il y a donc ce Bordeaux Supérieur cuvée Raphaël 2010, superbe, tout en bouche, avec des notes caractéristiques de fruits noirs et d’épices, très bien élevé, de garde. L’Esprit de Parenchère 2010, dense et parfumé (cassis, sous-bois), avec des tanins mûrs mais bien présents, un vin d’une finale intense, qui commence à se goûter sur un lièvre, par exemple. Le Bordeaux Supérieur est coloré et charnu, aux tanins souples, tout en bouche, d’une jolie concentration, aux notes de groseille et d’humuscharpenté. Goûtez également le Bordeaux clairet 2012, au nez d’agrumes et de fruits blancs frais, tout en souplesse, très bien vinifié comme le Bordeaux blanc sec 2012, au nez fleuri, de robe pâle, brillante et limpide, très agréable, qui associe la fraîcheur à l’élégance, d’une jolie complexité aromatique.
     

    Château BRAN de COMPOSTELLE

    Château BRAN de COMPOSTELLE 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Vignobles Gagne et Barrat
    La Maconne
    33760 Frontenac
    Téléphone :05 56 23 98 50
    Télécopie : 05 56 23 98 50
    Email : brancompostelle@aol.com
    Site : www.vinsdusiècle.com/chateaupontlesmoines

    Superbe Bordeaux Supérieur 2010, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques, d’un bel équilibre, ample et riche, est un vin bien charnu. Le Bordeaux Supérieur cuvée Louisa 2009, élevé en fûts de chêne durant 12 mois, dont 1/3 de barriquesneuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue (vignes de 25 ans en moyenne, 65%Merlot et 35% Cabernet-Sauvignon, sur sol argilo-calcaire), est un beau vin charpenté, au nezde petits fruits rouges surmûris (cerise, cassis), de bouche puissante et corsée, légèrement épicé en finale, de robe grenat intense, tout en nuances, idéal sur un salmis de palombes. Beau 2008, charnu, épicé, aux tanins denses, avec des nuances de mûre et de fumé, de très bonne évolution. Voir aussi le Château Pont Les Moines à Civrac-de-Blaye.
     
    Château LAJARRE

    Château LAJARRE 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Grégory Lovato
    24, avenue des Châteaux
    33350 Mouliets-et-Villemartin
    Téléphone :05 57 40 50 59
    Télécopie : 05 57 40 71 20
    Email : gregory.lovato@hotmail.fr
    Site : www.chateau-lajarre.com

    Dirigée par Grégory Lovato depuis 2005, médecin et viticulteur, la propriété de 55 ha, dont 31 ha de vignes d’un seul tenant, sur sol graveleux-siliceux. Il est la propriété de la famille Lovato depuis 1973, et a fait l’objet d’investissements importants, plantations ou replantations raisonnées et réfléchies afin d’obtenir un encépagement plus équilibré, 80% de Merlot et 20% de Cabernet francrendements privilégiant la qualité, vinification traditionnelle avec macérationslongues, élevage en fonction des millésimes. Ceci explique la qualité de son Bordeaux Supérieur cuvée Eléonore 2010, fort bien élevé (macération de 30 jours, 70% barriques, 30% cuves), un vin de couleur profonde, au nez de mûre et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, un vin ample et structuré, de bouche persistante. Le 2009 est corsé, très harmonieuxgras, au bouquet subtil, aux notes de sous-bois et de fruitsrouges cuits. Le Bordeaux Supérieur Tradition 2010, tout en arômes et structure, est coloré, dense en bouche, bien charpenté.

     


    Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE

    Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    M. et Mme Hébrard
    42, route de Libourne
    33450 Saint-Loubès
    Téléphone :05 57 84 61 03 et 06 71 80 06 74
    Télécopie : 05 57 84 61 03
    Email : h.auxgravesdelalaurence@yahoo.fr

    Le château est un ancien domaine viticole situé au nord de Bordeaux, où, compte tenu de sa petite production, le travail peut se faire “à l’ancienne”. Savoureux Bordeaux Supérieur 2010, de belle couleur, au nez de cassis, d’épices et de griotte, d’un bel équilibre, ample et riche, un vinbien charnu comme on les aime, très prometteur. Le 2009, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau,est très structuré, avec des tanins amples, un vin tout en distinction, d’excellente évolution. Goûtez le Bordeaux Clairet, avec un nez gourmand,généreux, ample et croquant en bouche.

     
     
    Château de PIOTE

    Château de PIOTE 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Virginie Aubrion

    33240 Aubie-Espessas
    Téléphone :05 57 43 96 10
    Télécopie : 05 57 43 96 10
    Email : chateau.piote-aubrion@wanadoo.fr
    Site : www.chateaudepiote.fr

    Propriété (certifiée Bio en 2012) de 11 ha dont 10 de vignes sur des terres très argileuses avec présence de « crasse de fer » sur les 2/3 des parcelles, et 2 parcelles sont argilo-limoneuses. Belle réussite avec son Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2009, pur Malbec, aux senteurs defruits rouges et de sous-bois, bien en bouche, puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente. Joli Bordeaux Clairet 2011, au fruité concentré, avec des nuances de pêche et de petits fruits secs, un vin très agréable, sec et suave à la fois, qui associe la fraîcheur à la rondeur, bien vinifié comme le Bordeaux rosé 2011, raisins issu de l’agriculture biologique, avec une touche épicée caractéristique, qui se débouche sur un soufflé. Il y a aussi le Bordeauxrouge 2011, pur Cabernet-Sauvignon, de robe grenat, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample, et le Crémant de BordeauxPerles 2009, francfloral, ce jolie mousse.

    Château PIERRAIL

    Château PIERRAIL 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Alice, Jacques et Aurélien Demonchaux

    33220 Margueron
    Téléphone :05 57 41 21 75
    Télécopie : 05 57 41 23 77
    Email : alice.pierrail@orange.fr
    Site : www.chateaupierrail.com

    Établi sur un promontoire rocheux, le Château domine une petite vallée où serpente la Fonchotte, petite rivière qui prend sa source sur la propriété (XVIIe siècle). C’est avec la Famille Demonchaux que l’on assiste à la renaissance du Château Pierrail en 1970. Le vignoble de 75 ha est situé sur coteaux argilo-calcaires exposés au Sud-est. Pour la qualité, les rendements sont limités. Vendanges etvinifications se font par parcelles. L'élevage est traditionnel en barriques de chêne français. Le tout explique ce Bordeaux Supérieur2010, 85% Merlot, 15% Cabernet, une cuvée élevée en fûts de chêne, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche avec des nuances de fruits cuits et de cannelle, un vin qui allie puissance et souplesse. Le 2009, médaille d’Or au concours général Agricole Paris, riche en couleur comme en arômes, avec des nuances de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche. Goûtez leBordeaux blanc cuvée Prestige 2010, vinifiée et élevée en fûts de chêne, de robe brillante, au nez délicat d’agrumes et de musc, tout en souplesse et persistance. Le Bordeaux blanc 2011, issu des Sauvignon blanc et Sauvignon gris, de robe jaune clair, avec ses notes de citron, un vin équilibré et ample en finale, très agréable comme le Bordeaux rosérond, chaleureux, aux arômes de pêche de vigne. Il y a encore leur Bordeaux Supérieur cuvée Naudon 2009, médaille d’Or Bordeaux 2011, de robe soutenue, bien charnu, savoureux, aux notes de groseille et d’humus bien caractéristiques, de bonne évolution et très abordable.
     
    Château BELLEVUE-FAVEREAU

    Château BELLEVUE-FAVEREAU 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Vignobles Michel Galineau et Fils Earl
    Moulin de Favereau
    33790 Pellegrue
    Téléphone :05 56 61 32 49
    Télécopie : 05 56 61 32 49
    Email : vignobles.galineau@wanadoo.fr

    Un domaine de 50 ha (2e génération), cultivé en lutte raisonnée, qui collectionne les récompenses. Beau Bordeaux Supérieur 2010, avec des arômes d’humus et de groseille cuite,gras et persistant en bouche, aux tanins amples mûrs, un vin de belle couleur, bien charpenté. Le 2009, un vin de couleur intense, richement bouqueté, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, un vin dense etvelouté, très élégant, ample, de belle évolution. Le 2007, épicé, généreuxcorsé, aux taninssavoureux, ample et distingué, aux nuances de mûre et de violette, est de bouche délicate. JoliBordeaux blanc, à dominante de fleurs blanches et de noisette, très fruité, très équilibré,harmonieux au palais.

    Château PANCHILLEChâteau PANCHILLE (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Pascal Sirat

    33500 Arveyres
    Téléphone :05 57 51 57 39 et 06 17 49 77 63
    Télécopie : 05 57 51 57 39
    Email : info@chateaupanchille.com
    Site : www.chateaupanchille.com

    Pascal Sirat est passionné, dynamique et mérite bien sa place au sommet dans notreClassement. “Le raisin est la base du vin, dit-il, chaque grappe doit donner envie d'être croquée… L'essentiel est le travail de l'été. Les méthodes culturales donneront la structure du futur vin. Chaque pied de vigne est une unité essentielle pour y arriver. Le tri de la vendange, la vinification en cuve inox thermorégulée, l'élevage en barriques… ne font que révéler unmillésime, un terroir et un homme.” Il faut avouer que son Bordeaux Supérieur cuvée Alix 2009, du prénom de sa fille, une sélection de vieilles vignes, est un beau vin complexe, d’une jolie robe grenat, aux tanins riches et souples à la fois, au nez persistant où dominent des notes de myrtille et d’épices, de bouche ample, de belle évolution. Plus souple, le Bordeaux Supérieur 2009, de belle robe rubis, aux tanins soyeuxcharnu et gras, au fruité délicat, ample et corsé est un vin de charme qui sera apprécié sur les viandes grillées et lesfromages de caractère. Séduisant Bordeaux de Fernand blanc 2010 (60% Se?millon et 40% Sauvignon), du prénom de son fils, au nezfleurivif et franc, d’une très belle persistance aromatique en bouche, très bien équilibré en finale, à déboucher sur les huîtres. Goûtez le Bordeaux rosé, de bouche friande et de couleur soutenue, bien fruité.

    Château PASCAUD

    Château PASCAUD 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Scea Jalousie-Beaulieu Bernard Avril et Philippe Person
    1, La Jalousie
    33133 Galgon
    Téléphone :05 57 84 32 11
    Télécopie : 05 57 74 38 62
    Email : chpascaud@aol.com

    Ce propriétaire sympathique propose ce beau Bordeaux Supérieur Réserve 2010, bien élevé en fûts de chêne (95% Merlot et 5% Cabernet franc), au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche fondue, un vin bien corsé, qui développe beaucoup de volume, avec des tanins savoureux. Excellent 2009, généreux en bouche, tout en subtilité, de couleur soutenue, au nez où s'entremêlent des notes d’épices et defruits rouges mûrs, charpenté et riche. Goûtez le Bordeaux Supérieur Tradition 2010, 85% Merlotet 15% Cabernet franc, un vin coloré et complexe, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée caractéristique.
     
    Château CORNEMPS

    Château CORNEMPS 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Henri-Louis Fagard

    33570 Petit-Palais-et-Cornemps
    Téléphone :05 57 69 73 19
    Télécopie : 05 57 69 73 75
    Email : vignobles.fagard@wanadoo.fr
    Site : www.vignobles.fagard.com

    Remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2009, d’un bel équilibre, est un vin aux taninsbien présents, avec des nuances de mûre en finale, d’excellente évolution. Le Cornemps Tradition 2010, médaille d’Or au concours des Grands Vins Mâcon 2012, de bouche corséecomme il le faut, généreux, aux tanins agréablement fondus. Excellent 2009, médaille d’Argent au concours Bordeaux 2011, aux notes de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue. Goûtez le savoureux Lussac Château La Jorine 2011, charnu, complexe et subtil à la fois, dominé par les petits fruits rouges mûrs et les sous-bois, harmonieux et riche au nezcomme en bouche. Le 2010 est un vin riche et généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche,charpenté, avec des tanins très équilibrés.
    Château FILLONBORDEAUX SUPÉRIEUR Château FILLON

    Château FILLON 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Directeur Général : Thierry Schoepfer Emmanuel Vergely
    3, rue du Général-de-Gaulle 68630 Bennwihr
    33790 Cazaugitat
    Téléphone :03 89 49 09 29
    Télécopie : 03 89 49 09 20
    Email : vignobles@bestheim.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufillon
    Site : www.bestheim.com

    Fondée par un alsacien, Charles-Xavier Thomas qui s’est également illustré en inventant la première machine à calculer industrielle, le hasard aura voulu qu’à nouveau des alsaciens prennent possession des lieux pour perpétuer l’histoire de cette belle propriété de 102 ha, situé à l’est de Bordeaux. Implanté sur la route du vin qui relieSauternes à Saint-Emilion, au cœur du Bordelais, le vignoble deChâteau Fillon est exposé plein Sud et s'étend au pied de la butte de Launay, qui constitue le point culminant du vignoble bordelais. Son solargilo-calcaire contribue à donner naissance à des vins riches et élégants où les Merlot et Cabernets s’associent pour créer des cuvéesfruitées et racées. La culture esrt raisonnée : composts naturels, enherbement systématique des parcelles, c’est tout un écosystème qui est préservé grâce à ces méthodes; ainsi, tulipes des vignes et orchidées sauvages ont retrouvé leur place au sein des terres. On est bien au sommet avec ce Bordeaux Supérieur L’Apogée de ChâteauFillon 2009. “Cette cuvée hors normes, précise-t-on, est le fruit d’une sélection parcellaire de vignes âgées de plus de 35 ans, travaillées en agriculture raisonnée et exposées plein sud. Parts égales de Cabernet-Sauvignon et de Merlot. Élevage traditionnel sur lies fines.” Le vin est de belle couleur profonde, très parfumé (fruits cuits), de bouche intense, aux tanins qui commencent à peine à se fondre, ample et distingué à la fois, d’excellente évolution. Le Bordeaux Supérieur cuvée Première 2009, où prédominent le cassis et les sous-bois, est corsé et dense, de très bonne évolution. Même propriétaire que Bestheim (voirAlsace) et le Cadillac Côtes de Bordeaux Château Caillavet.
     
    Château HAUT CRUZEAU

    Château HAUT CRUZEAU 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Régis Chevalier

    33370 Fargues-Saint-Hilaire
    Téléphone :05 56 21 11 11
    Télécopie : 05 56 21 11 11
    Email : contact@regis-chevalier.com
    Site : www.regis-chevalier.com

    Au sommet de son appellation. Ce propriétaire passionné (“Autour d'une bouteille de ChâteauHaut Cruzeau, dit-il, on partage des expériences gustatives, on rit, on s'étonne et on sympathise !!!”) peut être satisfait de son Bordeaux Supérieur 2010, un vin puissant et harmonieux, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche complexe et persistante, à dominante de fruits noirs cuits. Beau 2009, de robe intense, au nez complexe où dominent lesfruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, un vin bien corsé comme il le faut, de garde. Le Chic rosé est parfaitement réussi, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais, une touche d’amande, un vin ample et fruité.

    Château FRACHET

    Château FRACHET 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Jocelyne Frachet
    11, avenue de Bordeaux
    33360 Cénac
    Téléphone :05 56 20 16 94
    Télécopie : 05 56 20 16 94
    Email : philippe.bappel@chateauxenbordeaux.com
    Site : www.chateau-frachet.com

    Un domaine de 18 ha, dont 12 de vignes, dont les origines remontent au XVIIIe siècle. Nommée jusqu’à récemment Ricmont, elle est maintenant exploitée sous le nom des propriétaires. Un Excellent Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2011, 14 mois d’élevage en fûtsde chêne, encore fermé, classique, de couleur grenat, avec beaucoup de structure, tout enarômes, très bien équilibré, aux nuances de cerise confite et d’humus. Le Bordeaux Supérieurcuvée Passion 2009, médailles d’Or aux Sélections du Monde, d’Argent à Bruxelles, au nezriche et subtil dominé par les petits fruits rouges mûrs, est tout en harmonie, un vin aux taninsfermes. Goûtez le Château Frachet Bordeaux Clairet Prestige 2011, médaille d’Or au challenge International du vin 2012, charmeur, avec des nuances de rose et de fraiserond et friand, à goûter sur un tian de légumes.

    Château PENIN

    Château PENIN 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Patrick Carteyron
    39, impasse de Couponne
    33420 Génissac
    Téléphone :05 57 24 46 98 et 06 07 43 15 74
    Télécopie : 05 57 24 41 99
    Email : vignoblescarteyron@wanadoo.fr
    Site : www.chateaupenin.com

    Passe à la tête des Premiers Grands Vins Classés de son appellation. Un domaine de 40 ha devignes, mené passionnément par Patrick Carteyron, cinquième génération. Le vignoble se situe sur des terrains de graves très localisés, entre le plateau calcaire et la zone de palus, rive gauche de la Dordogne, face à Saint-Emilion. C'est une terrasse caillouteuse du quaternaire apportée par le fleuve, constituée de sable rouge et de galets roulés par la Dordogne depuis le Massif Central, dont l’épaisseur varie de 5 à 8 m, un territoire pauvre propice à la vigne. On se fait donc plaisir avec ce Bordeaux Supérieur Les Cailloux 2010, issu devignes de Merlotcharpenté, aux notes de fruits cuits (groseille, fraise des bois), fondu mais puissant en bouche, avec ces nuances decassis et d’épices. La Grande Sélection 2010, de robe intense, au nez persistant (griotte, violette), un vin très équilibrégras, aux taninssavoureux. Charmeur, le Clairet 2012, tout en fruité, est de bouche friande et corsée à la fois. Excellent Bordeaux blanc Natur ChâteauPenin 2011, très aromatique, d’une belle fraîcheur persistante, une valeur sûre, finement bouquetée avec des senteurs de noisette et de pomme, d’un bel équilibre. Le Bordeaux rosé Les Cigales 2012 est vraiment charmeur, de belle teinte, tout en bouche, fruité, aux notes de framboise, parfait sur des sardines grillées.
     
     
    Château LAGRANGE les TOURS

    Château LAGRANGE les TOURS 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Michel et Pierre Choquet
    30, rue de Bernescut
    33240 Cubzac-Les-Ponts
    Téléphone :05 57 43 04 96
    Télécopie : 05 57 43 04 96
    Email : vignobles.choquet@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-lagrange-les-tours.fr

    Un domaine de 22 ha de vignes plantées, d'un seul tenant, dans un ensemble de 38 ha. Leterroir argilo-calcaire bénéficie d'une belle exposition. L'encépagement est constitué de 65% deMerlot, 25% de Cabernet-Sauvignon et 10% de Cabernet franc. Une belle réussite avec leurBordeaux Supérieur Château La Croix Saint-Benoît 2009, de bouche classique, corsé et gras, associant structure et élégance, parfumé (mûre, cannelle), de très jolie charpente, de couleur pourpre et de fort bonne évolution. LeBordeaux Supérieur Les Cent Rangs 2009, parfumé, harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux taninsbien équilibrés, tout en bouche. Le 2008, au nez de petits fruits rouges mûrs, de cuir et de sous-bois, un vin généreux, mêle structure et fondu en bouche, au nez où dominent les épices et les fruits noirs. Très séduisant Bordeaux rosé Prim’Rose, avec des nuances depêche, de rose et une note épicée.
     
     
     
    Château de BERNADON

    Château de BERNADON 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Vignoble Rouvière

    33580 Monségur
    Téléphone :05 45 81 16 58 et 06 85 30 40 40
    Télécopie : 05 45 82 27 89
    Email : contact@bernadon.com
    Site : www.bernardon.com

    “Tout le monde sait que l’année 2012 a été très compliquée, nous raconte Jacques Rouvière. On a eu un printemps très pluvieux, avec une pression maladive importante. Nous avons bien maîtrisé tout cela, il fallait être très vigilant, mais globalement, nous sommes plutôt satisfait des résultats, qualitativement et quantitativement. On a eu la chance d’avoir une belle arrière- saison, qui a bien arrangé les soucis de début de cycle, et nous avons pu attendre pour obtenir une belle maturité. La récolte était saine, mais les vendanges se sont déroulées avec beaucoup de pluie. On s’en est vraiment pas mal sorti ! Je trouve que les Merlots, qui représentent 60% de notre encépagement, sont très biens, de même que les Cabernets-Sauvignons, par contre je suis un peu déçu par les Cabernets francs. Dans l’ensemble, le bilan qualitatif est très positif. Ici, nous faisons pas mal de Clairet : 10 ha, 3 y sont destinés, les saignées permettent d’obtenir une belle concentration, et nos Clairets sont toujours très bien, il n’y a pas les même phénomènes que sur les rouges, pour lesquels nous gardons les plus belles cuves. Le Bernadon 2012 sera essentiellement Merlot et Sauvignon. Notre 2011 poursuit un beau vieillissement, on a une partie en cuves et une partie en barriques. Je peux dire que pour nous, 2010 et 2011 sont, qualitativement, à peu près le même style de vins. C’est vrai que nous venons d’avoir quelques très beaux millésimes, et, pour 2012, on devrait aussi avoir de bonnes choses. Actuellement, nous terminons la vente des 2007 et 2008 et sommes essentiellement sur le 2009. C’est un millésime qui a évolué très bien et très vite, alors que le 2008 est un peu plus fermé.” C’est vrai que l’on se fait plaisir avec le Bordeaux Supérieur 2010,charnu, avec des notes de groseille surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme en bouche, ample, parfumé, persistant, très réussi. Excellent 2009, dense, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin avec des tanins mûrs, de bouche dense dominée par la prune. Le 2008, ample au nez comme en bouche, de belle charpente, est de couleur pourpre, un vin où dominent les épices et les pruneaux, vraiment très réussi, à un prix sans concurrence. Excellent 2007, avec des notes subtiles d’humus et de petitsfruits noirs, un vin ferme et riche, tout en bouche, aux tanins savoureux. Remarquable Bordeaux Clairet 2011, tout en bouche, floral,rond mais avec cette pointe de nervosité agréable, subtilement épicé, séduisant par sa persistance d’arômes comme le Bordeaux rosé.
     
    Château Le SIRON

    Château Le SIRON 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Annie Ginelli
    2, Le Siron
    33490 Saint-Martin-de-Sescas
    Téléphone :05 56 76 44 79
    Télécopie : 05 56 76 43 10
    Email : contact@chateausiron.com
    Site : www.chateausiron.com

    Exploitation familiale, les 2e et 3e générations scellent aujourd’hui leur passion du vin pour travailler autour de ce domaine de 57 ha sur sol graveleux et argilo-calcaire (50% Merlot, le reste en Cabernet-Sauvignon et une infime partie en Cabernet franc). Valeur très sûre avec ceBordeaux Supérieur Quercus 2009, qui développe des arômes de groseille et de fraise des bois bien mûre, harmonieux, un vin qui allie rondeur et charpente. Le 2008, élevé 10 mois enbarriques, mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance, avec des notes de violette et de cassis. Joli Bordeaux Supérieur cuvée Réservée 2009, structuré et tout en charme, riche, avec des tanins veloutés et des nuances de griotte et d’humus. Le Bordeaux rougeChâteau Le Siron 2009, médaille d’Argent au concours des vins d’Aquitaine, est tout aussi réussi, avec des tanins plus mûrs. Le Bordeaux blanc sec 2011, marqué par son Sauvignon, avec ces saveurs de petits fruits frais, tout en nuances, est séduisant comme le rosé, aux notes de cerise mûre, de bouche ample.

    Château THURONBORDEAUX SUPÉRIEUR Château THURON

    Château THURON 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Famille Lallement

    33190 Pondaurat
    Téléphone :05 56 71 23 92
    Télécopie : 05 56 71 01 89
    Email : contact@chateauthuron.com
    Site : www.chateauthuron.com

    Une propriété familiale depuis le XVIIe siècle d’environ 6 ha, dont le sol est formé de graves, d’argiles et de galets (60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc). Cultivée raisonnablement, avec une taille et un épamprage draconiens, la vigne produit une vendange qualitative, récoltée avec minutie à l’optimum de sa maturité. Le vin est vinifié de manière traditionnelle avec ses propres levures, ni collé, ni filtré. Coup de cœur pour ce Bordeaux Supérieur 2010, aux tanins riches, bien charpenté, est un vinpuissant et structuré, au bouquet subtil et intense à la fois (griotte, cannelle...), tout en persistance comme le 2009, charnu et concentré, un vin riche en bouquet comme en matière, complet, élégant, tout en bouche, avec des nuances de prune et de violette, de très bonne basetannique. Le 2008 est un vin équilibrécharnu et typé, au nez subtil, aux nuances de cassis, deprune et d’humus, aux tanins fermes, de bouche puissante, de bonne garde. Beau 2006, plein, où dominent la fraise des bois bien mûre et l’humus, est parfait sur un onglet. Goûtez leBordeaux rosé Althaéa de Thuron, d’une couleur délicate, tout en subtilité, au nez de rose et depêchefranc, développant en bouche des arômes de fruits frais et une touche épicée. Le Cattleya de Thuron (le cattleya étant une race d’orchidée chère à Marcel Proust), est un très joliClairetsec et suave à la fois, mêlant la vivacité à l’élégance, de bouche subtilement parfumée.

     

     


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu