Avertir le modérateur

LES VINS DE LA CÔTE DE NUITS AU SOMMET

 

 

Domaine Pierre GELINFIXIN Domaine Pierre GELIN

Domaine Pierre GELIN

(FIXIN)
Pierre-Emmanuel Gelin
22, rue de la Croix Blanche
21220 Fixin
Téléphone :03 80 52 45 24
Télécopie : 03 80 51 47 80
Email : info@domaine-pierregelin.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/gelinpierre
Site : www.domaine-pierregelin.fr

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le domaine est une propriété familiale d'une douzaine d'hectares sur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. Depuis la prise en charge totale du domaine par Pierre-Emmanuel, pour la production et la vinification, quelques modifications culturales ont été apportées. Aucune utilisation d’herbicides, d’engrais autres que des amendements issus de l’Agriculture Biologique, d’insecticides et traitements antipourriture. Les sols sont travaillés mécaniquement et les contours enherbés. Les vignes sont effeuillées en tout début de véraison, de ce fait les raisins sont bien ventilés et l’état sanitaire très sain. En cuverie, avec le remplacement des cuves bois par des cuves Inox thermorégulées, le contrôle des températures est géré de façon plus précise.
“En 2013, nous dit Pierre-Emmanuel Gelin, j’ai changé tout mon matériel de réception, j’utilise un érafloir Pellenc, cela apporte beaucoup plus de profondeur à mes Vins. L’éraflage est assez tendre, on ne garde que les baies intactes, tout ce qui est lacéré, les pépins et les jus sont écartés, ce qui permet de faire des macérations intra-pelliculaires, je trouve que cela apporte plus de précision à mon travail. En vinification, un pigeage assez léger par jour pendant toute la phase pré-fermentaire pour, justement, essayer de conserver l’intégralité des baies puis ensuite, quatre pigeages par jour en pic de densité. J’ai entamé une conversion Bio, je suis en phase de certification et j’applique aussi quelques principes de biodynamie. C’est assez contraignant, j’ai commencé pour les Vins et maintenant je vais appliquer cette année, certains de ces principes dans mes vignes. On essaye de se rapprocher des pratiques naturelles sans trop d’interventions sur les Vins.
Je suis très content de mes 2013, c’est l’un de mes millésimes préférés. Beaucoup de charme, des Vins très gourmands, très plaisants, au style classique, bien typé Bourgogne, avec une belle transparence, très beau nez frais avec des arômes de baies rouges et noires, des Vins bien équilibrés avec une certaine vigueur et de la minéralité, belle structure en finale, notes discrètes de boisé, des Vins très élégants et délicats. Le 2013 est un millésime assez solaire.”
On est, en effet, au sommet avec son grand Fixin Premier Cru Clos Napoléon 2013, vignes de 50 ans, vendanges manuelles, élevé 22 mois en fûts de chêne, au bouquet complexe où s’entremêlent des senteurs de petits fruits rouges très mûrs, de cuir, d’humus et de réglisse, de belle garde. Le 2012 est de robe grenat noir, au nez de violette et de mûre, gras, avec des notes de poivre et de réglisse, charnu en bouche comme il se doit, de belle garde. Remarquable 2011, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges, d'épices, de gibier, aux tanins bien enrobés. Le 2010 est complet, de couleur pourpre, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, groseille...), alliant gras et intensité, de belle garde. Le 2009 est dense, mêlant structure et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l'humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de belle évolution, à prévoir sur un rôti de bœuf aux pruneaux farcis ou un pigeon aux légumes.
Le 2008 est d'une grande complexité, au nez vraiment très typé, dominé par les fruits cuits et la réglisse, de charpente puissante, avec ces tanins bien présents, de bouche riche (griotte, humus, épices). Superbe 2007, intense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques.
Formidable Chambertin Clos de Bèze Grand Cru 2013, de robe pourpre, puissant au nez comme en bouche, très typé, d’une structure et d’une charpente tannique importantes, de bouche dense, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges cuits et de réglisse, de garde. Le 2012 déploie des connotations subtiles d’humus, de mûre et d’épices, tout en arômes, ample en bouche, fin et puissant à la fois, d’excellente garde, très typé. Le 2011, aux reflets noirs, aux arômes de fruits rouges, d’épices, avec des tanins bien enrobés, est un grand vin riche et généreux, d’une belle finale aromatique.
Beau Gevrey-Chambertin Clos de Meixvelle 2013, de couleur grenat, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, un grand vin souple et très fin, de belle structure. Le 2012 mêle charpente et finesse, de couleur soutenue, au nez concentré de griotte, tout en souplesse mais aux tanins présents, de garde. Le 2011 a beaucoup de structure, un nez de cerise et d’humus, une charpente très élégante mais puissante. “Le Clos de Meixvelle issu d’un terroir assez fin, donne un vin avec des tanins plus fondus que sur le terroir de Fixin, où nous avons une texture d’argile beaucoup plus dense, qui donne des Vins plus rustiques; le terroir de Gevrey présente des argiles assez fines avec des petits cailloux de surface calcaire, ce qui donne des Vins assez élégants.” Le Gevrey-Chambertin Clos Prieur Premier Cru 2013, fumé et épicé, aux senteurs de fruits rouges et de torréfaction, est structuré et gras en bouche, aux tanins fins et élégants, très dense, d’une belle longueur. 
Le Fixin Premier Cru Les Hervelets 2013, au bouquet intense de cassis et d’humus, est un vin solide, avec des tanins souples, de bouche chaleureuse. Le Fixin 2013 est excellent, dense et bien parfumé (cassis, mûre), avec des tanins ronds, à prévoir sur un filet de bœuf aux champignons ou une bécasse flambée.
On poursuit avec ce Fixin La Cocarde 2013, alliant rondeur et puissance, complexe et subtil à la fois, riche et bien équilibré, un vin qui sent la violette et la cerise cuite, et le Bourgogne Chardonnay le Dessus des Prielles 2014, harmonieux en finale, aux notes aromatiques de poire et de narcisse.

Pierre BOURÉE Fils

Pierre BOURÉE Fils

(GEVREY-CHAMBERTIN)
Bernard et Jean-Christophe Vallet
13, route de Beaune
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 34 30 25
Télécopie : 03 80 51 85 64
Email : contact@pierre-bouree-fils.com
Site : www.pierre-bouree-fils.com

Au XIXe siècle, Pierre Bourée reprend à Gevrey-Chambertin un commerce de vins, fondé en 1864, et lui donne son nom. En 1922, son fils Bernard lui succède et crée l’enseigne actuelle: Pierre Bourée Fils. Il achète une parcelle de vignes en Grand Cru : Charmes- Chambertin. En 1945, Bernard Bourée commence à former son neveu, Louis Vallet. Celui-ci prend ensuite la direction de la maison, assisté de son frère François. Aujourd’hui, Bernard et Jean-Christophe Vallet dirigent la maison.
Exceptionnel Charmes Chambertin Grand Cru 2012, de belle robe pourpre, complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), est riche, très classique, typé comme nous les aimons, un vin aux tanins fermes et fondus à la fois, de garde. Le 2011 est de belle robe pourpre, au nez ample et subtil, aux connotations de cassis mûr et de truffe, fondu mais puissant, avec des tanins riches et veloutés à la fois.
Son Clos de la Roche Grand Cru 2012 est particulièrement charmeur, aux tanins très équi- librés, alliant charpente et rondeur en bouche, un vin typé, ample, de bouche puissante, au nez envoûtant avec ces notes de violette et de pruneau.
Le Gevrey-Chambertin Clos de la Justice 2012, intense, est harmonieux, aux notes de sous-bois et de griotte mûre, de bouche ample et fondue, classique de ce millésime, un vin charnu, très parfumé, très fin, aux saveurs intenses à dominante de fruits mûrs au palais. Le Meursault 2012 est de belle robe, d’un bel équilibre,aux connotations florales subtiles, à la bouche fondue où se retrouvent des nuances de grillé et de pêche cuite, alliant puissance et souplesse, subtilement vanillé au palais. Savoureux Chassagne-Montrachet blanc 2013, de robe dorée, aux notes persistantes de fougère et de fruitsfrais, tout en suavité.
On goûte encore le Monthélie 2012, avec des connotations subtiles de cerise, d’humus, à ouvrir sur une oie au four ou un jambon braisé, le Beaune rouge 2011, gras, au nez présent avec des notes de fruits rouges bien mûrs, et ce Per- nand-Vergelesses blanc 2013, classique, suave et parfumé de bouche puissante, à ouvrir sur une escalope à la crème.
À noter, La Table de Pierre Bourée , où l’on pro- pose des menus-dégustation avec 5, 7 et 9 vins. Les vins sont accompagnés de plats de la région.

Frédéric ESMONINGEVREY-CHAMBERTIN Frédéric ESMONIN

Frédéric ESMONIN

(GEVREY-CHAMBERTIN)

17, rue de Paris
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :09 79 66 20 27
Télécopie : 03 80 34 14 24
Email : fredesmonin@orange.fr

Toujours à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Pour Frédéric Esmonin, “le 2016 se trouve être le reflet du 2015, avec une qualité de raisins exceptionnelle, mais une quantité moindre du fait de certaines vignes gelées.”
Il commercialise cette année les 2015, millésime superbe.
C’est le moment d’exciter vos papilles avec son remarquable Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Lavaux 2015, coloré, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Le 2014, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), charnu, associe charpente et distinction. 
Beau Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2014, un vin aux connotations caractéristiques de réglisse et de cerise mûre, bien marqué par son terroir, de robe intense, tout en bouche. Le 2013, qui possède un charnu bien présent et cette charpente à la fois riche et souple, harmonieux, très parfumé en finale, aux connotations de cassis et de poivre, parfait avec un coq au vin ou un civet de canard en velours. 
ll y a aussi ce grand Chambertin Clos de Bèze 2010, d’une belle couleur aux reflets violets, parfumé (mûre et violette), un vin bien corsé, aux taninssouples, aux nuances complexes en bouche où se mêlent la griotte et l’humus, alliant rondeur et charpente, de garde.
Cela fait des années que j’apprécie son Ruchottes-Chambertin 2010, de belle matière, aux tanins fermes, aux senteurs de fruits noirs, d'épices et de sous-bois, un grand vin typé, majestueux, envoûtant, vraiment remarquable. Superbe 2009, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et coloré, un vin racé qui dégage des nuances de fruits cuits (cassis, griotte) et de truffe au palais.

Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIRMARSANNAY Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR

Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR

(MARSANNAY)
Patrice Ollivier
44, rue de Mazy
21160 Marsannay-la-Côte
Téléphone :03 80 52 21 12
Télécopie : 03 80 58 73 83
Email : fougeraydebeauclair@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/fougeraydebeauclair
Site : www. fougeraydebeauclair.fr

C'est en 1978 que le Domaine, une affaire familiale, se constitue par acquisition et fermage de vignes dans de prestigieuses appellations bourguignonnes de la Côte De Nuits et de la Côte De Beaune. Faibles rendements, tri systématique de la vendange à la vigne et sur une table d'égouttage, macérations longues, fermentations maitrisées par régulation thermique des cuves, élevage adapté à chaque vins en fûts de chêne neufs ou récents...
Superbe Gevrey-Chambertin Les Seuvrées 2014, très vieilles vignes sur sols calcaires avec une bonne proportion de marnes argileuses, intense et chaleureux, bien charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de truffe et de griotte mûre, tout en finale. Le 2013, de couleur intense, très parfumé (griotte, mûre), finement épicé, très charpenté, de bouche pleine et riche, aux nuances complexes de fruits des bois macérés, de belle évolution. Formidable Bonnes-Mares 2013, très représentatif de ce que doit être un Grand Cru bourguignon, de couleur grenat, puissant mais tout en délicatesse, très parfumé, avec des senteurs de cerise, de kirsch et de sous-bois, épicé, riche et complexe, tout en bouche, très typé. 
Le Puligny-Montrachet Les Meix 2014, aux nuances de petits fruits frais (coing, pêche), avec des dominantes d’amande et de grillé, tout en bouche, riche et complexe, est d’un bel équilibre en finale, tout en nuances comme le Fixin blanc Clos Marion Monopole 2014, très aromatique, épicé, à la fois très fin et très structuré, d’une belle finale dominée par des nuances de tilleul et d’abricot frais.
Le Marsannay Les Saint Jacques rouge 2014, très typé également (sols argilo-calcaires avec une forte présence de pierres et fossiles), est tout aussi séduisant dans ce beau millésime, mêlant rondeur et structure, avec ces notes de cerise, d’humus et de cannelle. Le 2013 dégage un nez subtil où dominent la prune et les sous-bois, est bien classique de son appellation, de robe intense comme cet autre Marsannay rouge les Favières 2013, de bouche savoureuse, aux tanins fermes mais très élégants, au nez complexe de cerise et de réglisse, de bouche étoffée. 
Le Marsannay Les Saint Jacques blanc 2014, a des arômes de coing et de pêche, une belle finale, quand le Marsannay blanc les Aiges Pruniers 2014, aromatique, à la fois très fin et très structuré, dégage une belle finale dominée par des nuances de tilleul et d’abricot frais. Le Fixin rouge Clos Marion Monopole 2014, qui a un nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte), est un vin qui commence à peine à se fondre. 
Goûtez aussi Savigny-lès-Beaune rouge Les Golardes 2014, tout en harmonie avec des nuances de petits fruits à noyau, de belle robe intense, aux tanins soyeux, très charmeur, sur, par exemple, une canette grillée, sauce béarnaise ou un bœuf en gelée.

Domaine Pierre AMIOT

Domaine Pierre AMIOT

(MOREY-SAINT-DENIS)
Jean-Louis et Didier Amiot
27, Grande Rue
21220 Morey-Saint-Denis
Téléphone :03 80 34 34 28
Télécopie : 03 80 58 51 17
Email : contact@domainepierreamiot.fr
Site : www.domainepierreamiot.fr

Depuis cinq générations, la famille Amiot est propriétaire de ce domaine de 8 ha. Jean-Louis Amiot gère le domaine avec son frère Didier depuis 1981. Le domaine pratique la lutte raisonnée, aucun traitement n'est fait de façon préventive, labours pour éviter l'usage de désherbants. Un ébourgeonnage est effectué au printemps pour maîtriser les rendements.
Beau Morey-Saint-Denis Premier Cru Aux Charmes 2014, de robe grenat, qui sent le cassis et l’humus, mêlant structure et finesse, bien charpenté, de bouche parfumée (fraise des bois, épices), à déboucher sur un filet de bœuf aux champignons ou un veau en cocotte aux épices. Le Morey-Saint-DenisPremier Cru Les Millandes 2014, remarquable, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtilles, est d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, des notes fondues en finale. Joli Morey-Saint-Denis 2014, généreux, de bouche ferme, à dominante de petits fruits noirs. Superbe Clos de la Roche Grand Cru 2014, de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, aux tanins fermes et fondus à la fois, de charpente solide, un grand vin typé. 
On se fait également plaisir avec leur Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Combottes 2014, au nez dominé par le cuir et les framboises, d’une belle intensité en bouche, un vin ample et savoureux, de bouche très parfumée, de belle évolution.

Clos des LAMBRAYSMOREY-SAINT-DENIS Clos des LAMBRAYS

Clos des LAMBRAYS

(MOREY-SAINT-DENIS)
Direction : Thierry Brouin

21220 Morey-Saint-Denis
Téléphone :03 80 51 84 33
Télécopie : 03 80 51 81 97
Email : clos.lambrays@wanadoo.fr
Site : www.domaine-des-lambrays.com

Appartient à LVMH. Le vignoble de ce (très) Grand Cru de Morey-Saint-Denis (c’est le plus grand d’un seul tenant de la Côte-de-Nuits (8,70 ha), situé à une altitude de 250 m, très vieilles vignes), est constitué de 3 climats géographiques : Meix Rentier, la terre la plus lourde et la plus argileuse ; les Larrets, la partie la plus pentue exposée à l’est, et les Bouchots, une partie bien ventilée sur la partie haute, en sortie de la combe de Morey, et bien protégée des vents du nord dans la partie basse. Cette complémentarité géologique et climatique est déterminante et explique en partie la grande finesse et la complexité des vins. Le sol marneux, qui domine dans le haut du clos, favorise l’élégance des vins, tandis que le bas, plus argilo-­calcaire, produit des vins puissants et charpentés.
Très beau clos des Lambrays Grand Cru 2014, élevage 50% en fûts neufs 18 mois, un vin concentré, au parfum de violette, de prune et de sous-bois, d’une grande finesse aromatique, de garde. Le 2013, de bouche pleine et riche, aux nuances de fruits des bois et aux notes giboyeuses, puissant et savoureux, est un vin ample, très légèrement poivré en finale. Le 2012 est superbe, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges, d’épices, aux tanins bien enrobés, un vin riche, très distingué, racé, qu’il faut savoir attendre. 
Exceptionnel 2011, très typé, d’une belle onctuosité en bouche, un vin délicat mais de bouche intense, complexe et très élégant à la fois, très marqué par son terroir, de robe intense, aux nuances caractéristiques de réglisse, de sous-bois et de cerise mûre, associant structure et finesse, d’excellente garde. Le 2010 est fantastique, aux arômes de fruits macérés et d’épices, riche, de teinte grenat, dense au nez comme en bouche, alliant finesse, ampleur et charpente, aux tanins bien soyeux et très équilibrés, un grand vin, de très belle évolution. Splendide 2009, de couleur intense, au nez dense et subtil, avec ces connotations de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, un très grand vin puissant qui commence à se fondre et à développer en bouche des nuances de prune cuite et d’humus, vraiment prometteur. Très beau 2008, de robe pourpre intense, aux tanins mûrs, solide, gras et complet, d’une belle harmonie, d’une grande persistance aromatique, aux connotations de prune, de cannelle et de truffe, un vin racé et prometteur.

Domaine des MONTS LUISANTSMOREY-SAINT-DENIS Domaine des MONTS LUISANTS

Domaine des MONTS LUISANTS

(MOREY-SAINT-DENIS)
Jean-Marc Dufouleur
51, rue du Faubourg Madeleine
21200 Beaune
Téléphone :03 80 24 00 96
Télécopie : 03 80 22 78 87
Email : jmdufouleur@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domainedesmontsluisants

Au sommet, incontestablement. La constitution du domaine (3,4 ha) est l’œuvre de Bernard Dufouleur, qui, dans le milieu des années 1960, a acheté et échangé des parcelles diverses, pour aboutir à un ensemble homogène et cohérent.
“J’aime les vins plus dans la longueur que sur la largeur, raconte Jean-Marc Dufouleur. Je laisse son libre-arbitre au client qui achète la bouteille et qui la consomme, chacun a son goût et je ne suis pas là pour le formater. J’affirme mon style, je valide mes arbitrages, je garde la main “douce” pour les tanins et qui m’aime me suive! Je m’adresse à un public en marge, averti. Le vin est un produit essentiellement culturel, mon vin concerne ceux qui ont envie de faire travailler leurs neurones. J’ai une vinothèque avec des millésimes plus anciens à vendre, à partir de 2000, qui a été mon premier millésime à vendanger, car autant il y a des amateurs de vins jeunes, croquants, autant il y en a d’autres qui préfèrent les vins d’évolution, aux arômes tertiaires que l’on retrouve uniquement dans les vins plus vieux.
Je suis en “vendanges entières”, ce sont des vinifications plus instinctives que les vendanges éraflées, nous sommes toujours sur la brèche pendant la vinification. Il faut une très belle maturité de raisins, des rafles très saines, car c’est une prise de risque et puis c’est une vinification plus difficile qui fait beaucoup plus appel aux sens du vinificateur. C’est une tradition bourguignonne. La texture du vin est alors différente.
La vendange entière apporte beaucoup de finesse au vin, et il est vrai que c’est une caractéristique propre au Pinot Noir des grands vins de Bourgogne. Avec ce cépage associé à nos terroirs, on est moins sur le fruit, plus dans la complexité. Quand nous faisons les analyses, cela correspond au jus extrait, mais il y a toujours des raisins entiers et on ne sait pas ce qui se passe vraiment dans la cuve… et, à chaque fois, on a des montées d’adrélanine !
Nos vignes ont été touchées par le gel et la grêle, environ 20%, nous raconte Jean-Marc Dufouleur. Nous avons été toutefois assez chanceux par rapport à certains… J’ai observé que dans les épisodes de gel, les jeunes plants ont mieux résisté que les vieux ceps.
Le 2016 est un très beau millésime, les raisins récoltés étaient superbes, c’est pourquoi j’ai pu vinifier en “vendanges entières”. Quand les grappes sont bien mûres, je trouve que cela apporte beaucoup au vin. À la dégustation, les vins sont sur le fruit, bien soutenus par une bonne acidité, c’est ce qui le différencie du 2015. Je compare le 2016 au 2010, un vin un peu solaire.
Le 2015 est un millésime formidable qui a tout pour lui, un grand vin vraiment très soyeux, et le 2016 est de qualité assez similaire. Heureusement nous avons à vendre deux millésimes de très grande qualité dans un contexte économique national et international un peu délicat.”
Formidable Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Monts Luisants 2014, sol argilo-calcaire et très caillouteux, vignes de plus de 36 ans, élevage en fûts de chêne pendant 18 mois, l’archétype de ce que doit être un très grand vin bourguignon où le velouté s’allie à la structure, la complexité d’arômes (fruits noirs, champignons, poivre...) à la subtilité d’une matière pleine et riche, un très grand vin. Le 2013, coloré et intense, aux tanins bien équilibrés, mêle charpente et souplesse, très élégant, avec des arômes mûrs et complexes de cassis et de groseille, riche au palais, d’excellente évolution. Le 2012 est superbe, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), opulent, mêlant charpente et distinction. Remarquable 2011, charnu, ample, aux tanins très structurés, au nez dominé par la mûre, la violette et l’humus, de bouche épicée et persistante, un vin qui possède des tanins puissants et très fins à la fois, d’un grand équilibre, de garde comme ce grand 2010, très harmonieux, intense, aux notes de cassis très mûr et d'épices, aux tanins fermes et serrés, mais veloutés à la fois, de bouche voluptueuse, complexe, où s’entremêlent le poivre, la prune, le cuir et la cannelle. 
Exceptionnel 2009, puissant, aux tanins fondus, avec ces notes si caractéristiques de truffe et de petits fruits mûrs légèrement épicés, de garde. Le 2008 exhale des notes intenses de violette, de fruits surmûris (prune, groseille) et de cannelle, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux, de grande évolution. Superbe 2007, racé, de couleur profonde, plein, au nez complexe où dominent les fruits mûrs et les épices, aux tanins fondus et riches à la fois, non encore à maturité bien entendu, mais qui se goûte remarquablement actuellement. Le 2005, dense et distingué, au nez très parfumé et typique dominé par la cerise et le cuir, très fin, est un vin puissant et gras comme il le faut, de très belle intensité, avec, en finale, des nuances de kirsch et d’humus.

Domaine de la POULETTENUITS-SAINT-GEORGES Domaine de la POULETTE

Domaine de la POULETTE

(NUITS-SAINT-GEORGES)
François et Françoise Michaut-Audidier

21700 Corgoloin
Téléphone :03 80 62 98 02
Télécopie : 01 45 25 43 23
Email : infos@poulette.fr
Site : www.poulette.fr

Le Domaine est une très ancienne propriété, appartenant à une famille dont la présence sur la côte viticole est attestée depuis l'époque de Louis XIV. Depuis plus de six générations, elle s'est transmise par les femmes, qui ont toujours su choisir à leur coté des hommes de valeur pour porter avec elles le flambeau du Domaine.
En 2017, François Michaut commercialise les Côtes de Nuits Villages 2014, les Bourgognes Corvée au Prêtre 2014, les Vosne-Romanée Les Suchots 2006, 2007, 2012, les Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Vaucrains 2006, 2009, 2011, et le Premier Cru Les Poulettes 2006, 2009, 2010, Nuits-Saint-Georges Les Vallerots 2012, les Côtes de Nuits Blancs 2014 et les Bourgogne Blancs 2013.
Située sur une parcelle à Vosne-Romanée, la cuvée Corvée au Prêtre provient d'une vigne âgée et doit son nom au curé qui faisait travailler les vignes à sa façon. Elaboré en cuvaison froide, ce vin a de remarquables arômes et peut être bu jeune ou vieillir plusieurs années.
De nombreuses médailles viennent, chaque année, récompenser le travail accompli : médaille d'Argent au Concours des Vins de Lyon pour le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Vaucrains 2011, médaille d'Or au Concours Général Agricole de Paris 2016 pour le Côtes de Nuits-Villages Blancs 2014, Burgondia d'Or 2016 et médaille d'Argent au Concours Féminalise 2016 pour le Côtes de Nuits-Villages Blancs 2013, Burgondia d'Or en 2016 pour le Bourgogne Blanc 2013 !
Concernant le millésime 2016, François Michault le juge “excellent mais en quantité réduite. Les Côtes de Nuits rouges sont très colorés, fruités, élégants, équilibrés, structurés. Les Blancs sont le résultat d'une année fort aléatoire, notamment en avril, ils ont beaucoup souffert du temps, mais, malgré une petite récolte, la qualité est là.” Cette année encore, de nombreux pieds de Bourgogne ont été plantés.
Tout en bouche, ce Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Vaucrains 2012, de bouche corsée, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins très étoffés, un vin velouté où l’élégance s’exprime à plein, de garde, que l’on peut déboucher sur un rôti de veau en croûte ou un canard sauvage. 
Remarquable Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Poulettes 2011, avec des notes subtiles d’humus et de petits fruits rouges surmûris (cassis, cerise noire), un beau vin gras et ferme, tout en séduction, à déboucher sur une épaule d'agneau braisée ou un bœuf bourguignon. 
Très beau Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2012, chaleureux, tout en bouche, bien marqué par son terroir spécifique, coloré et racé, au nez de fruits mûrs et d’épices, qui mêle finesse et charpente, harmonie et richesse. 
Joli Côtes de Nuits Villages blanc 2014, de bouche franche et fruitée, avec un nez à dominante de fruits secs, très aromatique, et ce Bourgogne blanc, séduisant par sa souplesse et sa persistance d’arômes, un joli vin franc et classique, à prévoir, par exemple, avec un aligot rouergat ou des paupiettes de filets de lingue aux champignons.

Domaine René CACHEUX et FilsVOSNE-ROMANÉE Domaine René CACHEUX et Fils

Domaine René CACHEUX et Fils

(VOSNE-ROMANÉE)
René et Gérald Cacheux
28, rue de la Grand-Velle
21700 Vosne-Romanée
Téléphone :03 80 61 28 72 et 06 98 10 47 90
Email : gerald.cacheux@free.fr
Site : www.domaine-cacheux.com

Au début du siècle dernier, François Blée s’installe à Vosne-Romanée. Son fils Charles, lui succède en augmentant la superficie du domaine. En 1966, l'exploitation se divise entre ses deux filles. Jacqueline Blée, l’une de ses filles, et son époux René Cacheux, créaient le Domaine René Cacheux-Blée. En 2004, après avoir travaillé sur d’autres exploitations vitivinicoles, Gérald, leur fils, leur succède.
Les accords mets-vins parfaits pour le Bourgogne Les Champs d’Argent sont les légumes en salade, tourtes, volaille, viande rouge grillée, viande blanche rôtie, fromage à pâte cuite comme le Gouda. Le Chambolle-Musigny, lui, s’accorde avec les viandes blanches rôties, filet mignon, pintade, chapon de Bresse, entrecôte grillée, traditionnel plateau de fromages. Pour les Vosne-Romanée et Vosne-Romanée Premier Cru, je vous conseille de servir un pavé de bœuf, gibiers à plumes, pintade forestière, foie gras poêlé, agneau rôti, fromages à saveurs intenses comme l’Epoisse ou le Langres.”
Superbe Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2014, de robe grenat profond, au nez complexe où dominent les fruits cuits, légèrement poivré, tout en bouche et très subtil comme nous les aimons. Le 2013 est de couleur grenat, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, un grand vin souple et très fin, de belle structure, encore très jeune, bien sûr. Le 2012 est de couleur pourpre, au nez dominé par les fruits rouges à noyau, un vin de bouche dense, de charpente fine et puissante à la fois, d’une longue finale avec des nuances mûres et complexes de fruits rouges, de sous- bois et de réglisse. Beau Vosne-Romanée Premier Cru Les Beaux Monts 2014, gras, aux tanins nobles et bien présents, un vin racé qui fleure les épices et les fruits frais, alliant puissance et finesse, dont le velouté très caractéristique s’accompagne parfaitement avec un poulet sauté aux morilles. Goûtez également son Bourgogne Aligoté 2015, à la fois nerveux et rond, finement bouqueté, très agréable, et le Bourgogne les Champs d’Argent 2014, corsé et parfum.
Domaine François BERTHEAUCHAMBOLLE-MUSIGNY Domaine François BERTHEAU

Domaine François BERTHEAU

(CHAMBOLLE-MUSIGNY)

5, rue du Carré
21220 Chambolle-Musigny
Téléphone :03 80 62 85 73
Télécopie : 03 80 62 84 64
Email : domaine@francoisbertheau.com
Site : www.vinsdusiecle.com/domaine.bertheau

Au sommet. Domaine familial repris par François Bertheau en 2004, cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha. Les vignes sont âgées de 45 ans en moyenne. L’élevage se fait en fûts (dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé 6 mois après sa mise en bouteilles. Sols argilo-calcaires.
Pour François Bertheau, ce sont uniquement les 2015 qui seront sur le marché en 2017. Il trouve “le 2016 tannique, de belle couleur, plus charpenté que d'habitude, de belle qualité mais en petit volume.”
C’est donc le moment de savourer ce Chambolle-Musigny Premier Cru 2015, très typé, aux tanins mûrs, très équilibrés, alliant charpente et souplesse, avec des arômes complexes de prune, de sous-bois et de réglisse, ample en bouche, de très bonne garde. Le 2014, de robe brillante, est un vin subtil, de bouche fondue, aux notes de griotte surmûrie et de poivre, charnu, où la finesse s’allie à un velouté savoureux, à présenter avec une terrine de faisan au foie gras ou un rôti de veau en croûte. 
Le 2013 dégage un nez de griotte surmûrie, de jolie matière, soyeuse et ample, un vin très parfumé (cannelle, cuir et violette). Le 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, fraise) et de réglisse, de bouche puissante mais distinguée, est un vin étoffé, coloré et complexe comme il le faut, d’excellente évolution. Beau 2010, tout aussi séduisant dans ce beau millésime, mêlant rondeur et structure, avec ces notes de prune, d'humus et de cannelle en finale.
Très charmeur, son superbe Chambolle-Musigny Premier Cru Les Charmes 2015, d’une belle couleur aux reflets violets, alliant structure et distinction, très classique, très parfumé, avec ces notes d’humus et et de fruits surmûris. Le 2014, de robe pourpre, associe charpente et distinction, au nez où se devinent les fruits cuits, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche. Le 2013 est très parfumé (notes de mûre et de réglisse), mêlant rondeur et puissance en bouche, classique de ce millésime chaleureux. 
On poursuit avec le Chambolle-Musigny Premier Cru Les Amoureuses, aux tanins savoureux et riches à la fois, généreux, coloré, avec cette finale charnue et charmeuse, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, et le Chambolle-Musigny Village, de couleur soutenue, aux tanins mûrs, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices.
 

Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT

Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT

(CLOS DE LA ROCHE)
Claire Fleurot
5, rue Haute
21640 Flagey-Échezeaux
Téléphone :03 80 62 87 88
Télécopie : 03 80 62 85 55
Email : Domaine.CLF@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/coquardloisonfleurot

Cinquième génération de vignerons. Domaine de 9 ha. Vendanges manuelles, fermentation en cuves ouvertes 15 à 20 jours, maîtrise des températures par thermorégulation, élevage en fûts de chêne 18 mois environ, pas de collage ni de filtration.
Superbe Clos de la Roche Grand Cru 2012, de bouche puissante et dense, aux tanins fondus, qui dégage un bouquet complexe où s’entremêlent des senteurs de petits fruits rouges mûrs et de réglisse. Le 2011, de belle robe pourpre, complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), riche, est très classique, typé comme nous les aimons, aux tanins fermes et fondus à la fois.
Exceptionnel Charmes-Chambertin Grand Cru 2012, racé, aux senteurs de cerise noire surmûrie et de poivre, chaleureux comme il se doit, d’une longue finale, un grand vin qui mêle finesse et charpente, très séduisant, aux connotations de fruits, de cannelle et d'humus au palais. Le Clos Saint-Denis Grand Cru 2011, dans la lignée, est un vin dense, parfumé (notes de myrtille et de sous-bois caractéristiques), typé, puissant et complexe. Beau ClosVougeot Grand Cru 2012, généreux et souple, aux notes typiques de griotte en finale, de belle structure.
L’Échezeaux Grand Cru 2012, superbe, gras, aux tanins présents, riche et parfumé en bouche, est très marqué par son terroir, mêlant puissance et distinction, aux nuances de griotte confite et d’humus, de très belle évolution. Le Gevrey-Chambertin 2012 a des arômes intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (griotte, mûre) et cette pointe de musc en finale, typé, de bouche savoureuse.

Domaine GROS Frère et Soeur

Domaine GROS Frère et Soeur

(ÉCHEZEAUX)

6, rue des Grands-Crus
21700 Vosne-Romanée
Téléphone :03 80 61 12 43
Télécopie : 03 80 61 34 05
Site : www.domaine-gros-frere-et-soeur.fr

Le domaine est né du partage de la succession de Louis Gros en 1963. A l’origine, le Domaine a réuni, dans la maison familiale, l’héritage de deux de ses quatre enfants, Colette et Gustave. En 1984, Bernard Gros, leur neveu, prend la relève aux côtés de Colette. Bernard replante successivement toutes les parcelles. Il augmente de 12 ha le domaine en créant sur le hameau de Concoeur et Corboin (sis au-dessus de Vosne- Romanée), une parcelle en appellation Bourgogne Hautes-côtes de Nuits en vigne haute (9 ha en Pinot Noir, 3 ha en Chardonnay). La propriété compte aujourd’hui 20 ha de vignes répartis en 8 appellations différentes. On a ici pour vocation d’élaborer des vins en respectant le terroir tout en conciliant le meilleur de la modernité.
Le Clos Vougeot Musigni Grand Cru 2014, où le velouté s’allie à la structure, la complexité d’arômes (fruits noirs, champignons, poivre...) à la subtilité d’une matière pleine et riche, est un très grand vin. Le Richebourg Grand Cru 2014 n’a rien à lui envier, très typé aux arômes de violette et de mûre, un vin gras, avec des notes de gibier, d’une belle expression aromatique au palais avec ce léger goût fumé, charnu, riche et généreux, délicatement épicé en finale. Très beau 2013, de couleur pourpre, aux tanins riches et savoureux, parfumé (mûre, épices...), alliant puissance et finesse, gras et intensité, un vin classique et très harmonieux, d’excellente garde. Le 2012, volumineux et persistant, de couleur intense, est très parfumé (griotte, mûre), finement épicé, charpenté, de bouche pleine et riche, aux nuances de fruits des bois macérés, de belle évolution. Superbe Echezeaux 2013, qui associe rondeur et structure en bouche, avec ces notes de cerise, de truffe et d’épices caractéristiques.

Domaine BERTHAUT-GERBETFIXIN Domaine BERTHAUT-GERBET

Domaine BERTHAUT-GERBET

(FIXIN)
Amélie Berthaut
9 et 18, rue Noisot
21220 Fixin
Téléphone :03 80 52 45 48
Email : contact@domaine-berthaut.com
Site : www.domaine-berthaut.com

Exploitation familiale (6e génération) de 13 ha. Les vignes sont cultivées dans le souci du respect du terroir, peu d’engrais et le minimum de traitements phytosanitaires afin de respecter l’environnement. Les vins sont élevés en fûts de chêne 18 à 24 mois selon les appellations et les millésimes, dont 20% en fûts neufs. Amélie Berthaut a repris les vignes de sa mère (Gerbet), plus celles de son père (Berthaut).
“Ce millésime 2015 est une très belle année mais petite quantité en Gevrey-Chambertin et Fixin, nous raconte Amélie Berthaut, ce qui n'est pas le cas pour les Vosne-Romanée, qui, eux, sont plus présents en quantité, mais en bref, que dire, sinon que les 2015 sont exceptionnels !”
On patiente avec ce Gevrey-Chambertin Clos des Chezeaux 2013, issu d'un petit Clos situé juste en dessous des Premiers Crus, racé, charnu, au nez puissant où se mêlent la mûre et le cassis, ample, de bouche soyeuse, parfait sur un lapin en gibelotte ou une poule à la crème. Le 2012 est remarquable, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtilles, d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux.
Le Vosne Romanée 2014, dense, parfumé (cassis, sous-bois), avec cette bouche tout en souplesse, aux tanins mûrs, riche et chaleureux. 
Le Fixin Premier Cru Les Arvelets 2014, de robe rubis intense, avec des arômes de fruits surmûris et d’épices, est complexe, d’une très belle charpente, aux tanins riches, un vin bien corsé, tout en bouche, typé comme le Fixin Les Crais 2014, de couleur profonde, un vin qui présente beaucoup de consistance, avec ce charnu typique, aux connotations en bouche de cerise noire surmûrie. Goûtez encore le Fixin 2014, de robe grenat, qui sent le cassis et l’humus, mêlant structure et finesse, bien charpenté, de bouche parfumée (fraise des bois, épices).
 

Écrire un commentaire

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu